La Heunière

36, rue Audigeois
L'immeuble communal du 36 rue Audigeois comprend trois bâtiments attenants et disposés en U. Le principal et le plus ancien est celui donnant sur la place de la Heunière. Les deux autres n'ont qu'un étage et sont en briques apparentes. L'ensemble de la construction, édifié par étapes entre 1830 et le début de XXe, a fait l'objet d'importants travaux de remise en état et d'aménagement entre 1969 et 1974 sous la direction des architectes M. Capra puis R. Sarger et A. Frischlander.
Après avoir été occupé par différents propriétaires, la maison et ses dépendances échoient dans les années 1860 à la Congrégation des Sœurs de Sainte-Marie (Augustines). Celles-ci y ouvrent un pensionnat de demoiselles. Ces religieuses font effectuer d'importants travaux d'agrandissement de l'immeuble. Le 10 juillet 1903, une décision ministérielle ferme leur établissement.
Un instituteur privé. Gabriel Favrin, y établit un pensionnat de jeunes garçons. Après la première guerre mondiale, le pensionnat déménage. M.Favrin, propriétaire des lieux, met alors une partie de ceux-ci à la disposition de l'entreprise de produits chimiques Pauffin. L'immeuble est alors partiellement divisé en logements pour ses employés.
La propriété va être vendue à des religieuses italiennes, les Sœurs Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus. Celles-ci y installent, vers 1930 un orphelinat de jeunes garçons de nationalité italienne ; puis dans les années 50, elles s'y occupent de personnes âgées. L'immeuble est devenu la propriété d'une société américaine.
En 1966 la commune devient propriétaire des lieux. Elle y installe, la bibliothèque (1968-1990), puis au début des années 70, le foyer culturel regroupant : le centre culturel de Vitry, et les Ecoles Municipales Artistiques.
Depuis 2007, le bâtiment abrite la Maison de la vie associative.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer