Kanoas #3 : la création caraïbe en fête

Publiée le 10 octobre 2017 - Mise à jour le 11 octobre 2017

Rencontre avec Jean-Michel Martial Organisateur du festival Kanoas.Rencontre avec Jean-Michel Martial Organisateur du festival Kanoas.© Gare au théâtre

Culture

Gare au théâtre accueille la 3e édition du festival Kanoas. Consacré aux cultures caraïbes, il offre lectures, danse contemporaine, contes et théâtre. Rencontre avec Jean-Michel Martial, organisateur du festival.

  • Le festival des cultures caraïbes Kanoas #3 commence avec la pièce "Cyclones". N'est-elle pas d'une actualité surprenante ?

Ce que nous savions en la programmant, c'est qu'elle serait jouée en période de cyclones, puisque c'est la saison. Il s'agit de rappeler que l'art, la création, a aussi pour objet de sublimer les épreuves que nous traversons, à titre individuel ou collectif, pour en faire du beau.
Pour nous, ce sera aussi l'occasion de rendre hommage aux victimes des ouragans particulièrement violents cette année. Ils nous rappellent aussi que le réchauffement climatique, dont l'origine est beaucoup à chercher ici, a un impact tragique au-delà des mers.

  • Pourquoi avez-vous créé un festival des cultures caraïbes à Vitry ?

J'ai beaucoup travaillé sur la rencontre. Ce que je souhaitais, c'était créer un moment où le public francilien, voire métropolitain, puisse faire connaissance avec des comédiens, danseurs, metteurs en scène ou auteurs des Caraïbes. D'Haïti à la Martinique, de Cuba à Saint-Martin, de la Barbade à la Martinique…
il y a une richesse en termes de création, encore un peu méconnue de ce côté-ci de l'océan. Mon rêve serait de créer quelque chose d'aussi important que le carnaval de Notting Hill en Grande-Bretagne.

  • Comment expliquez-vous cette méconnaissance des cultures caraïbes en France ?

Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que, dans le public, il n'y a pas d'adversité, de blocage. À titre d'exemple, Kassav est le groupe français qui réalise le plus de concerts par an. Il manque peut-être juste un peu de volonté.

Propos recueillis par Nathanaël Uhl

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 4 premiers caractères de la série.

*Champs obligatoires

plus d'infos

Jeudi 12 et
vendredi 13 octobre

Gare au théâtre
13, rue Pierre-Sémard

Le programme de Kanoas #3