Cohabitation intergénérationnelle

1925066 10151952425326693 941102775 oAude Mésséan, co-fondatrice de "Pari solidaire"© Aude Mésséan

Solidarité

Publiée le 24 février 2014 - Mise à jour le 26 février 2014

Rapprocher les générations, prévenir l'isolement des seniors et aider les jeunes à se loger : c'est le triple "pari solidaire" d'Aude Mésséan.

La co-fondatrice de l’association Le Pari solidaire est convaincue que l'entraide entre les générations peut prévenir l'isolement des seniors et répondre aux besoins des jeunes en matière de logement.

Vous promouvez l'habitat intergénérationnel. Y a-t-il actuellement des expériences réussies sur Vitry ?

Oui, tout à fait. Certaines sont achevées, une autre se poursuit avec un chirurgien-dentiste à la retraite. Il est inscrit chez nous depuis 2008. Cet adhérent précieux de 80 ans accueille son troisième colocataire de 20 ans. Ils cohabitent depuis septembre 2013. Ce partenariat dans le secteur locatif privé de la ville a été mis en place avec le service Habitat de la ville. Ensemble, nous assurons l’accompagnement et le suivi des binômes.

Quel est le but de l'association Le Pari solidaire ?

Le rapprochement des générations à travers l'habitat. Plusieurs choses ont provoqué sa création : les nombreuses personnes âgées décédées pendant la terrible canicule de l'été 2003 et les difficultés rencontrées par les jeunes et les étudiants pour trouver à se loger sont les principales. De fait, nos missions sont de vaincre la solitude et l'isolement des personnes âgées vivant dans de grands appartements sous-occupés, leur donner le choix de vieillir chez elles le plus longtemps possible en leur assurant davantage de sécurité, permettre à certaines d'entre elles de se procurer un petit complément de revenu, aider les jeunes à se loger dignement à coût raisonnable.

Que retirent de l’expérience les personnes inscrites dans votre dispositif ?

La totale remise en question des préjugés nourris par certains jeunes ou seniors, la joie du partage et de la solidarité, l'enrichissement mutuel. La famille s'agrandit. Accueillir un jeune chez soi, c'est retrouver une utilité sociale pour la personne âgée et un bain de jouvence alimenté par l'énergie de la jeunesse.

Concrètement, comment cela se passe ?

Les jeunes qui acceptent de s’installer chez une personne âgée acquittent un loyer très modéré s’ils s’engagent à être présents un nombre certain d’heures. Par ailleurs, si des personnes âgées sont intéressées, nous les invitons à se mettre en contact avec nous.


Propos recueillis par Jean-Philippe Trigla

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • S
  • 7
  • 1
  • V
  • W
  • J
  • 7
  • W

*Champs obligatoires

plus d'infos

Le Pari Solidaire
6, rue Duchefdelaville
75013 Paris

01 42 27 06 20
contact[at]leparisolidaire.fr

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer