Impayés d'énergie et d'eau

La trêve hivernale pour les coupures d’énergie prend fin le 31 mars. Les coupures d'eau elles sont interdites toute l'année (loi Brottes). En cas d’interruption de fourniture, il faut réagir rapidement pour en obtenir le rétablissement et trouver une solution amiable pour le paiement de la dette.

La fourniture d’énergie est interrompue, que dois-je faire ?

Je dois joindre mon fournisseur, pour connaître le montant de la dette et demander les conditions du rétablissement. Tout rétablissement suppose un paiement partiel immédiat, dont le montant est indiqué par le fournisseur. Selon la situation, un échéancier peut être accordé pour le règlement du solde.

En cas d’échec, vers qui me tourner ?

Les services sociaux peuvent assurer une médiation avec le conseiller solidarité EDF, ENGIE ou Veolia Eau afin d’essayer d’obtenir un accord de paiement, et mobiliser les aides éventuelles.
Pour l’électricité et le gaz, les conseillers du médiateur de l’énergie peuvent également intervenir auprès du fournisseur, en deuxième recours.

Quelles sont les aides disponibles ?

Si mes ressources sont modestes, j’ai peut-être droit à une aide du Fonds de solidarité habitat du Conseil départemental (FSH). En complément, et selon ma situation familiale, d’autres aides peuvent être sollicitées. Mon référent social va coordonner ces différentes demandes.

Où m’adresser ?

  • Espace départemental des solidarités
    27, avenue Robespierre
    01 46 82 16 17
  • EDF clients en difficulté
    0810 010 333
  • ENGIE clients en difficulté
    0800 800 801
  • Veolia eau
    09 69 369 900

Page publiée le 29 avril 2014 - Mise à jour le 7 mars 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer