Intoxications au monoxyde de carbone

Faites vérifier vos installations de chauffage, n'hésitez pas à solliciter votre propriétaire ou votre bailleur si vous avez des doutes sur le bon fonctionnement de votre chauffage ou la ventilation de votre logement. Tous les types d’appareils, quel que soit le combustible utilisé, sont une source de monoxyde de carbone, en quantité variable selon la nature de ce combustible et la qualité de la combustion :

  • les chaudières à bois, à charbon, à gaz, ou à fioul - les chauffe-eau et chauffe-bain ;
  • les inserts de cheminées, les poêles ;
  • les chauffages mobiles d’appoint ;
  • les cuisinières à bois, à charbon, ou à gaz ;
  • les moteurs automobiles dans les garages ;
  • les groupes électrogènes à essence ou à fioul et tout moteur ; thermique fixe ou mobile ;
  • les appareils "de fortune" type brasero.

Une ventilation insuffisante est l’une des causes de mauvaise qualité de l’air intérieur, car elle provoque l’augmentation de la concentration en polluants.
Les symptômes varient selon l'exposition :

  • à faible exposition : mal de tête frontal, nausées ;
  • à exposition moyenne : mal de tête frontal persistant avec sensation de battements, nausées, vertiges ou étourdissements, somnolence, vomissements, pouls rapide, baisse des réflexes et altération du jugement ;
  • à exposition très importante : faiblesse, évanouissement, convulsions, coma, décès.

Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant très toxique. Absorbé en quelques minutes par l’organisme, il se fixe dans le sang.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer