Plan climat territoire

Le deuxième volet du plan climat est le volet territoire. Celui-ci a pour objectif de mettre en place un plan d’actions.

En 2015, le deuxième volet de ce projet doit s’enclencher.

Pour cela 2 diagnostics ont été réalisés par le bureau d’étude :

  • une étude de vulnérabilité du territoire face au changement climatique,
  • un bilan carbone territoire.

Ces diagnostics permettront de définir des axes de travail et un plan d'actions toujours en concertation étroite avec l'ensemble des acteurs du territoire.

Diagnostics

Etude de vulnérabilité

Le changement climatique existe déjà, il faut donc anticiper les changements qui vont survenir. C’est pourquoi une étude de vulnérabilité de notre territoire face au changement climatique a été réalisée. Les résultats sont présentés dans un rapport.

> Téléchargez le rapport d'analyse de vulnérabilité

Les projections climatiques pour 2050 sur le territoire prévoient notamment :

  • une hausse des températures,
  • une augmentation du nombre de jours de vagues de chaleur et des températures moyennes quotidiennes plus élevées en été,
  • une réduction des précipitations moyennes annuelles mais une augmentation des pluies violentes, notamment en période estivale,
  • une réduction du nombre de jours de gel en hiver et d'enneigement.

Les conséquences de ces évolutions climatiques pourront être de plusieurs ordres :

  • hausse des inondations par ruissellement en lien avec les fortes, précipitations et l’imperméabilisation des sols
  • renforcement du risque de retrait-gonflement des argiles en lien avec l’alternance des périodes de forte sécheresse et de réhydratation des sols,
  • l’affectation des ressources en eau tant au niveau de la qualité, que de la réduction des précipitations et de l’augmentation de la demande en eau potable,
  • l’augmentation des périodes de fortes chaleurs conjuguées avec l’effet d’îlot de chaleur urbain et les conséquences en termes de santé humaine.

Ainsi, il est nécessaire d’envisager dès aujourd’hui des mesures d’adaptation aux changements climatiques potentiels afin d’anticiper et de prévenir au mieux les impacts sur le territoire tant matériels, économiques, humains et organisationnels.

Bilan carbone

Dans le cadre de la phase de diagnostic du PCET, la ville a réalisé un Bilan Carbone® "Territoire" permettant d’évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) générées par l’ensemble des activités présentes sur le territoire communal : déplacements de personnes, logements, bureaux...

La méthode Bilan Carbone®, est une méthode de quantification des émissions de gaz à effet de serre induites par les activités d'une entité comme une entreprise, une collectivité, un établissement public ou un territoire.

Les postes d’émissions de gaz à effet de serre pris en compte sont les suivants :

  • la production d’énergie sur le territoire,
  • les procédés industriels qui produisent leur propre énergie et/ou consomment de l’énergie,
  • le tertiaire, qui prend en compte l’ensemble des consommations liées aux installations tertiaires situées sur le territoire,
  • le résidentiel et l’ensemble de ses consommations d’énergie pour le chauffage (gaz, fioul réseau de chaleur, électricité), l’eau chaude sanitaire et l’électricité spécifique,
  • les émissions liées aux transports de marchandises sur le territoire,
  • les déplacements de personnes sur le territoire en voiture ou en transports en commun,
  • la construction de bâtiments et de voirie sur l’ensemble du territoire,
  • les déchets produits sur le territoire par les habitants et les activités tertiaires ou industrielles,
  • la consommation de biens : extrapolation de ce poste à partir des données du poste « déchets » et estimation des émissions de l’alimentation en fonction du nombre de repas servis sur le territoire.

Les résultats du bilan carbone territoire sont détaillés dans un rapport.
> Téléchargez le rapport du bilan carbone territoire

Pour résumer, voici les émissions par poste en regard avec le nombre d'habitants (Vitry-sur-Seine compte 85 380 habitants selon l'INSEE en 2009) :

Bilan-carbone-diagnosticEmissions des gaz à effets de serre par poste.

Axes de travail

Suite aux diagnostics, des actions doivent être envisagées pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et anticiper les vulnérabilités du territoire face au changement climatique.

Il est important de souligner que les actions déjà en cours sur la ville et qui répondent à la problématique climat, seront intégrées au plan climat.

Les axes de travail sont les suivants :

  • pour une consommation locale et de qualité,
  • pour un habitat peu consommateur en énergie,
  • pour le développement d’entreprises vertueuses et génératrices d’emplois verts,
  • pour une mobilité plus respectueuse de la qualité de l’air.

Concertation

Afin d’enclencher une dynamique locale forte auprès des différents acteurs du territoire, il est nécessaire de mettre en œuvre un processus de concertation efficace pour élaborer un plan d’actions multipartenarial.

Plusieurs évènements sont lancés sur la ville entre octobre et décembre 2015 :

  • Une soirée de lancement du plan climat le mercredi 30 septembre à 19h au gymnase Joliot-Curie avec la représentation d’une pièce de théâtre ‘Atmosphère Atmosphère’
  • Un cycle d’ateliers ‘Les jeudis du Climat’. Six réunions sont organisées dans six lieux de la ville :
    • Jeudi 8 octobre à 19h : Centre-ville/Jaures : Maison des projets
    • Jeudi 15 octobre à 19h : Port-à-L’Anglais : Gare au théâtre
    • Jeudi 5 Novembre à 19h : Le Plateau/Moulin-Vert : Lycée Chérioux salle Méliès
    • Jeudi 19 novembre à 19h : P.Froment/8-Mai-1945 / Vitry sud-Ardoines : Ecole Blaise-Pascal
    • Jeudi 26 novembre à 19h : Le Fort/Coteau-Malassis : La Briqueterie
    • Jeudi 3 décembre à 19h : Clos-Langlois/Commune-de-Paris : Ecole Jules-Verne
    • Une soirée de clôture de la concertation le jeudi 10 décembre au gymnase Joliot-Curie

Suite à ce travail de recueil des idées, remarques, actions des partenaires, les services de la ville feront une proposition de plan d’actions et reviendront vers les différents acteurs du territoire.


* Méthode de calcul pour le bilan carbone

La méthode Bilan Carbone®, est une méthode de quantification des émissions de gaz à effet de serre induites par les activités d'une entité : entreprise, collectivité ou établissement public ou d’un territoire. Cette méthode a été conçue par l’Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’énergie (ADEME) et reprise par l’Association Bilan Carbone (ABC) depuis 2011.

Cette méthode permet de convertir des données facilement accessibles au sein de l’entité telles que les KWh d’électricité consommés, les consommations de carburant des véhicules de service, les quantités de papier achetées,…en émissions de gaz à effet de serres grâce à des facteurs d’émission de gaz à effet de serre.

Ces émissions sont calculées en Tonne Equivalent CO2 (teqCO2), qui est l’unité de mesure commune aux différents gaz à effet de serres. Elle intègre les quantités de gaz pondérées de leur pouvoir de réchauffement et de leur durée de vie dans l’atmosphère.

Le Bilan Carbone® est un véritable outil d’aide à la décision pour la collectivité, qui lui permet d’identifier les principaux postes d’émissions de gaz à effet de serre liés à son activité ou à son territoire et de prioriser les actions de réduction à engager.

Compte-tenu de la disponibilité des données statistiques pour le territoire et notamment des données fournies par le Réseau d’observation statistique de l’énergie et des émissions de gaz à effet de serre (ROSE) en Île-de-France, l’année de référence retenue pour réaliser le Bilan Carbone® du territoire est l’année 2009.

A noter : dans les résultats, la centrale EDF n’a pas été prise en compte. Et depuis 2009 Sanofi a fait évoluer sa production. Sa consommation d’énergie a certainement diminué significativement.

Page publiée le 24 septembre 2015 - Mise à jour le 27 octobre 2016

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer