Accueil des réfugiés : Vitry propose à l’État d’agir

Réfugiés© Jonathan Stutz

Publiée le 05 septembre 2018 - Mise à jour le 11 septembre 2018

Vitry accueillera, à partir du 17 septembre et jusqu'au 31 décembre, des migrants fuyant la guerre, le dérèglement climatique ou la pression économique.

Hier, le maire interpellait le préfet pour que l'État s'engage dans la résolution, aux échelons national, européen et international, des campements sauvages avec responsabilité et humanité, et annonçait des propositions concrètes pour l'accompagner. 

Il annonce aujourd'hui, dans un communiqué de presse, que Vitry accueillera des migrants dans le bâtiment désaffecté de l'ancien collège Gustave-Monod du 17 septembre au 31 décembre, pour un maximum de 100 places. 

"Avec de nombreux élus de Vitry, j’ai été révolté par le périple imposé par les pays de l’Union européenne au bateau humanitaire l'Aquarius, qui patrouille en Méditerranée pour sauver de la noyade hommes, femmes et enfants, exprime-t-il. Que ce soit en Méditerranée ou dans les camps de fortune qui s’installent dans toute l’agglomération parisienne, le sort de ces réfugiés révolte un grand nombre de Vitriotes et Vitriots. Ne pas agir reviendrait à laisser aux mains des mafias les populations les plus pauvres et précaires, et notamment ces hommes, femmes, enfants, et nourrissons qui fuient la guerre, le dérèglement climatique ou la pression économique. La France ne peut laisser se dérouler ces drames sans réagir."

> L'intégralité du communiqué de presse

La préfecture du Val–de-Marne mandatera une association spécialisée et reconnue, Coallia, pour mettre à l’abri et insérer ces personnes en difficulté, fragiles et précaires. L’État en assumera l’ensemble des coûts. Cet accueil provisoire permettra à l’association et à l’État d’apporter une solution à chaque situation.

Une réunion d’information en présence de l’État et de Coallia, l’association chargée de la gestion du site, se tiendra le lundi 10 septembre à 20h dans les locaux de l’ex-collège Gustave-Monod, pour informer les riverains du dispositif, du fonctionnement du centre et de ses objectifs.

Le bâtiment Gustave-Monod connaîtra ensuite les premiers travaux en vue d’accueillir l’évolution du centre de formation pour apprentis Rabelais

 
  • Florence le 12/09/2018 à 23:31

    C'est désolant d'écrire des choses pareilles!! Qu'y a til d'antidémocratique d'accueillir des réfugiés que l'Etat impose au Maire dans le cadre d'accords Européens? C'est un devoir pour la France qui doit montrer l'exemple comme l'Allemagne. Sachez qu'on accueille qu'une infime partie des ...Lire la suite

  • Mahmoudi le 11/09/2018 à 21:54

    Bonsoir, Sachez que l'Etat a imposé au Maire de recevoir ces personnes et il a accepté honorablement comme dans d'autres communes. Ces hommes, par la force des choses arrivent chez nous et il est de notre devoir de les accueillir. Nous pouvons être fiers d'aider notre prochain, comme demain il ...Lire la suite

  • deparis le 11/09/2018 à 10:30

    j'ai assisté à la réunion hier. Les riverains étaient invités mais force est de constater que le maire avait invité également toute la cellule PCF et les associations Dommage pas de dialogue et finalement les riverains se font insultésLire la suite

  • QUESADA le 11/09/2018 à 10:20

    La honte aux élus et surtout au maire de dénigré l'avis des riverains de la rue Carpeaux pendant la réunion de lundi soir. Et une honte encore plus grande aux associations. Messieurs avant de vous occupez du monde entier, occupez-vous d'abord de vos concitoyens qui ne sont plus en sécurité. La ...Lire la suite

  • deparis le 10/09/2018 à 09:48

    Que le maire s'occupe déjà des ses administrés avant de s'occuper des autres !Lire la suite

  • nana le 07/09/2018 à 19:48

    BEN VOYONS !!!!!Lire la suite

  • QUESADA le 07/09/2018 à 11:51

    Bonjour, étant riverain de la rue Carpeaux je trouve inadmissible de nous imposer cette situation surtout que vous devriez être au courant des ennuis que cela procure de la part des migrants (violences, viols, vols, meurtres et j'en passe).Etant père de deux enfants je ne me sentirais en aucun ...Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 2 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • I
  • I
  • K
  • W
  • B
  • P
  • 5
  • H

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer