"Corps d’expression 2.0" avec Bouziane Bouteldja

Bouziane Bouteldja, chorégraphe, en résidence au théâtre Jean-Vilar, a donné des ateliers à différents groupes de jeunes.Bouziane Bouteldja, chorégraphe, en résidence au théâtre Jean-Vilar, a donné des ateliers à différents groupes de jeunes. © Elsa Poissonnet

Culture

Publiée le 11 mai 2018 - Mise à jour le 15 mai 2018

Au fil de la saison, Bouziane Bouteldja, chorégraphe, en résidence au théâtre Jean-Vilar, a donné des ateliers à différents groupes de jeunes. Retour sur une soirée de restitution avec des lycéens de Chérioux et des jeunes du centre de quartier les Montagnards.

Le rideau s’ouvre sur vingt-cinq élèves de 1re du lycée Chérioux. Assis sur la scène du théâtre Jean-Vilar, la tête dans les genoux croisés, ils présentent "Corps d’expression 2.0", fruit d’une rencontre artistique avec Bouziane Bouteldja.

Le chorégraphe en résidence est venu régulièrement les rencontrer durant l'année.

“Au début, on était timide, réticent, racontent les jeunes. Finalement, la danse a permis de nous ouvrir, de nous libérer.”

6 adolescents inscrits en classique à l'académie municipale de danse s’avancent maintenant sur la scène. Déboulés, piqués…

“J’ai voulu mettre le hip-hop en lien avec le classique”, explique le chorégraphe.

Lui, à présent, tourne sur les genoux, la tête. Il présente de brefs extraits du spectacle qu’il crée. Les filles du centre de quartier les Montagnards prennent place. Chemise à carreaux, jean et baskets.

“On a souvent révisé entre nous, précisent Tasnim et Salsabil. On voulait que ce soit bien…”

Maricygne Di Matteo

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 9
  • 2
  • I
  • 3
  • I
  • T
  • S
  • I

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer