Budget 2015

Le budget primitif 2015 confirme l'orientation de solidarité et de modernisation de la ville malgré une baisse aggravée des dotations de l'Etat. L’équilibre a été possible grâce à plusieurs leviers : une hausse raisonnée du taux de fiscalité locale (2%), une nouvelle série d'économie dans les services et le recours à l'emprunt.

Recettes : 201 716 838 €

(et avec les budgets annexes* : 207 951 875 €)

recettes-budget2015

Dépenses : 201 716 838 €

(et avec les budgets annexes*: 207 951 875 €)

depenses-budget2015

Synthèse

À noter que la masse salariale, qui représente 56,4 % du budget de fonctionnement, est légèrement plus élevée que la moyenne des villes de la même strate de population. Cela s’explique par le choix d’assurer, dans le cadre du service public, le fonctionnement de service comme les crèches ou la plus grande partie du nettoyage des rues.

Economie dans les actions propres de la municipalité :

Le budget de fonctionnement (hors masse salariale) est en baisse de 1,25 % (soir un total de 978 400 €) alors que l'inflation est en hausse de 0,7% et que l'état a imposé des dépenses supplémentaires comme l'aménagement des rythmes scolaires (une dépense supplémentaire de 2 millions d’euros) :

  • Economie de 20 000 € sur la politique de gratuité des fournitures scolaires en offrant des fournitures identiques par niveau de classe, quelque soit les écoles et les enseignants
  • Réorganisation de la collecte des déchets verts permettant une économie de 40 000 €
  • Relocalisation du Service d'accueil médical initial au sein du centre de santé permet une économie de 20 000 €
  • Diminution de 10% du budget du secteur de la communication

Secteurs préservés :

  • Le soutien aux associations est maintenu malgré des baisses contenues pour les associations qui touchaient de grosses subventions
  • Le logement : 4 millions d'euros dévolus à ce secteur prioritaire sous forme de garantie d'emprunt et de financement de la surcharge foncière. A l'horizon 2017, la ville a l'ambition de construire 750 logements par an en préservant une proportion de 40% de logement social
  • L'investissement est également préservé pour un budget de 40 millions en recourant à l'emprunt pour la moitié
  • L'école reste également une priorité : 5,9 millions d'euros sont engagés pour la reconstruction de la maternelle Éva-Salmon, l’extension de la maternelle Henri-Wallon et de l’école élémentaire Paul-Langevin ainsi que pour conserver un bon niveau d’entretien du patrimoine scolaire.
  • 2 millions d’euros sont provisionnés pour engager les travaux de construction du centre aquatique, le reste de la dépense est lissé sur 2016, 2017 et 2018.
  • La poursuite du chantier de la collecte pneumatique mobilise 4 millions d’euros
  • 360 000 euros supplémentaires ont été engagés pour poursuivre la mise en oeuvre du plan Propreté

*Les budgets annexes correspondent aux budgets de :

  • 3 cinémas Robespierre
  • Assainissement des eaux usées
  • Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP) - L'imagerie
  • Restauration 
  • Centre municipal de Santé

Documents officiels

Page publiée le 30 avril 2015 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer