Habitat intergénérationnel

Habiter à deux, c'est mieux ! Claude et Gabrielle figurent parmi les six binômes intergénérationnels réunis par l’association le Pari solidaire.Habiter à deux, c'est mieux ! Claude et Gabrielle figurent parmi les six binômes intergénérationnels réunis par l’association le Pari solidaire.© Cyril Ananiguian

Habitat

Publiée le 07 juin 2016 - Mise à jour le 08 juin 2016

Habiter à deux, c'est mieux ! Claude et Gabrielle figurent parmi les six binômes intergénérationnels réunis par l’association le Pari solidaire. Les deux femmes se félicitent d’un mode de cohabitation singulier et enrichissant.

Claude prépare le café que Gabrielle sert aux hôtes ce dimanche matin. Entre la professeure de français retraitée et l’étudiante chinoise, ce sont sourires et regards complices.

Depuis octobre 2015, l’aînée accueille Gabrielle sous son toit dans le cadre de l’habitat intergénérationnel. Elles ont été mises en contact par l’association le Pari solidaire, dans le cadre d’un programme soutenu par la ville. Elles font partie des six binômes que compte l’association à Vitry.

À l’approche de la fin de l’année scolaire, le Pari solidaire cherche de nouveaux seniors prêts à accueillir un étudiant ou un jeune actif. N’ayant pas de souci de santé majeur, Claude a choisi l’option “convivialité”. Gabrielle lui acquitte une participation mensuelle dont le montant est fixé en accord avec l’association, en fonction de la surface du logement, mais inférieure au prix du marché.

Ça m’oblige à faire un effort pour me mettre en contact avec quelqu’un plutôt que de regarder la télévision, ce que j’ai trop tendance à faire, explique, dans un sourire, Claude.

Cette ancienne enseignante en français a découvert l’association le Pari solidaire par les affiches disséminées en ville.

De son côté, Gabrielle est arrivée de Lyon où elle a mené son master 1, pour finaliser son diplôme en sciences du langage à l’université Paris-Diderot. Elle conclut sa troisième année en France avant de repartir vers la Chine.

Comme je suis étrangère, ça me permet de parler la langue, mais aussi de découvrir la culture et l’histoire de la France, d’une autre manière qu’avec les cours, se félicite Gabrielle.

Si les deux femmes ont signé une charte rédigée par l’association, les moments de rencontre se sont finalement installés d’eux-mêmes.

Dans l’appartement, chacune vaque à ses occupations, mais trouve toujours le temps de retrouver l’autre pour un échange.

Une autre formule “solidaire” existe qui assure aux seniors une présence régulière le soir et la nuit. En ce cas, le logement est gratuit pour les étudiants.

Elle est plus adaptée aux personnes pour lesquelles la proximité d’un cohabitant est rassurante.

Nathanaël Uhl

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • U
  • B
  • 8
  • Z
  • M
  • 5
  • Z
  • D

*Champs obligatoires

plus d'infos

Pour les étudiants et jeunes actifs intéressés, renseignements sur le site du Pari solidaire

Pour les seniors qui souhaiteraient accueillir
un jeune, contactez le 01 42 27 60 20
01 42 27 60 20

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer