Les fêtes du Lilas (juin 2018)

Pause en images

L'éclosion d'un événement populaire

Au début du XXe siècle, il existait à Vitry-sur-Seine, deux fêtes municipales : une qui se déroulait dans le parc de la mairie, fin mai et l’autre, celle de Vitry-Port, avait lieu fin juillet, sur la place de la Gare.

En février 1962, dans une volonté de redynamiser les petits commerces et renforcer le lien social à l’échelle de la ville, le conseil municipal décide l’organisation d’une foire commerciale et d’une fête des Lilas, du 7 au 15 avril, sur un terrain situé à l’angle des rues Louise-Aglaé Cretté et Henri Barbusse (emplacement actuel du Palais des sports Maurice Thorez).

L’intitulé "fête des Lilas" tire son origine des forceries de lilas, dont l’activité faisait la renommée de la ville.

Au fil des ans, la fête des Lilas, que l’on nomme désormais les fêtes du Lilas, connait de nombreuses évolutions. L’élection de la Reine des Lilas s’arrête en 1973, deux ans avant l’année internationale des femmes. La tribune officielle, où sont présents les élus et les délégations des villes jumelées, disparaît en 1976. Peu à peu, les compétitions sportives prennent de l’ampleur avec la présence du prix de pétanque, des Olympiades, de la course des facteurs ou encore du prix cycliste. La fête s’installe également dans les équipements culturels : pièces de théâtre, expositions, projections de films, etc. En parallèle, le monde associatif est inclus dans l’organisation des fêtes de quartiers.

A partir des années 1990, une thématique est définie pour chaque édition (en 1996, les Jeux Olympiques etc.). Désormais, les activités se déroulent davantage dans des espaces clos avec la participation des services municipaux.

Nous vous proposons de découvrir des documents qui retracent cette évolution : 

  • 4W2
    En février 1962, le Conseil Municipal vote l’organisation d’une fête locale : la fête des Lilas. La première édition était composée de concours de chant, d’un gala, d’une élection de miss, d’une matinée réservée aux enfants, d’une dizaine commerciale et d’un défilé.
    © Service Archives-Documentation de Vitry-sur-Seine, 4W2
  • NC1248 inauguration rues
    Dans les années 1960, la fête est une vitrine pour le Comité de jumelage qui invite des représentants des 3 villes jumelles : Kladno (République Tchèque), Burnley (Royaume-Uni) et Meissen (Allemagne). Pendant les fêtes du Lilas 1967, les rues aux noms des trois villes sont inaugurées.
    © Ibid. NC1248
  • 33Fi1 61
    Lors des premières fêtes, le cortège des élus est en tête du défilé avant de rejoindre la tribune officielle. De gauche à droite : Georges Gosnat (député), M. Haldermann (maire de Burnley), Marcel Rosette (maire de Vitry-sur-Seine), Robert Laporte (adjoint du maire) et Michel Germa (Conseiller général) le 4 mai 1969.
    © Ibid. 33Fi1
  • 1PER009
    Extrait du bulletin municipal de février-mars 1968. Pour favoriser le commerce vitriot, une dizaine commerciale a lieu au moment des fêtes du Lilas.
    © Ibid. 1PER009
  • 33Fi1 68
    De la création de la fête à l’année 1973, l’élection de la Reine et de ses dauphines constitue l’un des événements majeurs. Elues dès le début des festivités, elles sont présentes au bal, à la dizaine commerciale et clôturent le défilé sur leur char comme ici en 1970.
    © Ibid. 33Fi1
  • NC1248 programme 1967
    Au programme de l’édition 1967 : bal d’élection de la reine des Lilas, fêtes de quartiers, bal de jumelage, cavalcade…
    © Ibid. NC1248
  • 33Fi1 362
    A partir des années 1970, les Olympiades deviennent un nouveau rendez-vous des fêtes du Lilas. L’événement réunit les jeunes de la ville au cours de compétitions qui mettent en avant les valeurs du sport.
    © Ibid. 33Fi1
  • NC990
    Le grand prix cycliste du conseil municipal a lieu chaque année avec des courses organisées par catégories d’âges, sur un parcours tracé au cœur de la ville. En 1973, un circuit de 11 tours prend place autour du Palais des sports Maurice Thorez.
    © Ibid. NC990
  • 33Fi1 80
    La fête s’installe du 9 au 31 mai 1970 dans le parc Joliot Curie. Elle propose aux habitants de déambuler au sein d’une exposition en plein air sur le thème de la sculpture contemporaine. Quarante œuvres d’artistes français et étrangers sont présentées.
    © Ibid. 33Fi1
  • 33Fi1 213
    11 mai 1980, animation au mail Roger Derry par l’orchestre Dog Troep. Depuis ses origines, les fêtes du Lilas offrent une scène aux musiciens amateurs et professionnels.
    © Ibid. 33Fi1
  • 33Fi1 227
    Le lapin de « Camille Groult » rassemble les habitants du quartier lors des fêtes du Lilas 1980.
    © Ibid. 33Fi1
  • 8Fi5002
    Dans chaque quartier une série d’activités est proposée. En 1982, l’Amicale des locataires de la Cité des Combattants affiche un programme varié, pour fêter ses 50 ans.
    © Ibid. 8Fi5002
  • NC912
    Durant le dernier week-end des fêtes du Lilas 1988, les associations vitriotes investissent les rues du centre-ville. Des stands sont installés pour faciliter les échanges et informer la population sur leurs activités. Parmi les associations présentes: l'Aquariophilie de Vitry, la Casa Espana de Vitry, Action internationale Contre la Faim, Peintres à Vitry, Entente Sportive de Vitry etc.
    © Ibid. NC912
  • 33Fi156
    Les enfants des centres de loisirs défilent sur leur char pour l’édition 1975 des fêtes du Lilas.
    © Ibid. 33Fi1
  • 876W98
    En 1990, cinq défilés de quartier associés à un thème et une couleur, convergent vers le centre-ville. Sont évoqués dans une vision idéalisée par les enfants des centres de loisirs : le feu, l’eau, la terre, l’air et l’homme.
    © Ibid. 876W98
  • 14Fi11 14Fi99
    Parmi les thématiques des fêtes du Lilas, le cinéma en 1993 et le football en 1998 sont mis à l’honneur.
    © Ibid. 14Fi11, 14Fi99

Page publiée le 15 juin 2018 - Mise à jour le 7 octobre 2019

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer