Association citoyenne des lycéens du Val-de-Marne

Cassandre Dufresnoy et Samuel Gaël membres de l’association citoyenne des lycéens du Val-de-Marne, Jeunes solidaires.Cassandre Dufresnoy et Samuel Gaël membres de l’association citoyenne des lycéens du Val-de-Marne, Jeunes solidaires.© Sylvain Lefeuvre

Elus, Action citoyenne

Publiée le 28 novembre 2014 - Mise à jour le 02 décembre 2014

L’association citoyenne des lycéens du Val-de-Marne, Jeunes solidaires, fait de l’inscription sur les listes électorales un sujet en soi. Rencontre avec Cassandre Dufresnoy et Samuel Gaël, membres de l’association, à quelques jours de la clôture des inscriptions.

  • Vous avez créé l’association Jeunes solidaires du Val-de-Marne à la rentrée. Comment prenez-vous en compte l’inscription sur les listes électorales ?

Samuel Gaël : La citoyenneté est un de nos axes de travail, elle passe aussi par le fait que nous, les jeunes, nous servons du vote pour nous exprimer, pour peser sur les décisions qui nous concernent. Nous en faisons donc un sujet à part entière de notre action. Nous menons le débat : en quoi est-ce utile de voter ? Est-ce qu’on peut changer les choses en votant ? Mais aussi, quelles sont les responsabilités, les compétences d’une ville, d’un département, d’une région ?

  • Et, donc, à quoi cela sert, pour vous, de voter ?

Cassandre Dufresnoy : Déjà, c’est utile d’exprimer son opinion par ce moyen. Pas mal de nos camarades de classe, de nos copains, pensent qu’il y a un décalage entre la politique et la jeunesse. Nous pensons qu’il y a la possibilité d’infléchir les choses si nous nous unissons et que nous nous servons des outils à notre disposition, dont le vote. Ce qui se passe au niveau de la ville, du département, de la région, du pays, c’est comme dans notre association : celles et ceux qui exercent des responsabilités doivent rendre des comptes à celles et ceux qui les ont désignés.

  • Est-ce que vous avez le sentiment d’être compris par vos camarades ?

S. G. : Nous commençons par la base. Comme quand nous devons expliquer à quoi sert un conseil de la vie lycéenne pour les amener à y participer. Nous insistons aussi sur la nécessité, pour les jeunes comme pour les élus, d’apprendre à se faire confiance, à se tendre la main. Il faut repartir des idées, mais aussi du concret.

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • J
  • M
  • Z
  • Y
  • H
  • 7
  • G
  • 6

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer