Coopération avec le Mali

  • L'histoire d'une solidarité

Une solidarité active et concrète est engagée depuis 1990 avec les habitants de la région de Tombola au Mali. A l'origine de cette coopération, le dialogue engagé avec l'importante communuté malienne implantée à Vitry depuis le début des années quatre-vingts. Paul Mercieca, alors maire de Vitry, se rend au Mali et constate l'ampleur des problèmes de santé, d'éducation et de sous-développement économique. L'association d'amitié pour le développement économique, social, culturel, du village de Tombola, plus connue sous le nom de Vitry-Tombola, est créée en mai 1990.

  • La région de Tombola

Tombola forme avec six autres villages la commune de Nouga qui comprend 6000 habitants. La commune est située à 45 km au sud-ouest de Bamako, la capitale du Mali, sur les rives du fleuve Niger. En 1990, il n'existait aucune politique sanitaire de proximité, aucune alimentation en eau potable, aucun système d'irrigation, aucune structure d'éducation, d'importants problèmes de malnutrition.

  • Une coopération sous forme de co-développement

La coopération se traduit par un travail de terrain avec les populations et Tombola et les migrants de Vitry. Elle passe par de l'aide matérielle – fournitures scolaires, mobilier, équipements agricoles et hydroliques, véhicules et tracteurs – mais aussi par la transmission de savoir-faire et de principes de gestion. Des échanges professionnels sont réguliers comme ces séjours de médecins de santé publique de Vitry.

  • Trois priorités : la santé, l'éducation et l'accès à l'eau

En 1996 s'ouvrent deux structures essentielles à Tombola : un centre de santé et de maternité pour les six communes et une école. Depuis, chaque village possède son école.
L'accès à l'eau de tous les habitants est un axe majeur de la coopération. Dès 1992, tous les villages disposent de l'eau potable. Progressivement, des équipements sont acheminés et des habitants formés à leur maniement. Des pompes électriques solaires et des forages ont été installés ; un château d'eau de 3000 litres édifié et une sensibilisation aux problèmes d'hygiène mise en place à l'école.
Dernier grand projet en date : l'irrigation des plaines de Danga et de Tombola afin de permettre l'autosuffisance alimentaire en riz.

Page publiée le 26 mars 2012 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer