La centrale Arrighi, l'électricité

C’est l’Assemblée Nationale Constituante qui décide le 8 avril 1946 la nationalisation de l’électricité et du gaz. L’établissement public national à caractère industriel et commercial, EDF (Electricité de France) se voit confié la gestion des anciennes sociétés privées d’électricité.Chaque société possède ses usine, son réseau, ses propres normes techniques.

L’une de ces société, la Société de l’Est-Parisien Lumière, installe une usine à Vitry en 1899. Une seconde usine sera construite quelques années plus tard, elles alimenteront entre autre les réseaux du tramway. En 1919 se crée l’Union d’électricité, qui a pour but d’unifier les réseaux de la région parisienne et d’augmenter la production.

C’est cette société qui va construire à Vitry une nouvelle centrale.

Celle-ci est réalisée du point de vue technique par un ingénieur, Jean Antoine Arrighi de Casanova. Celui meurt en 1932, et la centrale porte son nom à titre d’hommage. C’est l’architecte Georges-Henri Pingusson , qui est chargé de l’enveloppe de l’usine, la conception technique prenant le pas sur le bâtiment.
La centrale Arrighi est mise en service fin 1931. C’est à cette époque la centrale la plus puissante d’Europe et son architecture est très novatrice. Elle va fonctionner jusqu’à 1985. Elle va être démolie par implosion en deux temps en octobre 1991 et avril 1992.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer