Le pont du Port-à-l'Anglais

Le pont suspendu du Port-à-l’Anglais est situé dans le quartier du même nom qui s’étend également sur la commune d’Ivrysur-Seine. Il doit son nom aux tout premiers propriétaires des terres, la famille Langlois, serfs affranchis en 1280 par une charte de Notre-Dame-de-Paris et qui ont développé ici une ferme et un premier port sur la Seine, aux franges de leur propriété.

Par suite d’une déformation commune, le port à Langlois est devenu port à l’Anglois, puis Port-à-l’Anglais.Entre 1880 et 1900, les terrains autour de la gare et de la voie de chemin de fer sont lotis. Un tout nouveau quartier sort de terre  à l’écart du reste de la commune, composé de plusieurs villas (nom donné aux lotissement privés) avec au centre de chaque villa une place parfois ornée d'un édifice (une tour,  un rocher par exemple). Les habitants bientôt aussi nombreux que ceux de l’ancien centre, élisent leurs propres conseillers municipaux. La future rue Gabriel Péri servira de « frontière » entre les deux sections de la commune.
De nos jours le quartier de Port-à-l’Anglais se limite à un triangle entre la Seine, la voie ferrée et l’avenue Salvador Allende.

Le pont, dont les travaux commencés en 1913 sont interrompus par la guerre, ne sera achevé qu’en 1928. Il remplace l’ancien bac et facilite ainsi les  communications entre Vitry et les communes limitrophes. Deux portiques en arc de triomphe soutiennent le pont suspendu rigide, d’une conception avancée pour l’époque, et qui reste encore aujourd’hui une véritable oeuvre d’art. Sa portée principale est de 124 mètres pour une longueur totale de 230 mètres. Le tablier est en acier et les pylônes en béton. Le pont sert aux véhicules et aux piétons
pour la traversée de la Seine.

Page publiée le 11 mai 2012 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer