La bourse du travail

Construite à la fin du XIXe siècle pour Germain-Laurent Coulombier (rentier et membre d'une famille d'horticulteurs et de pépiniéristes anciennement implantée à Vitry), la bourse au travail est implantée au centre des Jardins Audigeois.Agrandie (partie nord) en 1913 par l'architecte parisien Eugène Collin, elle a appartenu à la famille Coulombier jusqu'à son acquisition par la commune en 1966.L'intérieur de l'ensemble a été réhabilité en 1986 dans le cadre d'une action de formation professionnelle (un chantier école) regroupant des jeunes de 16 à 18 ans.
Elle se compose de deux bâtiments accolés :

  • le plus proche de la rue, édifié entre 1895 et 1898, comprenait à l'origine 7 pièces d'habitation. Il est représentatif des demeures bourgeoises de la banlieue parisienne des années 1900.
  •  le second bâtiment (érigé en 1913), relié intérieurement au premier, se caractérise par son toit en terrasse et le relief donné à sa façade par son petit péristyle surmonté d'un balcon à balustres.

D'abord occupée par les services municipaux (Sports, Culture et Jeunesse) jusqu'en 1965, elle est depuis le 18 décembre 1987, date de son inauguration la Bourse du Travail de Vitry.D'autres constructions de centre-ville témoignent de l'aisance matérielle des principales familles d'horticulteurs et pépiniéristes vitriots, entre le Second Empire et la Première Guerre Mondiale.Citons les demeures d'Honoré Defresne, 22 rue E Pelletan, de Louise Aglaée Cretté, 20 avenue Youri Gagarine ou celle de Jacques-Louis Defresne, 34 rue Audigeois.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer