Histoire

D’abord village rural situé aux portes de Paris, Vitry a aussi vécu au rythme mouvementé de l’histoire de la capitale royale, républicaine ou impériale, pour laquelle il fut longtemps un lieu de villégiature. Dès le XIVe siècle, la ville est connue pour ses pépinières d’arbres, puis de lilas. De son sous-sol, on extrait le gypse et la pierre calcaire utilisée en construction dans toute la région.

Au XIXe siècle, sa position géographique, sur la Seine, à deux pas de Paris et sur la nouvelle ligne de chemin de fer, permet à Vitry de se développer fortement. Des lotissements naissent pour héberger, de manière plus ou moins précaire, les
travailleurs de Paris ou de Vitry.

Le XXe siècle sera celui du développement urbain et de l’industrialisation de pointe (électricité et chimie). En 1925 la première municipalité ouvrière est élue. Elle modernisera l’habitat et proposera des services publics innovants et de qualité. En 1936, le Front populaire trouve à Vitry une population prompte à s’enthousiasmer pour ses avancées sociales.

Vitry reste attachée à son passé de villégiature et de pépinières. Si le surnom « Vitry-aux-arbres » est abandonné officiellement en 1897 pour Vitry-sur-Seine, les plantations d’espèces différentes n’ont pas cessé et contribuent à l’amélioration du cadre de vie.

Art contemporain - oeuvres monumentales (p.78)
> Une ville ouverte à l'art

Les associations (p.65)
> Une richesse pour Vitry

Richesse culturelles et artistiques (p.79)
> Les grandes dates de la lecture publique à Vitry

Cahiers de Doléances
> Version intégrale du texte par la Société d'Histoire de Vitry-sur-Seine et Carte des Cultures (1798) : photographie du document original conservé aux Archives Nationales (cote N III Seine 1183/1-4)

La centrale Arrighi (p.44)
> L'électricité
 
Château de Vitry (p.42)
> La Seigneurie de Vitry et son château, pages 2 à 14, plans, Bulletin de la société d'histoire de Vitry-sur-Seine, octobre 1987 (in dossier "château", A.M. Vitry-sur-Seine) avec
- Bulletin de dépouillement, table 6, (cote 1M16, A.M. Vitry-sur-Seine).
- Feuille de résultats, (cote 1M16, A.M. Vitry-sur-Seine).
- Album photos du Château
- Lettre (16/04/1907) confirmant l'acceptation par M. Razay, au nom des héritiers du château, de l'offre d'achat à 150 000 francs (cote 1M16, A.M. Vitry-sur-Seine).

Cinéma (p.32)
> Les salles de cinéma à Vitry

Conseil Municipal (p.98)
> Rôle et composition


L'eau (p.30)
> Un enjeu de taille

Les Ecoles Municipales Artistiques (p.79)
> La pratique des arts à Vitry  

Fêtes du Lilas. Les fêtes à Vitry (p.84)
> Les fêtes à Vitry et historique des Fêtes du Lilas. Petit rappel des mille et une manières dont on faisait la fête à Vitry aux XIXe et XXe Siècles. Avec deux photographies d'époque. Historique des Fêtes du lilas depuis leur création en 1962.

Monuments historiques et l'église de Vitry (p.42 et 81)
> Patrimoine
> Les monuments historiques à Vitry.

Le Parc du Coteau
> Histoire
> L'héritage du Docteur Bourneville

 
Le Musée - l'art contemporain <(p.78)
> Vitry, ville d'art contemporain

Les partis de gauche (p.34)
> L'union des partis de gauche

Les pépiniéristes (p.21)
> Le passé agricole de la commune

Les plâtrières (p.21)
> l'exploitation du sous-sol de Vitry

Le pôle ferroviaire - les transports (p.49)
> Les transports en commun

Port-à-l'Anglais (p.32)
> Origine du nom

Le théâtre Jean Vilar - les compagnies théâtrales (p.79)
> Vitry-sur-Scène

Urbanisation - rénovation - grands ensembles (p.56)
> L'urbanisation de Vitry-sur-Seine
> Vitry en 1801, 1914 et 1948 (cartes)
.
> Album photographique des grands travaux

Page publiée le 26 mars 2012 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer