Budget 2016

Le budget primitif 2016 a été voté le 13 avril 2016. Marquée par la volonté de maintenir le service public, développer la solidarité, soutenir le dynamisme d’une ville populaire et mener à bien les projets dont Vitry a besoin, sa construction s’est heurtée à la 3ème baisse consécutive des dotations que l’État (-25,70 %, soit 3,2 millions d’euros) verse aux collectivités locales. Alors que cette réduction est censée se poursuivre en 2017, la majorité municipale appelle à poursuivre une mobilisation entamée il y a deux ans.

Cependant, l'équilibre a été trouvée gràce à une gestion rigoureuse des frais de fonctionnement, le maintien de l’investissement à haut niveau et une hausse modérée des taux de la fiscalité locale à 1 %.

Recettes : 221 453 853 €

(et avec les budgets annexes* : 227 831 538 €)

recettes-budget2016

Dépenses : 221 453 853 €

(et avec les budgets annexes*: 227 831 538 €)

depenses-budget2016

Synthèse

Economie dans les actions propres de la municipalité :

  • Les charges de personnel sont en baisse de 0,72 %.
  • Les frais de gestion des services sont en baisse de 1,61 %.
  • Les bases de l’imposition, cette année, sont élargies grâce au dynamisme de la ville qui construit et accueille de nouveaux habitants contributeurs des impôts
  • La taxe d’enlèvement des ordures ménagères est rehaussée de 5 %, ce qui place la ville au 28e rang des 38 villes du département en matière de taux, en ordre décroissant
  • L’investissement, en baisse, mais maintenu à un haut niveau, présente en recette un autofinancement de 1,5 million d’euros.
  • Le remboursement de l’intérêt de la dette (visible en fonctionnement) augmente de 10 %, car la ville recourt davantage à l’emprunt pour réaliser ses projets. À l’inverse, le remboursement du capital de la dette renégocié a permis une économie de 1,1 million d’euros (-10,23 %).

Secteurs préservés :

  • Le montant global des subventions aux associations est maintenu.
  • Les dépenses d’investissement permettent de réaliser plusieurs opérations lourdes. Grâce à des provisions, le chantier du centre aquatique (28 millions d’euros au total) commencera à l’automne 2016.
  • Le groupe scolaire Marcel-Cachin bénéficiera d’une extension, notamment en maternelle (1,4 million d’euros).
  • La construction de l’école maternelle Éva-Salmon se poursuit aussi (4 millions d’euros) et la suite de son financement (4,5 millions d’euros) est prévue au budget supplémentaire d’octobre.
  • La réhabilitation complète de la crèche du 8-Mai-1945 (1,3 million d’euros) qui s’achève cet été.
  • L'extension du réseau de collecte pneumatique des déchets qui sera créditée de 4,5 millions d’euros.
  • Un million d’euros est ainsi inscrit au titre des subventions d'urbanisme, principalement des surcharges foncières, indispensable aux bailleurs qui construisent du logement neuf.

*Les budgets annexes correspondent aux budgets de :

  • 3 cinémas Robespierre
  • Assainissement des eaux usées
  • Centre Médico-Psycho-Pédagogique (CMPP) - L'imagerie
  • Restauration 
  • Centre municipal de Santé

Documents officiels

Page publiée le 29 avril 2016 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer