Professionnels

La santé est bien évidemment le bien le plus précieux qu’il convient de préserver et d’entretenir. C’est pourquoi tous les professionnels en contact avec du public sont confrontés à un moment ou un autre avec les questions de santé.

De même, aucune activité humaine ne peut ignorer les questions de santé, qu’il s’agisse des transports, de l’hygiène publique, de la construction civile, de l’enseignement, etc.

Or, les professionnels qui ne sont pas du secteur de la santé considèrent souvent ne pas avoir de légitimité pour aborder les questions de santé et s’interdisent d’en parler. Parfois, à l’inverse, ils peuvent répercuter des informations glanées ici ou là à la fiabilité douteuse (Internet en est une source inépuisable).

De plus, l'éducation pour la santé est une méthode d'intervention qui, contrairement aux intuitions largement partagées, ne s'improvise pas et n'est pas "innée". En effet, mal conduite, une intervention peut déboucher sur l'inverse des objectifs initiaux, en déstabilisant les personnes et leur faisant perdre confiance en elles-mêmes. Il s'agit donc d'outiller méthodologiquement les professionnels qui souhaitent s'engager dans ce type d'actions.

L’objectif est de faciliter l’accès pour les professionnels à des informations validées tout en leur donnant l’envie et les moyens pour les travailler avec leurs publics.

Centre de documentation

Le service accueille et anime un centre de documentation en éducation pour la santé. Cette structure a pour objectif de mettre à disposition des professionnels des outils de communication pouvant être supports d’actions d’éducation pour la santé.

Aux brochures et affiches habituelles s’ajoutent des outils pédagogiques permettant de structurer des animations spécifiques sur différents thèmes de santé (addictions, vie affective et sexuelle, hygiène, etc.). Au nombre de 566 au 20/3/2018, ils sont décrits dans le catalogue en ligne.

Le service propose aussi 37 expositions pouvant soutenir une action ou un événement particulier en santé. Voir le catalogue des expositions.

Récemment très enrichi par l'accueil du fond documentaire du CODES91 malheureusement disparu,  le centre de documentation propose un certain nombre de services (prêt gratuit, accompagnement, conseils) selon des modalités très précises décrites dans le document joint

Chaque semestre le service propose une demi journée de présentation d'outils permettant de se familiariser à leur utilisation.
La prochaine est programmée le 15 mai 2018 à 14 heures.  Le thème retenu sont les compétences psychosociales

La suivante est programmée le 11 décembre 2018 à 14 heures sur le thème des addictions


Pour s'inscrire et/ou être tenu.e.s informé.e.s , mail du service.

Vous avez utilisé le centre de documentation? Merci de prendre 1 minute (pas plus) pour remplir le questionnaire en cliquant ici.

Vous avez utilisé un de nos outils? Merci de nous donner votre avis (30 secondes) en cliquant ici

Vos avis nous sont précieux, merci d'avance!

Catalogue des outils disponibles

Catalogue des expositions disponibles

Mode d'emploi du centre de documentation

Plan d'accès au service promotion de la santé à imprimer car le plan interactif de la ville ne donne pas la véritable localisation et nous ne sommes pas sur les GPS.

> Contact exclusivement par mail : Fatiha Bouchemoua, Infirmière de santé publique

Les rencontres partenariales

Chaque trimestre, le service organise une rencontre des professionnels de la ville afin d’échanger sur les thèmes et problématiques de santé et de se rencontrer. Trois secteurs sont concernés : la santé des jeunes, la santé des séniors et la santé des personnes vulnérables.

Les prochaines rencontres programmées (généralement à l'Hôtel de Ville)

  • Santé des personnes vulnérables le 12 juin 2018 à 14 heures Maison de la Vie Associative (36 rue Audigeois) salle Victor Hugo : Méthodologie du diagnostic pour le Conseil Local en Santé Mentale

Remplir le questionnaire préalable (avant le 1er juin 2018)
 

  • Santé des séniors le 5 juin 14h,  Mairie, salle 1 : 
    Priorités en prévention, prise en charge et accompagnement en santé mentale des seniors dans le cadre du Conseil Local en Santé Mentale

Remplir le questionnaire préalable (avant le 25 mai)

  • Santé des jeunes le 22 mai 2018 à 14h00 en Mairie salle 4 (au sous sol):
    Priorités en prévention, prise en charge et accompagnement en santé mentale des jeunes dans le cadre du Conseil Local en Santé Mentale

Remplir le questionnaire préalable (avant le 13 mai)

       Inscriptions : email du service

Conseil méthodologique

Tout professionnel travaillant sur le territoire de Vitry et qui souhaite monter une action d’éducation pour la santé peut bénéficier d’un appui méthodologique individualisé apporté par l’équipe du SPS.

Cet appui a lieu dans les locaux du service promotion de la santé et peut se dérouler sur plusieurs étapes, depuis l’analyse de situation initiale jusqu’à la définition des indicateurs d’évaluation en passant par la budgétisation et, bien évidement, le choix d'outils pédagogiques adaptés.

Une formation spécifique destinée exclusivement aux professionnels exerçant à Vitry-sur-Seine sur la méthodologie de projet est programmée les après midis des 19 et 26 juin 2018.
Renseignements et inscriptions :  mail du service

Actions auprès des publics

Le Service Promotion de la Santé intervient en partenariat avec de nombreuses structures de Vitry à destination spécifique de leurs publics.

De nombreuses actions d'éducation pour la santé ont été menées avec les Centres sociaux Balzac et des Portes du Midi, ainsi qu'avec l'association Les Monis sur des thèmes aussi variés que la nutrition, la sexualité, etc. De même avec le Samsah et l'ESAT des Amis de l'Atelier sur les questions d'estime de soi, ou encore avec les établissements scolaires sur les relations garçons filles, etc.

Actuellement une expérimentation d'éducation thérapeutique du patient diabétique non francophone est menée au foyer de travailleurs migrants Manouchian. Pour en savoir plus

Sur es questions de santé et d'interculturalité télécharger le numéro spécial de Santé en Action

La liste des actions est longue et peut être transmise sur demande. Vous pouvez aussi lire le rapport d'activités 2017.

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez mener une action de prévention, d'éducation pour la santé ou d'éducation thérapeutique du patient.

Les enquêtes d’impact sur la santé (EIS)

Les EIS représentent une nouvelle approche des activités urbanistiques au sens où tout nouvel équipement, aménagement, construction doit pouvoir être évalué en termes de conséquences à court, moyen et long terme sur la santé des habitants, résidents ou passagers. Ainsi, la construction d’une gare de chemin de fer va-t-elle engendrer des nuisances par les démolitions préalables, les transports de matériaux, le bruit occasionné par le chantier (si une crèche est à proximité, ces nuisances peuvent être sérieuses pour la santé des très jeunes enfants), mais va permettre à moyen terme de limiter les transports automobiles, voire de faciliter les transports doux si pistes cyclables et cheminement piétonnier sont programmés. Le bilan à moyen et long terme sur la santé des personnes sera donc largement positif. Le grand intérêt de ces études est d’envisager globalement et en profondeur tous les impacts et de ne pas se limiter aux apparences immédiates qui sont souvent trompeuses.

Plus d’information sur l'Agence Santé Publique France ou, plus détaillé, en anglais.

Le plomb et le saturnisme

Le saturnisme, maladie liée à l'intoxication au plomb, est de plus en plus rarement diagnostiqué. Beaucoup d'efforts ont en effet été produits pour lutter contre l'habitat insalubre et pour favoriser le remplacement des peintures d'avant 1947, principale source d'intoxication des enfants.

Pour autant, l'intoxication n'a pas disparu car de nombreuses autres sources d'intoxication subsistent (émail, Khol, etc.) et, de fait, lorsqu'on prescrit une plombémie chez tous les enfants de moins de 6 ans anémiés, on fait remonter presque 10% de plombémies au dessus de 50 microgramme par litre, nouveau seuil de diagnostic de saturnisme retenu en juin 2015.

Ce qui veut dire que lorsqu'on cherche on trouve! Or, aucune concentration de plomb n'est anodine, ce métal est en effet toxique dès sa présence dans le sang.

Rappelons que cet examen est entièrement pris en charge par l'assurance maladie.

En cas de diagnostic de plombémie supérieure à 50 microgrammes par litre, la déclaration à l'ARS est obligatoire et un certain nombre de procédures s'imposent aux travailleurs sociaux. Pour aider dans les démarches, un guide est téléchargeable. Il date de 2006 mais reste globalement d'actualité sauf pour le seuil de déclaration qui est descendu de 100 à 50 microgrammes par litre.

De même le guide à destination des propriétaires de logements potentiellement  concernés reste d'actualité, les constats de risques d'exposition au plomb ont été aujourd'hui normalement généralisés.

En cas d'imprégnation (moins de 50 microgrammes par litre mais plus de 20), un guide de recommandations hygiénico-diététiques est aussi téléchargeable.

Donc n'oublions pas: le plomb se trouve lorsqu'on le cherche et les enfants de Vitry ont besoin de toute la vigilance des acteurs de santé.

Obligations vaccinales et inscription scolaire

L'inscription à l'école et aux activités collectives demande aux parents de démontrer que l'enfant a bien reçu les vaccins obligatoires.

Ceux-ci sont à l'heure actuelle les trois premières injections Diphtérie-Polio-Tétanos (2 mois, 4 mois et 11 mois) et les rappels Polio à 6 ans et à 11 ans. Ces obligations sont annoncées comme devant s'élargir en 2018.

Pour consulter le calendrier vaccinal voir la page se vacciner à Vitry.

Jusqu'alors les parents devaient transiter par le service environnement pour obtenir un bordereau, via le fichier vaccinal ou en produisant leur carnet de santé avant de pouvoir inscrire leur enfant à l'école. Cette procédure était longue et pénible. Elle est simplifiée depuis janvier 2016.

Seul est maintenant nécessaire un certificat de satisfaction aux obligations vaccinales que tout médecin peut remplir sur simple consultation du carnet de santé de l'enfant à n'importe quelle occasion (inutile de consulter pour cette seule raison). Ce certificat dont un modèle est téléchargeable, peut aussi être écrit par le médecin sur son ordonnancier.

Le premier certificat (à 11 mois) reste valable jusqu'à 6 ans, le second (6 ans) jusqu'à 11 ans et le troisième (11 ans) indéfiniment. Il faut donc que les parents les conservent précieusement et en fassent des photocopies.

En parallèle, un courrier personnalisé est adressé aux parents d'enfants atteignant ces âges clés pour les informer des recommandations et obligations vaccinales.

Les prochaines obligations vaccinales ne modifieront pas la procédure, tout au plus peut-être les âges d'envoi du courrier selon l'évolution du calendrier vaccinal.

Télécharger le courrier de Madame Taillebois, élue à la santé

Publications disponibles en téléchargement

Page publiée le 23 décembre 2013 - Mise à jour le 9 avril 2018

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer