Méthode et limites

Méthode d'élaboration

Observatoire départemental de l'environnement sonore

A l’initiative du Conseil Général, l’ODES (Observatoire départemental de l’environnement sonore) a réalisé la cartographie à l’échelle du département, à partir de données de comptage pour :

  • les voies routières nationales et départementales,
  • les infrastructures ferroviaires,
  • le trafic aérien
  • les installations classées soumises à autorisation.


Cette carte a été étendue aux voiries communales à l’issue d’un travail d’échange entre les services techniques de la mairie de Vitry et l’ODES, qui a permis de déterminer un outil de modélisation du bruit lié aux voies communales.

L’intérêt d’une carte réalisée au niveau départemental est de garantir la cohérence du référentiel sonore sur l’ensemble du département.

Limites de la méthode

  • La date des données permettant de réaliser la cartographie et l’analyse statistique : données IGN de 2003, données INSEE de 1999. Ces données seront réactualisées aussi souvent que possible.
  • Pour l’analyse des populations : le calcul du niveau sonore est réalisé à 4m de hauteur et à 2m de la façade.
    A chaque bâtiment est affectée la valeur maximale trouvée sur les façades : surévaluation importante du nombre de personnes impactées par un niveau sonore fort. De même un bâtiment sensible peut être considéré comme totalement supérieur au seuil même s’il n’y a qu’une façade concernée.
  • Pour la cartographie des installations classées soumises à autorisation : aucune mesure n’était disponible ; les niveaux sonores indiqués sont ceux autorisés par la réglementation des installations classées, à savoir 70 dB(A) de jour et 60 dB(A) de nuit en limite de propriété.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer