Le parc du Coteau

Le parc du Coteau, d'une superficie de 3,5 hectares a été constitué à partir de l'achat en 1892, par le Docteur Bourneville, de neuf parcelles contiguës à trois propriétaires. Le terrain, clos de murs sur toute sa périphérie, est fermé sur l'avenue par un portail en fer forgé de la fin du XIXe siècle orné d'un B, monogramme de Bourneville.

Les 4 bâtiments du parc, d'hier et d'aujourd'hui

  • le 1er en forme de U se situe à gauche de l'entrée principale et apparaît déjà sur un plan de 1787. C'est un hôtel particulier de 2 étages dont les façades côté parc sont recouvertes de lierres qui ont donné son nom au bâtiment appelé "maison des lierres". Démoli en mars 2016 en vue de la construction de la gare de Vitry centre du Grand Paris Express.
  • Au milieu du parc, se trouve un pavillon en briques, à tourelles (appelé "le pigeonnier") qui est un ancien bâtiment d'hydrothérapie construit avant 1898.
  • Les deux autres bâtiments sont en meulières. Le plus connu est bien évidemment l'actuelle salle Bourneville qui accueille désormais chaque année de nombreuses manifestations horticoles et culturelles, les anciennes salles de classe (devenue salle Bourneville), l'ancien gymnase (construit en 1911 par l'architecte Morin-Goustiaux), et un ancien dortoir devenu la maison des cygnes.

La salle Bourneville

Anciennement appelé Institut Médico-Pédagogique, la salle Bourneville* était destinée "au traitement et à l'éducation des enfants arriérés". Lorsqu'elle ouvre ses portes en 1893, c'est "une succursale, à l'usage des familles riches de l'asile-école de Bicêtre, où les mêmes procédés d'éducation sont d'ailleurs appliqués".

> plus d'infos sur l'héritage du Docteur Bourneville

* Docteur Désiré-Magloire Bourneville (1840-1909) est l'un des premiers à s'intéresser au traitement des enfants déficients mentaux et à utiliser des méthodes pédagogiques actives. L'I.M.P. reste une institution privée jusqu'en 1953 puis dépend de la Sécurité Sociale. L'I.M.P. a déménagé en 1990.

 
Le Parc du Coteau est inauguré le 23 juin 1991.

Désormais le parc du coteau est aujourd'hui un véritable espace familial avec des jeux pour les enfants, de magnifiques arbres et végétaux divers à découvrir et la maison de cygnes. Il constitue un « poumon vert » au cœur de la ville.

> plus d'infos sur les installations du parc

La flore

Le parc du Coteau est une mine d'essences remarquables par leur longévité, leur rareté ou tout simplement leur esthétique. Il offre une collection de plantes vivaces aux 200 espèces variées, disséminées dans le parc.

  •  le jardin à thème qui longe la ruelle des papelots. Vous y découvrirez de nombreuses plantes : médicinales, aromatiques, à parfums (qui sont reconnaissables grâce aux étiquettes qui y ont été apposées par le service municipal d'entretien des espaces verts).

  • Le jardin méditerranéen situé à proximité du grand Cèdre du Liban (planté sous Napoléon 1er) permet de présenter et d'acclimater des plantes adaptées à des climats plus chauds.

  • La forêt : c'est une reconstitution d'un milieu naturel de type européen.

  • Le Verger constitué d'arbres à fruits décoratifs. Attention. Pour les gourmands, ils n'ont aucune qualité ni valeur gustative.

Page publiée le 15 mars 2010 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer