Hip-hop à Jules-Verne

Publiée le 13 mai 2019 - Mise à jour le 14 mai 2019

Yanis, un danseur professionnel de la compagnie vitriote Massala apprend la danse urbaine à deux classes maternelles de l’école Jules-Verne. Yanis, un danseur professionnel de la compagnie vitriote Massala apprend la danse urbaine à deux classes maternelles de l’école Jules-Verne. © Sylvain Lefeuvre

Culture, Education

Yanis, un danseur professionnel de la compagnie vitriote Massala, vient 8 mardis de suite apprendre la danse urbaine à deux classes de maternelles de l’école Jules-Verne.

L'un des objectif de la compagnie Massala est de sensibiliser à l'art et la danse les divers publics de son territoire.

Aussi, Yanis, danseur professionnel de la compagnie et son smartphone avec petite enceinte en guise de poste, vient-il initier 2 classes de maternelle de l'école Jules-Verne, à la danse urbaine.

“C'est la seconde fois que nous bénéficions de cette intervention financée par la coopérative scolaire, l'inspection et la ville. Cela permet aux enfants de s'exprimer par le corps, de vivre une autre situation que celle des apprentissages, de prendre confiance en eux”, indique la directrice, Mme Petit.

En effet, après un échauffement, les enfants apprennent à suivre le rythme de la musique, respecter les règles, se repérer dans l'espace, se regarder, se suivre.

“J'ai adoré quand on a fait la ronde”, témoigne Dina.

Les maternels donneront une représentation devant les parents le 21 juin pendant la fête de l'école.

Katrin Acou-Bouaziz

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 2 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires

plus d'infos

La compagnie Massala