Imagine Vitry : faire la ville ensemble

Les Mardis d'Imagine : travaillons ensemble

Mardi Imagine GENDans la continuité des rencontres Imagine Vitry, après des dizaines de réunions et ateliers qui ont permis de faire émerger des centaines de propositions de Vitriots, la municipalité a pris une vingtaine d’engagements.

"Nous avons des idées, il faut travailler ensemble les moyens de les mettre en œuvre.”(Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry)

>> Rejoignez les Mardis d’Imagine

>> Les prochains rendez-vous

Je réussis ma vie avec ma ville

Les rencontres d’Imagine Vitry et des Mardis d’Imagine, pour coconstruire la ville avec les habitants, avaient pointé la question de la jeunesse et de sa réussite. Retour sur le grand rendez-vous citoyen, le 3 juillet, qui lui était consacré.
© Grand Public

Vous avez été plus de 4 000 à participer aux rencontres Imagine Vitry. Vous avez échangé et débattu, exprimé votre attachement à la ville, votre fierté, vos satisfactions, vos critiques et vos craintes, vos envies et vos idées. Et surtout, votre exigence d’être entendus et de participer à l’avenir de Vitry, notamment à travers près de trois cents propositions.

À l’issue de ces rencontres, le maire, Jean- Claude Kennedy, et les élus ont pris des engagements pour l’avenir de la ville. L'aventure se poursuit avec les Mardis d'Imagine.


Actualités

  • Un réseau d’entraide républicain pour les jeunes

    Un réseau d’entraide républicain pour les jeunes

    Imagine Vitry

    Publiée le 09 juillet 2018 - Mise à jour le 30 juillet 2018

    Le 3 juillet, l’assemblée pour co-construire la ville s’est penchée sur le thème de la jeunesse. Habitants, jeunes et moins jeunes, chefs d’entreprises ont pointé besoins et idées sur l’emploi et les études. Les élus projettent un réseau d’entraide républicain pour la réussite ...

  • Journée citoyenne de la propreté

    Journée citoyenne de la propreté

    Imagine Vitry

    Publiée le 18 juin 2018 - Mise à jour le 19 juin 2018

    Lors de la soirée de restitution d'Imagine Vitry, le maire s'est engagé à organiser des journées citoyennes de la propreté. Le conseil de quartier du Centre-ville s'est saisi de l'idée pour aider à rendre le quartier plus propre, aidé par le service Environnement de la ville.

  • Mardi d'Imagine à l'espace Marcel-Paul

    Mardi d'Imagine à l'espace Marcel-Paul

    Imagine Vitry

    Publiée le 11 juin 2018 - Mise à jour le 12 juin 2018

    Le Mardi d'Imagine du 5 juin était organisé à l'espace Marcel-Paul, l'occasion d'une visite guidée par le maire pour découvrir ce nouveau lieu convivial et culturel de la vie vitriote.

  • 010-17-10-03-imagine vitry
    3 octobre 2017 - Première rencontre Imagine Vitry, à l'hôtel de ville.
    © Nicolas Wietrich
  • 020-17-10-03-imagine vitry
    3 octobre 2017 - Première rencontre Imagine Vitry, à l'hôtel de ville.
    © Nicolas Wietrich
  • 040-17-10-06-imagine vitry
    6 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry à la Briqueterie, centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.
    © Nicolas Wietrich
  • 050-17-10-06-imagine vitry
    6 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry à la Briqueterie, centre de développement chorégraphique du Val-de-Marne.
    © Nicolas Wietrich
  • 060-17-10-07-imagine vitry
    7 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry à la patinoire municipale.
    © Nicolas Wietrich
  • 070-17-10-07-imagine vitry
    7 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry à la patinoire municipale.
    © Nicolas Wietrich
  • 080-17-10-09 Imagine Vitry Poneyclub AB
    9 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au Poney club Tous en selle.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 090-17-10-09 Imagine Vitry Poneyclub AB
    9 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au Poney club Tous en selle.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 100- 17-10-12Imagine Vitry Gosnat AB
    12 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry aux tennis couverts du complexe sportif Gosnat.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 110-17-10-12 Imagine Vitry Gosnat AB
    12 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry aux tennis couverts du complexe sportif Gosnat.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 120-17-10-14 Imagine Vitry Simply Market AB
    14 octobre - Rencontre Imagine Vitry au centre commercial Youri-Gagarine.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 130-17-10-14 Imagine Vitry Simply Market AB
    14 octobre - Rencontre Imagine Vitry au centre commercial Youri-Gagarine.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 140-17-10-17-Imagine Vitry CA
    17 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry au Vitry-Fada.
    © Cyril Ananiguian
  • 150-17-10-17-Imagine Vitry CA
    17 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry au Vitry-Fada.
    © Cyril Ananiguian
  • 160-171019-Imagine Vitry Esat-007
    19 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry, à l'ESAT les Amis de l'atelier.
    © Sylvain Lefeuvre
  • 170-171019-Imagine Vitry Esat-022
    19 octobre 2017 - Rencontre Imagine Vitry, à l'ESAT les Amis de l'atelier.
    © Sylvain Lefeuvre
  • 175-17-10-20 Imagine Vitry obyfight - AB  2 sur 26
    20 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au complexe sportif Obyfight.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 180-17-10-20 Imagine Vitry obyfight - AB  1 sur 26
    20 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au complexe sportif Obyfight.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 190-17-10-24-imagine vitry-NWI-003
    24 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au Centre bus.
    © Nicolas Wietrich
  • 200-17-10-24-imagine vitry-NWI-019
    24 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au Centre bus.
    © Nicolas Wietrich
  • 210-17-10-27 Imagine Vitry CSB Balzac - Alex Bonnemaison  4 sur 38
    27 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au centre social Balzac.
    © Nicolas Wietrich
  • 220-17-10-27 Imagine Vitry CSB Balzac - Alex Bonnemaison  16 sur 38
    27 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au centre social Balzac.
    © Nicolas Wietrich
  • 240-17-10-31-imagine vitry-NWI-022
    30 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au centre de collecte pneumatique.
    © Nicolas Wietrich
  • 250-17-10-31-imagine vitry-NWI-028
    30 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au centre de collecte pneumatique.
    © Nicolas Wietrich
  • 260-17-11-02 Imagine Vitry cherioux - AB  8 sur 31
    2 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry à l'IUT Chérioux.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 262-17-11-02 Imagine Vitry cherioux - AB  20 sur 31
    2 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry à l'IUT Chérioux.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 263-17-11-06 Imagine Vitry 6bis - AB  31 sur 39
    6 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au 6Bis.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 264-17-11-06 Imagine Vitry 6bis - AB  26 sur 39
    6 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au 6Bis.
    © Alexandre Bonnemaison
  • 265-17-11-07-Imagine Vitry Casino-CA-27
    7 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au siège de la société Casino.
    © Cyril Ananiguian
  • 266-17-11-07-Imagine Vitry Casino-CA-11
    7 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au siège de la société Casino.
    © Cyril Ananiguian
  • 267-17-11-09-Imagine Vitry Tang-CA-4
    9 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au magasin Tang Frères.
    © Cyril Ananiguian
  • 268-17-11-09-Imagine Vitry Tang-CA-21
    9 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au magasin Tang Frères.
    © Cyril Ananiguian
  • 269-17-11-14-imagine vitry-NWI-010
    14 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au MAC VAL.
    © Nicolas Wietrich
  • 270-17-11-14-imagine vitry-NWI-037
    14 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au MAC VAL.
    © nicolas Wietrich
  • 271-17-11-17-Imagine Vitry TJV-CA-24
    17 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au théâtre Jean-Vilar.
    © Cyril Ananiguian
  • 272-17-11-17-Imagine Vitry TJV-CA-18
    17 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au théâtre Jean-Vilar.
    © Cyril Ananiguian

La démarche Imagine Vitry

Lademarche Synthese2

Le Grand Paris Oui, mais pour nous !

Aménager la ville en construisant des logements a beaucoup pesé dans les échanges. Être dans le Grand Paris sans exclure, maintenir les logements anciens, attirer entreprises et emplois, ne pas trop densifier et garder des espaces de détente sont les attentes variées des habitants.

Senior sur son 31 prêt à saisir un micro qu’il n’a jamais tenu, participantes collégiennes de dernière minute à l’écoute, parents présents même avec un jeune enfant sur les genoux… L’attention a été constante pendant Imagine Vitry. “Il ne faut pas bétonner, lance une jeune femme. Dès que je vois un espace libre, je me demande ce qu’ils vont construire.” “Moi, je suis hébergée au 115 : je suis pour la construction de logements, réplique sa voisine.

Bulle 2On en voit bien des nouveaux partout, mais je n’ai toujours rien.” Cet échange illustre bien la tension entre la volonté d’espace et la nécessité primordiale d’un toit tandis que donner sa place “à tous” a été clamée par les anciens habitants comme par les plus récents : “que l’on soit pauvre ou bourgeois, étranger ou pas”.

Cependant, pour éviter “les ghettos”, sociaux, communautaires et géographiques, les prix et la nature des logements sont déterminants : le Grand Paris, avec la “flambée des prix du mètre carré”, fait peur. Des Vitriots ont aussi réclamé de maintenir l’habitat ancien hors “de l’insalubrité”. Dans les entreprises, on est concerné de très près par l’évolution urbaine et le Grand Paris Express. Certaines ont dû lui faire place aux Ardoines, d’autres espèrent être relocalisées “pour se projeter dans un avenir qui se joue à Vitry : parce que déplacer des gens, des salariés, ça ne se fait pas comme ça”. D’autres guettent les gares du métro jugé “très positif pour l’avenir”.

  • Devenir acteur de sa ville

Engagements 1Les habitants attendent, eux, que ces entreprises recrutent, et surtout les jeunes. Certains voient “les jeunes qualifiés faire trois heures de transport à l’ouest pour travailler”, parfois “pour des emplois en deçà de leur compétences”, et des habitants parlent même de “cité dortoir”. Des Vitriots ont réclamé “une grande usine qui fournirait de l’emploi” et “des embauches de jeunes de la ville dans les chantiers de construction du métro”. Côté commerce, les professionnels assurent “se demander ce qu’on va devenir à côté des grandes enseignes”. Les habitants, eux, leur demandent “d’animer plus le quartier”, “de mieux nettoyer devant les boutiques” et, surtout, de combler les lacunes : ici il manque un distributeur de billets, là un marché.

D’avantages d’écoles, une meilleure desserte de bus, des aménagements pour handicapés ont également été réclamés. Certains habitants ont soumis des idées et proposé de devenir acteurs de leur ville. Par exemple, “monter en gamme pour diversifier le commerce et faire un Grand Vitry avant le Grand Paris” ou “faire la pub des atouts de la ville : mixité et convivialité, et attirer les écoles pour favoriser la formation des jeunes”. Et encore “assurer la notoriété de la ville pour son street art” ou “demander aux élus un maximum d’explications sur la réalité des restrictions budgétaires de l’État pour ne pas penser que tout est possible”.

262-17-11-02 Imagine Vitry cherioux - AB  20 sur 31 2 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry à l'IUT Chérioux.© Alexandre BonnemaisonPour sa part, le maire et son équipe se sont engagés à maintenir l’équilibre de l’urbanisation entre logement social, individuel, activités et espaces verts. La préoccupation est inscrite dans les programmes d’aménagement, l’équilibre est une quête du projet Coeur de ville et du plan commerce. Sont en ligne de mire : la solidarité en défendant le droit au logement pour tous, le dynamisme de la ville et de ses commerces et permettre aux Vitriots de continuer à se réapproprier leur ville en favorisant la citoyenneté.

Mobilisation générale pour la jeunesse

Des centaines de Vitriots de moins de 25 ans ont participé aux rencontres d’Imagine Vitry. C’est déjà,en soit, la preuve d’une nécessité absolue : écouter la jeunesse pour mieux grandir avec elle.

Engagements 2Au Plateau, au poney-club, au théâtre Jean-Vilar, à Balzac, au centre de collecte pneumatique : pas une rencontre Imagine Vitry sans parler de la jeunesse ! Et, en premier lieu, pour renverser des clichés… “Je suis venu pour montrer qu’il n’y a pas que des jeunes qui vendent de la drogue dans les quartiers. Il y a aussi des jeunes formés, qui travaillent”, a par exemple affirmé un jeune professeur de sport le 7 octobre à la patinoire. Ces idées reçues, d’une jeunesse forcément à la dérive, qui traîne dans les rues, se comporte mal dans les transports, fait du bruit la nuit, ont été largement décriées pendant les réunions.

Et pour cause, elles sont un vrai f rein pour la jeunesse vitriote qui ne se sent, de fait, ni comprise, ni écoutée, ni valorisée. À tel point que l’idée d’une télé vitriote pour mettre en valeur les initiatives de nos jeunes et leurs talents a été évoquée. Mais, au quotidien, d’après les habitants, le meilleur rempart à la crispation des positions de chacun, c’est le dialogue.

“Il faut oser parler aux jeunes dans la rue, même s’ils gênent sur la voie publique. En créant le contact plutôt qu’en les évitant, il me semble qu’on peut tirer un fil…” expliquait Mireille, 66 ans, à la rencontre du Mac Val.

“On pourrait aussi proposer des ateliers d’informatique pour les personnes âgées”, a suggéré un jeune lors d’un atelier à l’hôtel de ville, arguant l’importance de rétablir ce fameux lien intergénérationnel encore trop f ragile dans la ville.

Quant à l’inactivité de certains de moins de 25 ans, elle a aussi été identifiée comme une préoccupation majeure. “L’ennui est mère de violence”, laissent entendre les nombreux commentaires au sujet des jeunes laissés à eux-mêmes, en décrochage scolaire ou au chômage.

200-17-10-24-imagine vitry-NWI-01924 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au Centre bus.© Nicolas WietrichEt les intéressés, même s’ils l’expriment autrement, sont d’accord avec ce constat et ne se lassent pas de répéter qu’ils veulent plus d’activités culturelles, plus de terrains de sport, de lieux de vie pour se réunir, sortir, plus de centres de quartier pour les plus de 15 ans, plus de parcs.

Mais surtout, plus de réseaux pour trouver leur voie professionnelle, une formation, un projet, un premier job, des exemples, des soutiens, des tuteurs, des contacts... Avec en toile de fond de toutes ces difficultés, la grande préoccupation du logement.

“J’ai 25 ans, je n’ai pas encore fait ma demande de logement social, j’ai peur de ne pas pouvoir avoir un logement”, expliquait un jeune homme à la rencontre du 19 octobre à l’ESAT les Amis de l’Atelier.

Bref, Imagine Vitry a levé le voile sur une jeunesse pleine d’élan, mais en manque de chef d’orchestre pour l’accompagner dans sa volonté de s’épanouir, s’autonomiser. Rôle que se propose de remplir la municipalité, aux côtés des parents, en déployant toute l’énergie bienveillante qu’il sera nécessaire.

Grand Paris : conserver l'esprit Vitry

Arrivée du Grand Paris Express, plans d’urbanisme, mouvements de population... Notre ville évolue et les participants à Imagine Vitry ne s’y sont pas trompés. Si beaucoup voient ces transformations d’un bon oeil, d’autres ont exprimé la crainte de voir disparaître le précieux "esprit Vitry"... Mais de quoi s’agit-il au juste ?

"Vitry, c’est une ville qui a fait, depuis que je la connais, toujours beaucoup de choses pour l’ouvrier.”

C’est avec ces mots de Mme Anne-Marthe Canler, Vitriote depuis 1929, que débute le film Imagine Vitry, présenté au début de chaque rencontre. Un rappel aux objectifs historiques de la municipalité communiste : mener une politique attentive à tous, notamment aux plus fragiles, et favoriser l’action sociale et l’accès à la culture.

Bulle 1Aujourd’hui, la population vitriote semble partager les valeurs portées par la politique de la ville. Au fil des rencontres Imagine Vitry s’est peu à peu dessinée une identité commune étayée par un besoin de mélange, une soif de culture et un sentiment de solidarité prédominant. C’est tout cela qui fait, au fond, l’esprit Vitry : un rapport à l’humain exigeant, curieux, un désir d’aller vers l’autre, qui fait toute la force de la ville.

Le 9 octobre, à la rencontre Imagine Vitry du poney-club, une participante résumait ainsi :

“On doit connaître nos voisins, on doit faire attention à l’autre, et c’est comme ça qu’on peut faire attention à nous”.

C'est pourquoi la municipalité a multiplié les initiatives de concertation avec la population : conseils de quartier, projet Coeur de ville et, aujourd’hui, Imagine Vitry... qui seront amenées à évoluer au regard de ces mois d'échanges. Tous ces dispositifs font finalement écho à l’esprit Vitry, à la volonté de faire ensemble, de créer des ponts entre les gens et les cultures.

“Ici, il y a des expériences, il y a des richesses colossales. La mixité est une richesse. C’est cette ville-là qu’on veut, c’est cette ville qui nous plait, c’est cette ville-là qui nous fait sourire !”

Engagements 3En revanche, au cours des différentes rencontres, bon nombre de témoignages, notamment autour de la question du Grand Paris, ont exprimé l’appréhension de voir cette singularité de la ville se diluer et s’estomper. Arrivée du métro, installation de catégories socioprofessionnelles potentiellement plus aisées, risque d’une hausse du prix de l’immobilier et de gentrification... Même si beaucoup se sont montrés enthousiastes et rassurants sur la question, reste que le Grand Paris a souvent été décrit comme une menace potentielle.

“Face au Grand Paris, il faut que Vitry reste Vitry, parce qu’on se connait, on connait tout le monde, c’est ici qu’on a l’ambiance !” Vitry doit rester Vitry.

Conserver son âme, ses belles valeurs. Là-dessus, tout le monde semble s’accorder. Beaucoup sont déjà décidé·e·s à aller au-devant des éventuelles difficultés que l’avenir peut présenter. Parmi eux, on a vu des personnes déterminées, pleines de ressources, prêtes à s’investir pour contribuer à leur façon à l’évolution de la ville.

Au coeur de leur préoccupations figurent le logement, l’environnement, le commerce, souvent liés à la question du numérique. “Faire venir Paris chez nous, pourquoi pas. Vitry est une ville solidaire, en plein développement, ouverte et connectée.”

Une vision inclusive et connectée pour une ville intelligente... Tout ça dans l’esprit Vitry ?

Vivre ensemble : échanger pour se mélanger

Se rencontrer, échanger pour apprendre à se connaître entre Vitriots de différentes cultures, de différents quartiers et de différents âges pour préserver et développer la convivialité a été au coeur des rencontres Imagine Vitry.

"Vitry est une ville qui sait faire la fête, témoignait Céline, lors de la rencontre organisée au centre social Balzac le 26 octobre. Mais ça pousse dans tous les coins. Comment travailler la mixité, comment continuer à vivre ensemble, à avoir cet esprit chaleureux et festif ?”

Au cours des rencontres Imagine Vitry, les questions du vivreensemble, de la convivialité et de la mixité se sont souvent posées entre les Vitriots, parfois de manières contradictoires. “Cette mixité qu’il y avait quand je suis arrivée, elle n’est plus là, c’est dommage”, déplorait une intervenante au stade Gosnat.

“Il faudrait qu’il y ait un meilleur brassage : les bobos restent entre bobos, les ouvriers entre ouvriers et les chômeurs entre chômeurs”, partageait Hélène.

Engagements 4Pour Jérémy : “on a tendance à se recroqueviller sur notre communauté et on ne se rencontre plus”. Faire tomber les préjugés, se rencontrer, apprendre à se connaître est une envie exprimée aussi entre les nouveaux et les anciens habitants et entre les différents quartiers.

  • Des lieux pour se rencontrer

“Les autochtones nous rappellent trop souvent que nous sommes des étrangers. Mais nous payons aussi des impôts et participons au développement de la ville, les parisiens qui arrivent ne sont pas tous malintentionnés”, exprimait Myriam.

Pour Hind, au contraire, l’arrivée du Grand Paris pourrait être une opportunité : “il y aura plus de bobos, ils vont se mélanger avec d’autres personnes et c’est bien d’ouvrir son esprit à d’autres cultures”.

Il faut parler !

La rencontre organisée au stade Gosnat le 12 octobre, quelques semaines après l'homicide commis avenue du Colonel-Fabien, a permis des échanges forts et constructifs entre les habitants du quartier. Certains ont exprimé leur peur et leur inquiétude quant à l’avenir de leurs enfants. D’autres ont évoqué le regard qui pèse sur eux. "Les gens nous regardent comme des bêtes depuis les événements, exprimait Christophe, habitant de la résidence Colonel-Fabien. On n’est pas des méchants." "C’est vrai, quand on voit un groupe de jeunes qu’on ne connaît pas, on n’est pas rassurés, témoignait Marie-Paule. Par contre, quand on les connaît, on a beaucoup moins peur."

"C’est un problème de contact humain, affirmait pour sa part Mamadou. Il faut parler, discuter, échanger, c’est la seule solution".

Avec Christophe et d’autres jeunes, on a déjà commencé à travailler pour qu’il y ait un apaisement dans notre cité." "Tous ceux qui veulent venir nous aider pour mettre en place un projet pour que la cohésion sociale règne sont les bienvenus, appelait une autre habitante. Les jeunes, ils sont tels qu’ils sont, ils sont très gentils, il n’y a pas de barrières, il suffit de parler avec eux."

Pour Angela, lycéenne et habitante du Moulin-Vert, “il y a la ville d’en haut et la ville d’en bas. On se sent isolés, on n’a même pas de centre de quartier”. “Je ne suis pas d’accord avec les gens qui disent qu’il n’y a pas de mixité, intervenait au contraire une jeune fille de 15 ans aux EMA. Il y en a plus qu’ailleurs, ici tout le monde est avec tout le monde.”

264-17-11-06 Imagine Vitry 6bis - AB  26 sur 39 6 novembre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au 6Bis.© Alexandre Bonnemaison

“J’aime beaucoup Vitry parce qu’il y a des gens de cultures différentes et on s’entraide, c’est formidable”, se réjouissait pour sa part une jeune femme à l’ESAT Les Amis de l’Atelier.

“Dialoguer, se réunir, trouver un lieu où se rencontrer une fois par semaine, le week-end, cela permettrait de se connaître et de s’entraider”, suggérait une habitante.

Créer des lieux de vie, mettre à disposition une salle des fêtes, organiser des repas conviviaux où partager des spécialités de sa région ou de son pays sont autant de suggestions formulées par les Vitriots.

“Il faut que nous, les anciens, on s’investisse, on aille rencontrer les jeunes, discuter avec eux, communiquer, parce que la jeunesse, c’est l’avenir”, proposait pour sa part un habitant du Moulin-Vert.

Des avis partagés, mais une envie commune de se rencontrer, d’apprendre à se connaître et, pour cela, de mobiliser les idées, la bonne volonté des Vitriots et l’aide de la ville.

Les recettes du bien vivre

Imaginer la ville, c’est aussi pouvoir s’exprimer sur son quotidien : propreté, sécurité, commerce et qualité du cadre de vie. C’est ce qu’ont fait les Vitriots, émaillant les rencontres et les deux ateliers de propositions pour construire Vitry demain.

Un cadre de vie agréable, on y aspire tous, mais la réalité n’est pas toujours au rendez-vous. Et beaucoup le regrettent : la ville est sale ! Oui, mais… Le désir est franc, de relever ses manches et de travailler ensemble à faire de Vitry une ville propre :

“On est tous plutôt dans un bon état d’esprit, prêts à travailler collectivement avec la ville pour essayer de trouver une solution”.

Et des idées, les Vitriots en ont. Par exemple, sensibiliser les enfants dès l’école. Bien vivre, c’est aussi vivre sereinement, ce qui n’est pas toujours le cas. Si certains jugent la ville “agréable” d'autres évoquent incivilités, vandalisme, 180-17-10-20 Imagine Vitry obyfight - AB  1 sur 26 20 octobre 2017 : Rencontre Imagine Vitry au complexe sportif Obyfight.© Alexandre Bonnemaisonparfois même agressions et disent avoir “peur”. “On m’a vendu du rêve, je suis arrivé à Vitry en achetant et j’ai été menacé dès les premiers jours, il y a un gros gros problème d’insécurité.”

Éclaircie prometteuse dans ce sombre constat partagé, les nombreuses interventions du maire afin que l’État renforce la présence des forces de police sur le territoire semblent porter leurs fruits : le préfet de police “comprend la situation et s’engage à renforcer les moyens matériels et humains de la police nationale sur notre ville”.

  • Sécurité, commerce, environnement

Engagements 5S’il n’est pas question de mettre un policier derrière chaque citoyen, la présence d’un commissariat digne d’une ville de plus de 90 000 habitants permettrait une vie et des sommeils plus sereins.

Qualifions la sécurité de routière et, là, la solution est sans appel : “faire respecter le code de la route permettrait peut-être d’apaiser les choses”.

Une ville plus propre, une ville plus tranquille, et le commerce, alors ? : “Ça me paraît extrêmement important qu’il y ait un commerce pour tout le monde, que l’on puisse trouver par exemple des commerces de fine bouche à côté de commerces plus simples et de tous les jours”.

La vague de propositions enthousiaste déferle : ouverture de commerces de proximité en pied d'immeubles, création de commerces près des lieux de divertissement, aides à l'entreprenariat...

Même si la ville n’est pas libre de faire ce qu’elle veut en la matière, la mise en oeuvre d’un plan de développement du commerce, qu’elle propose, s’impose. Enfin, atout qui n’est pas des moindres, pour parfaire le paysage du bien vivre : l’environnement.

Et là, les avis divergent :

“C’est vrai qu’on est en train de voir beaucoup d’habitations, mais on ne pense pas que les gens ont besoin d’espaces verts, où les enfants peuvent faire du vélo ? du trotteur ?…”

“A-t-on de la place pour créer des espaces verts ? Ne doit-on pas faire plus de logements puisqu’il y a plus de monde ?”

Du partage d’idées naît le consensus, un juste milieu entre les constructions et la conservation des espaces verts : aménagement des bords de Seine, création de jardins partagés, de pistes cyclables… Imaginant Vitry demain, les habitants s’engagent avec les élus afin que leur cadre de vie soit un peu à l’image de la recette qu’en donne une habitante :

“Un carré avec des espaces publics, des écoles, des équipements publics, des lieux de sport, et un carré vert. Un carré vert avec des forêts, des jardins, des jardins partagés. Ça serait ça mon Vitry, on est peut-être déjà un peu dans ce Vitry-là, mais c’est ça que j’imagine”.

Les élus s'expriment

Tous les élus du conseil municipal ayant participé à la démarche Imagine Vitry s’accordent à le dire : les Vitriots ont participé nombreux aux rencontres avec l’envie de s’exprimer et d’être entendus.

Elus Expression

“L’agence Grand Public a conduit cette enquête avec professionnalisme pour que les Vitriots puissent exprimer leurs souhaits et se projeter dans un Vitry de 2025 et plus, a témoigné Alain Afflatet pour le groupe des élus Ensemble un avenir meilleur. Combien de frustrations, de regrets, d'incompréhensions et de peurs ont été exprimés avec franchise.”

“Une population exigeante et attentive au devenir de sa ville”, pour Maurice Tzinmann (groupe des élus Radicaux de gauche et écologistes), qui a montré qu’elle aspirait “à faire de la politique autrement, en étant acteur de la chose publique et non spectateur”, a souligné Djamel Hamani pour le groupe des élus Communistes, républicains et citoyens.

“Nous aimons notre ville, cette ville qui est à la fois multiculturelle, solidaire, nous avons envie d’y vivre, d’y rester, d’y travailler, surtout d’en profiter tous les jours sans qu’elle devienne une ville dortoir”, a partagé Sarah Taillebois pour le groupe des élus Socialistes, républicains et citoyens. De ces rencontres, les élus ont souligné des idées fortes : l’attachement des Vitriots à leur ville dans sa diversité, la volonté que la jeunesse vitriote soit reconnue, valorisée et soutenue. Parfois aussi l’indignation quant à l’état de propreté de la ville, un sentiment d’insécurité ou encore l’inquiétude quant à l’avenir de la ville au sein de la métropole du Grand Paris et le désir profond qu’elle conserve son âme et ses valeurs.

Réaliser de belles choses ensemble “Être à l’écoute des habitants, c’est bien, mais leur permettre de participer à la prise de décision, c’est mieux, a affirmé Frédéric Bourdon, pour le groupe Vitry en mieux, une gauche d’avance, citoyenne et écologiste, en pointant les enjeux écologiques tels que l’alimentation dans les cantines scolaires, la nécessité d’une régie publique de l’eau et du recyclage des déchets. Chaque projet de la ville doit être coconstruit entre les élus, les services et les citoyens qui sont tout autant experts de leur ville que les autres.”

“Pour qu’une ville fonctionne, il faut certains équilibres : des habitants de toutes les couches sociales, de l’habitat diversifié”, a souligné Alain Afflatet, rappelant également l’importance du développement économique local, notamment pour la création d’emplois.

“Nous sommes attentifs et résolus à maintenir les équilibres sociologiques, économiques et environnementaux”, a déclaré pour sa part Maurice Tzinmann, exprimant qu’il ne fallait pas craindre “l’apport de nouvelles populations […], ce changement peut aussi être une véritable opportunité de progrès pour tous.”

Partageant le souhait d’une ville attractive, au cadre de vie agréable, sain et durable, moderne, Sarah Taillebois a pointé trois enjeux : “l’emploi pour décloisonner et lutter contre la désocialisation, la conservation de nos quatre quarts – habitat collectif, habitat individuel, espaces verts et activités – la préservation de notre esprit d’ouverture”.

Pour Djamel Hamani, “le droit à une vie digne est au centre de vos aspirations : se loger, avoir un emploi décent, accéder à des services publics de qualité, sont indispensables à l’émancipation de chacun. La dignité est un droit fondamental [...] au coeur des ambitions que nous portons pour Vitry. Et quand il existe une volonté collective, il n’y a aucune fatalité. Ensemble, nous pouvons réaliser de belles choses pour tous les Vitriots”.

Interview du maire

Construire ensemble un avenir commun

  • Quelle aventure représente Imagine Vitry pour vous ?

Plus de 3 000 Vitriots ont participé aux rencontres Imagine Vitry et j’en suis fier. Nous venons de passer quatre mois à débattre, sincèrement, respectueusement, avec des milliers d’habitants. J’ai été passionné par leurs récits, leurs paroles, particulièrement touché par leurs approches personnelles, presque intimes. Les Vitriots ont raconté leur histoire. Leurs 268-17-11-09-Imagine Vitry Tang-CA-219 novembre 2017 : rencontre Imagine Vitry au magasin Tang Frères.© Cyril Ananiguianorigines illustrent cette ville cosmopolite, cette ville monde. Et avec mes origines turque, sicilienne et irlandaise, je me sens proche d’eux. Nous avons partagé nos espoirs, nos envies, nos rêves, dans un grand débat d’idées. Nous avons fait société ensemble et le mot n’est pas de trop dans la période que nous vivons. Cette magnifique expérience m’a donné un immense espoir : je suis convaincu qu’ensemble, par la démocratie, rien n’est impossible. Cet espoir, j’aurai à coeur de le partager avec les Vitriots.

  • Que retenez-vous de cette aventure ?

Le premier enseignement, c’est la disponibilité des Vitriots et leur intérêt à discuter de l’avenir de leur ville. Alors que le pays vit une grave crise démocratique, que la désaffection des urnes est forte, Imagine Vitry montre qu’il est possible de faire de la politique autrement, d’échanger franchement, de tout se dire et de construire ensemble un avenir commun. Un autre enseignement de ces rencontres, c’est cette relation forte des Vitriots à leur ville, leur attachement. Pour la grande majorité d’entre eux, si Vitry n’est pas leur ville d’origine, elle est devenue leur ville. C’est très fort ! Vitry permet à chacun d’être soi, d’être différent, mais unis par le sentiment d’être Vitriot. Cette diversité est notre force. Cette reconnaissance des différences doit nous pousser à accentuer notre action en faveur d’une ville attentive aux plus fragiles. L’âme de Vitry, c’est aussi sa jeunesse, et j’ai entendu l’attention de chacun à la réussite des jeunes. Nous avons à apprendre de leur dynamisme et de leur regard sur le monde qui émerge. Et nous devons nous mobiliser pour leur réussite. Notre attachement à notre ville témoigne de notre volonté de préserver ensemble une ville faite pour les Vitriots : Vitry doit rester Vitry et ne pas devenir le Grand Paris, mais le Grand Vitry, respectueuse de ses habitants, ouverte aux autres, conviviale. Nous devons préserver l’originalité de notre ville, en la préservant de la spéculation immobilière et foncière et en stimulant son dynamisme. Vitry présente des atouts, elle peut avoir de l’ambition, celle d’être au coeur de la réussite économique de la métropole. Cette réussite ne sera possible qu’en permettant à ceux qui font la richesse de la métropole d’y habiter.

  • Quelle suite souhaitez-vous donner à cette démarche ?

Nous poursuivrons Imagine Vitry avec tout l’esprit qui a fait sa réussite, en réaffirmant la légitimité de l’expertise des habitants dans la coconstruction de la ville. Les Vitriots nous ont formulé des propositions et nous avons pris des engagements auprès des Vitriots. Nous suivrons de près, avec eux, la mise en oeuvre de ces engagements lors des Mardis d’Imagine qui réuniront élus, services et habitants. Puis nous en rendrons compte : nous organiserons un rendez-vous annuel sur leur état d’avancement et de nouvelles rencontres dans deux ans. Parallèlement, nous construirons ensemble un projet de rénovation urbaine dans le cadre du nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU) qui ne peut être dissocié de cette démarche.

Les Gazettes Imagine Vitry

Gazette GENA l'issue de chaque rencontre Imagine Vitry, découvrez, en téléchargement, la Gazette qui revient sur les temps forts de la soirée.

Les vidéos Imagine Vitry

Sans-titre-2

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer