Port-à-l'Anglais

Pendant très longtemps, on traversait la Seine en bateaux, avec des « passeurs d’eau », car il n’y avait pas de ponts. A Vitry la famille Langlois avait obtenu la concession pour cette activité. Les Langlois ont construit un port pour leurs embarcations : le port à Langlois. Par déformations successives, c’est devenu port à l’anglois, puis port à l’anglais.

Entre 1880 et 1900, les terrains autour de la gare et de la voie de chemin de fer sont lotis. Un tout nouveau quartier sort de terre  à l’écart du reste de la commune,  composé de plusieurs villas (nom donné aux lotissement privés) avec au centre de chaque villa une place parfois ornée d'un édifice (une tour,  un rocher par exemple).

Les habitants bientôt aussi nombreux que ceux de l’ancien centre, élisent leurs propres conseillers municipaux. La future rue Gabriel Péri servira de « frontière » entre les deux sections de la commune.
De nos jours le quartier de Port-à-l’Anglais se limite à un triangle entre la Seine, la voie ferrée et l’avenue Salvador Allende.

Page publiée le 21 mai 2014 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer