La Maison des projets hors les murs

Le 8 mars, 11  étudiants du diplôme supérieur d’arts appliqués de Chérioux faisaient découvrir leurs projets de Maison des projets hors les murs.Le 8 mars, 11 étudiants du diplôme supérieur d’arts appliqués de Chérioux faisaient découvrir leurs projets de Maison des projets hors les murs.© Sylvain Lefeuvre

La ville

Publiée le 09 mars 2017 - Mise à jour le 14 mars 2017

Pour créer une Maison des projets hors les murs, favorisant la concertation de proximité, la ville a demandé à 11 étudiants du diplôme supérieur d’arts appliqués du lycée Chérioux d'imaginer ce qu'elle pourrait être et de l'accompagner dans sa réalisation.

Depuis 2006, la Maison des projets vous accueille pour vous présenter, vous permettre d'exprimer vos avis et partager vos réflexions sur les grands projets qui modèlent la ville.

Le projet Cœur de ville, qui permettra un réaménagement urbain, économique, social et culturel en lien avec la redynamisation du territoire de la ville dans son ensemble, a amené la Maison des projets à souhaiter développer un outil pour venir à votre rencontre dans les quartiers, pour échanger.

Ainsi est née l'idée de concevoir une Maison des projets "hors les murs", un espace mobile, pour un partenariat toujours plus fort avec les habitants.

À l'automne 2016, alors que la Maison des projets se faisait le point de ralliement de l'initiative Mur/Murs, Jérémie Buttin, professeur en design d’espace au lycée Chérioux, et ses étudiants du diplôme supérieur d’arts appliqués ont investi les lieux pour nous offrir une réflexion sur les “alternatives urbaines”.

Forte de cette expérience réussie, la ville s'est tout naturellement tournée vers ces mêmes élèves pour leur demander de concevoir un projet de Maison des projets hors les murs.

Pour leur travail, explique Jérémie Buttin, les étudiants ont étudié toutes les dimensions du projet. Nous nous sommes rendus dans les quartiers, avons intégré tout ce qu'est Vitry dans sa richesse humaine. Tout au long de l'année, notre leitmotiv est de réfléchir à la manière dont l'urbanisme peut rendre la vie plus agréable, plus juste socialement et plus dense culturellement.

Mercredi 8 mars, 11 d'entre-eux présentaient leur projet d'un espace mobile de concertation à des représentants de la direction municipale de l'Urbanisme, du service municipal Communication de projet, à Isabelle Lorand, adjointe au maire à la Communication, et à Dominique Étave, adjointe au maire, élue référente du comité de quartier du Centre-ville.

"Ce travail avec les étudiants nous apporte beaucoup. Les 11 projets offrent diverses possibilités et incarnent chacun une vision de ce futur outil au service des Vitriots. Ils sont tous exposés au public jusqu’au 25 mars. Nous espérons que les habitants seront nombreux à venir nous donner leur avis", explique Adeline Chérion, responsable de la communication des projets.

MDPstructuresculpture

  • Amandine nous projette dans un espace "butineur" et sa "ruche"

"Des objets aux espaces-temps complémentaires. 2 espaces à 2 vitesses de rencontres éphémères : une dans l'action et la récolte anecdotique, et l'autre propice à la mise en commun et à la réflexion du groupe."

  • Marine nous intime "en route"

"La marche comme un temps propice à la réflexion où les langues se délient. Le dispositif se démonte entièrement et se transporte grâce aux participants lors d'une grande transhumance sous forme de sacs et de bâtons de marche."

  • William l'imagine en mode "Caf'teuse"

"Comme un arbre à palabre, les gobelets témoignent du passage et rassemblent un panorama d'idées qui se confrontent entre les quartiers et invitent à l'échange entre habitants."

  • Maéva conçoit une Amb'urbaine numérique

"Une parade médicale qui ausculte la ville et ses recoins. À la suite d'une ou plusieurs balades, 2 roulottes, remorquables à vélo, retranscrivent via une application numérique la parole et le ressenti de chaque participant."

  • Lauriane nous accueille "au pied du camion"

"Collecte d'informations dans l'ensemble de la ville à travers des activités participatives. La structure utilise un véhicule de type trafic pour créer un impact visuel et spatial. Le camion sert également d'espace de stockage pour la structure qui se déploie depuis l'extérieur."

  • Judie-Lyne imagine une "concertation pop-up"

"Une structure pop-up permettant un déplacement facile et un déploiement rapide dans une contexte urbain. Elle crée un espace de concertation dans lequel chacun est libre de s'exprimer, passer ou juste regarder."

  • Léonard évoque une "agora de la street"

"Un volume s'éclatant en 4 éléments distincts aux fonctions propres qui se manifestent sur site par leur forme, échelle, couleur, leur différence frappante avec les environnements urbains ciblés... il se déploie afin de faire support à la concertation par des moyens d'assise, d'expression sur papier et d'échange oral autour d'une carte interactive."

  • Angéline rêve d'une "structure sculpture"

"Proposer un dispositif qui s'adapte à l'espace, qui se sculpte pour un dialogue avec l'architecture existante. Une maison accordéon se déploie dans la ville pour accueillir les habitants."

  • Avec Mathilde "c'est par ici k'ça s'passe"

"Une maison cabane qui offre plusieurs espaces destinés à rencontrer différents acteurs locaux. Le but est de proposer un petit espace de discussion privé. Tout se passe ici, de jour comme de nuit, pour les grands comme pour les petits."

  • Émilie illustre le "quotidien en chantier"

"Ancrer le projet de rénovation dans la vie quotidienne qu'il devienne sujet de communication courante. Donner des outils aux habitants pour construire collectivement leurs revendications. 2 types de dispositifs, certains dans des lieux de sociabilités et d'autres qui viennent s'inscrire ponctuellement lors de temps forts pour un rassemblement d'idées."

  • Mélanie prend de l'altitude avec "Vitry en survol"

"Avant d’informer, il est important d’attirer le plus de personnes possible, pour que la structure parvienne à accomplir ses objectifs. La structure gonflable SpaceBuster du groupe RaumLabor est intéressante dans le sens où elle crée un espace dans un espace, une sorte de ballon hors norme qui invite les personnes à y rentrer. Qui ne serait pas tenté d’y mettre un pied ?"

Tout au long de la réalisation de cette Maison des projets hors les murs, les étudiants seront consultés et associés à la réalisation. Un prototype verra le jour d'ici mai, construit par un artisan vitriot. Vous pourrez le découvrir lors des prochaines Fêtes du lilas.

Paule Herouard 

La Maison des projets hors les murs

  • 010-P1410217
    © Samir Khouchoui
  • 015-RIGAUD Emile
    © Maquette du projet d'Emile Rigaud
  • 020-exposition Maison mobile-SL  14
    © Sylvain Lefeuvre
  • 030-AMOUSSOU Loriane
    © Maquette du projet de Loriane Amoussou
  • 040- DSC0262
    © Samir Khouchoui
  • 050-exposition Maison mobile-SL  5
    © Sylvain Lefeuvre
  • 060-GOMES William
    © Maquette du projet de William Gomes
  • 070-exposition Maison mobile-SL  3
    © Sylvain Lefeuvre
  • 080-exposition Maison mobile-SL  2
    © Sylvain Lefeuvre
  • 090-P1410210
    © Samir Khouchoui
  • 092-exposition Maison mobile-SL  1
    © Sylvain Lefeuvre
  • 093-FONTAINE Ange ueline
    © Maquette du projet d'Angeline Fontaine
  • 105-exposition Maison mobile-SL  12
    © Sylvain Lefeuvre
  • 110-CHAMUSSY Marine
    © Maquette du projet de Marine Chamussy
  • 130-exposition Maison mobile-SL  9
    © Sylvain Lefeuvre
  • 140-exposition Maison mobile-SL  11
    © Sylvain Lefeuvre
  • 150-LAMOUR Amandine
    © Maquette du projet d'Amandine Lamour
  • 160-P1410215
    © Samir Khouchoui
  • 170-PIERSON Le ueonard
    © Maquette du projet de Léonard Pierson
  • 180-P1410229
    © Samir Khouchoui
  • 190-PINTO Judie-Lynn
    © Maquette du projet de Judie-Lynn Pinto
  • 203-P1410226
    © Samir Khouchoui
  • 210-HERAUT Mathilde
    © Maquette du projet de Mathilde Heraut
  • 220-P1410214
    © Samir Khouchoui
  • 230-LOMBARD Me uelanie
    © Maquette du projet de Mélanie Lombard
 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • Z
  • 5
  • K
  • 1
  • 7
  • 8
  • I
  • F

*Champs obligatoires

plus d'infos

Exposition des projets des élèves de Chérioux, jusqu'au 25 mars.

Maison des projets

128, avenue Paul-Vaillant-Couturier

01 46 81 92 87

mardi, jeudi, vendredi, 13h30-17h ;
mercredi 10h-17h ;
jeudi soir et samedi en fonction des animations

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer