La maison des projets

En 1861, la commune de Vitry-sur-Seine décide d’acheter à la famille Massias*, par expropriation pour cause d’utilité publique, un terrain clos de murs d’une superficie d’environ 24 ares (2366 m2). Les vendeurs sont Jules Massias (ancien Sous-Préfet), son épouse Alphonsine Louise Dubois et leur fils Albert Massias (Sous-Préfet d’Aubusson). A cette époque, le maire, le Comte Eugène Dubois (Conseiller d’Etat et propriétaire du château de Vitry) est parent de la propriétaire. La vente est conclue en 1863.


Ce terrain est acquis pour y construire le presbytère. Une propriété du Conseil de Fabrique** de l’Eglise, rue des Etroits (actuellement rue Antoine Marie Colin) qui servait de presbytère est vendue. Les fonds tirés de cette vente s’ajouteront à ceux de la commune pour payer cette nouvelle construction. Les travaux sont confiés à l’architecte Claude Naissant. Ils seront terminés en 1864.
Le bâtiment servira de presbytère jusqu’en janvier 1914. D’abord utilisé gracieusement, il sera loué au curé de Vitry, à partir de 1906, en application de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Au début du 20ème siècle, une partie du jardin du presbytère accueillera une remise pour le matériel du marché aux comestibles qui se tenait déjà à proximité.
En 1913, le conseil municipal décide de transformer le presbytère en annexe de la mairie, dès le début de 1914. Y seront installés : la Bibliothèque Municipale, le Bureau de l’Architecture et de l’Hygiène, Le Bureau Central d’Octroi… Le Pont Bascule*** qui sera installé à côté du bâtiment fonctionnera jusqu’à sa suppression  en 1977.

Constituant une annexe de la mairie pendant de nombreuses années, cette maison (située à proximité de leur caserne) sera ensuite louée par les Sapeurs Pompiers de Paris (au moins depuis 1949), ceux-ci y resteront jusqu’à leur emménagement dans la caserne construite rue de Meissen au début des années 1970.
En 1972, la SEMISE****, étant chargé  de l’aménagement de la nouvelle place du marché et de ses environs, devient propriétaire de tout un ensemble de bâtiments et de terrains, dont cette maison.

Après l'abandon de plusieurs projets d'aménagement de ce tronçon de l'avenue Paul Vaillant Couturier, la Semise a revendu cette maison au PCF, qui en fait le siège de la section locale de Vitry, pendant 20 ans.

Rachetée au PCF par la ville en 2004, elle est désormais destinée à présenter les projets communaux aux vitriots.

Notes :* La famille Massias créera un lotissement dont une rue gardera leur nom en passant dans le domaine public
** Le Conseil de Fabrique de l’Eglise : conseil qui administrait et gérait les biens matériels de la paroisse.
Le Bureau d’Octroi : était un « poste de douanes intérieur» qui permettait de faire payer une taxe pour les marchandises qui pénétraient sur le territoire d’une commune.
*** Le Pont Bascule : permettait la pesée des véhicules d’abord les charrettes, puis les véhicules automobiles. Par soustraction entre le poids en charge et le poids à vide, on pouvait déterminer le poids des marchandises.
**** La SEMISE : société d'économie mixte créée en 1960 par la Ville. Elle a pour principale mission de construire des logements accessibles au plus grand nombre.

Page publiée le 29 mai 2012 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer