“Dix mois d'école et d’opéra” avec les CM1 d'Anatole-France

Les élèves de CM1 d'Anatole-France ont rencontré Christian Moungoungou, artiste de chœur à l'Opéra-Bastille, dans le cadre du projet Les élèves de CM1 d'Anatole-France ont rencontré Christian Moungoungou, artiste de chœur à l'Opéra-Bastille, dans le cadre du projet "Dix mois d'école et d'opéra".© Sylvain Lefeuvre

Culture

Publiée le 06 février 2017

Les élèves de CM1 d'Anatole-France ont enfilé leurs habits de journaliste. Cible de leur curiosité : Christian Moungoungou, artiste de chœur à l'Opéra-Bastille. Une parenthèse enchantée, à faire trembler les murs et pousser des ailes.

Depuis 1991, un ambitieux partenariat entre les académies franciliennes et l'Opéra national de Paris, “Dix mois d’école et d’opéra”, plonge des classes du Réseau d’éducation prioritaire dans un décor lyrique peu accessible.

Ce jour-là, à la suite de plusieurs visites et rencontres organisées par ce programme, l'école Anatole-France met une nouvelle fois en orbite ses CM1.

Adel, Yousra, Emmanuel, Kerein... grimpent jusqu'au 8e étage de l'Opéra-Bastille, dans la panoramique salle Balanchine. Ils y dégainent des petits carnets qui, entre multiplications et gribouillages, sont noircis de questions pour l'artiste de chœur, Christian Moungoungou.

Qu'est-ce-qu'un opéra ?

Dévoué, Christian Moungoungou explique : “C'est comme un film où les personnages, soliste et artistes du chœur, se parlent en chantant”.

Vous chantez sans micro ?

“La puissance  de ma voix, sans micro, c'est mon instrument.  Baryton, c'est ma tessiture...”

Vous chantez dans plusieurs langues ?

"Je chante en anglais, italien, russe, allemand, polonais…"

Parti du Gabon ado, Christian Moungoungou décroche un bac+5 en économie, quand une chorale étudiante lui révèle sa vocation. Il écoute cette petite voix qui a tout d’une grande, pousse les portes du conservatoire à 25 ans, “parmi des élèves plus jeunes que vous”, et tutoie son rêve en 2005, reçu sur concours.

“C'est un métier exigeant, dur physiquement. Mais je chante et je me sens  bien.”

Christian nous offre "Carmen", de Bizet. Le Toréador. Un tonnerre éclate, brut, pur, et la voix soulève la salle, suspendue. Puis, bouche bée, les enfants atterrissent.

Un instant après, Christian s'extrait comme à regret de la joyeuse mêlée de dédicaces. Il file répéter "Lohengrin" de Wagner, qu'il joue dans quelques heures.

“Bonne représentation !” lui souffle Adel.

“Il souriait tout le temps”, songe Emmanuel, élève de CM1sur le chemin du retour.

Muriel Fitoussi




 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 2
  • M
  • H
  • M
  • 5
  • N
  • K
  • W

*Champs obligatoires

plus d'infos

Le projet pédagogique
"Dix mois d'école et d'opéra"

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer