Réforme des retraites : vive opposition

À Sanofi, les salariés, concentrés pour sauver le site d’Alfortville, ont appris l’abandon de la recherche en cardiologie et sur le diabète. © Sylvain Lefeuvre

Elus, Action citoyenne

Publiée le 17 décembre 2019 - Mise à jour le 17 décembre 2019

Mobilisations et perturbations contre la réforme des retraites marquent à Vitry la période de fin d’année.

La réforme des retraites a suscité une vive opposition qui s’est élargie à d’autres mécontentements dans le public et le privé. Après des grèves déjà éprouvées dans les hôpitaux depuis des semaines, l’enseignement depuis des mois, le 5 décembre a été à Vitry le top départ d’arrêts de travail. Ils ont été reconduits d’assemblée générale en assemblée générale et rythmés de manifestations et d’actions, tel le blocage répété dès l’aube du dépôt bus RATP vitriot. Avec des transports en commun au compte-gouttes, voire absents.

Et le 5, des crèches municipales presque toutes fermées, des écoles closes pour moitié, les autres fonctionnant de manière très perturbée, des centres de loisirs partiellement ou totalement à l’arrêt. Des grèves à 100 % au collège Adolphe-Chérioux, à 70 % au lycée Jean-Macé. Sans parler de celles dans les EHPAD, à Sanofi-Aventis R&D, l’imprimerie la Galiote Prenant, Pizzorno, Urba propreté...

Les Vitriots ont dû prendre leur courage à deux “pieds” pour se déplacer, s’organiser pour garder les enfants, éviter les embouteillages. Mercredi 11 au matin, très remontés contre le projet de réforme et exaspérés par des conditions de vie et des services publics de plus en plus fragilisés  près de 500 habitants et salariés, retraités, lycéens et élus de Vitry ont manifesté coude à coude dans les rues de la ville.

“Moi, je suis venu pour pouvoir participer à des actions de plus grande ampleur, explique un jeune agent de RTE (Réseau de transport d’électricité) non syndiqué, mais sympathisant, à côté de deux collègues. Après la casse d’EDF [production d’électricité], nos effectifs diminués, des services réduits impactant parfois la sécurité, on a une conscience de ce qui se passe et qui va nous conduire à une privatisation de la retraite.”

À Sanofi, les salariés, concentrés pour sauver le site d’Alfortville, venaient d’apprendre l’abandon de la recherche en cardiologie et sur le diabète. Chez les enseignants, Yves Greiner, de Snudi-FO, soulignait “une mobilisation inédite depuis très longtemps”. “On n’est pas fatigués”, scandaient de leur côté les lycéens de Jean-Macé. “On se sent comme des cobayes : on ne sait pas comment va se passer notre avenir ” , soulignait, émue, Imane, élève de première.

“On est avec vous ” , a déclaré le maire, Jean-Claude Kennedy, avant de se joindre à la manifestation, accompagné de nombreux élus. Dénonçant la surdité et “le mépris du gouvernement ”, il a encouragé la mobilisation face à cette réforme qui “pose des questions de société. Le mouvement est une fierté pour nous”.

Gwénaël le Morzellec

 
  • resident le 19/12/2019 à 13:45

    la reforme des retraites pour le PUBLIC aurait due etre faite depuis longtemps, n'oublions pas que par le passé l'age de la retraite était de 65 ans les gens commençaient à travailler à 14 ans.quand pour le privél e mode de calcul de la pension est passé sur les 25 ans au lieu de 10 ans les [...]Lire la suite

  • EME le 19/12/2019 à 05:29

    c est simple univers fait pensé a mondialisation ? c est pas prendre l argent ou il est planqué, c est faire payé la protection aux salariés uniquement , et fabriquer des nouveaux pauvres , dans le partage de la misère, sans que sa coute un ct aux vrais privilégié, à ceux qui s [...]Lire la suite

  • Lahcene le 17/12/2019 à 12:40

    Le problème dans cette réforme, c'est que les explications données par le gouvernement sont confuses. En effet, elles mettent en avant les points positifs tout en dissimulant les effets pervers ; c'est-à-dire, l'allongement de la durée de cotisation et la baisse programmée des pensions, enfin pour [...]Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation *

À des fins de sécurité, veuillez selectionner les 3 derniers caractères de la série.

*Champs obligatoires