Cahiers de doléances, les 1res tendances

dites-le

Publiée le 05 février 2019

Alors que des débats sont prévus, dont Imagine la France le 20 février, la faim de justice des habitants s’est exprimée dans les cahiers de doléances. Premières tendances.

Imagine la France, le 20 février, contribution vitriote au grand débat national, verra son ordre du jour déterminé par les Vitriots, dans la continuité d’Imagine Vitry. D’autres débats seront aussi organisés. On y retrouvera sans doute les exigences inscrites dans les cahiers de doléances.

Dans ces cahiers, il est proposé à tous les Vitriots, par le maire, Jean-Claude Kennedy, d'exprimer leurs demandes et leurs propositions au président de la République et de hiérarchiser, de 1 à 5,  l'ordre de priorité des sujets qu'ils souhaitent voir traiter.

Vous pouvez contribuer à ce cahier de doléances jusqu'au 31 mars. À ce jour, voici les premières tendances, il ne s'agit pas de statistiques :

98 Vitriotes et Vitriots y ont manifesté leur faim de justice.

Justice fiscale tout d’abord, réclamée par plus d’une moitié, parfois en colère.

Le rétablissement de l’ISF est la première demande (40), suivi par le contrôle des paradis fiscaux, les revenus des hauts-fonctionnaires et ministres, la contribution des géants du Web (GAFAM) et entreprises internationales actives en France (26).

Des pensions de retraite plus fortes (21) avec baisse ou suppression de la CSG, la hausse des salaires et du SMIC (14) “qui permettent à ceux qui travaillent de vivre sans aide”, sont aussi réclamées.

Une baisse de la TVA (12) voire sa suppression pour les produits de premières nécessités apparaît fortement. Suit une très grosse soif d’être entendu et de voir les institutions de représentation démocratique changer (46).

“Que le président Macron se mette un petit peu à la place du petit peuple”, écrit une maman qui élève sa fille avec 900 euros par mois et souhaite “ne plus être étouffée et angoissée”.

D’autres osent réclamer la démission du président. Le référendum d’initiative citoyenne (22) arrive en tête des exigences, suivi de la dissolution de l’Assemblée nationale, la diminution du nombre de députés ou la suppression du Sénat (11) puis l'organisation d’élections à scrutin proportionnel (5).

Émergence d’une 6e République, harmonie fiscale européenne, disparition de l’UE, l’OTAN, le FMI figurent marginalement.

Les Vitriots et Vitriotes assènent aussi leurs volontés de justice sociale et leur attention aux plus fragiles. Retraite à 60 ans, “un toit au-dessus de la tête de tous”, “aucun sans-abri dehors”, “faire appliquer la loi SRU, Dalo”.

L’accueil des personnes qui viennent de pays étrangers, “qu’il faut améliorer car on a besoin d’eux et eux de nous”, n’est cependant pas du goût de tous. Beaucoup réclament plus pour la santé, puis des moyens pour une école, la sécurité et, plus marginalement, de l’énergie à prix bas, la libéralisation du cannabis.

Les Vitriots affirment enfin leur souhait d’un service public renforcé (17) et leur préoccupation de l’environnement (14) mais veulent “des solutions de transitions écologiques qui ne pénalisent pas les plus modestes”.

Gwénaël le Morzellec

"Dites-le au président de la République", c’est ainsi que le maire de Vitry propose aux Vitriots de s'adresser à Emmanuel Macron.

Avec ces cahiers de doléances, le maire permet aux Vitriotes et Vitriots d’interpeller directement le gouvernement. Il sait les Vitriots particulièrement attachés aux services publics et soucieux de préserver un pouvoir d’achat qui leur permette tout simplement de vivre. Il entend également leur désir de justice fiscale et leur volonté de rétablir l’ISF, de fin du CICE et d’une lutte efficace contre l’évasion fiscale... 

Bouton Doleances

Les cahiers de doléances adressés au président de la République sont également disponibles en mairie, dans les relais-mairie (avenue Paul-Vaillant-Couturier et au gymnase Gosnat), à la Maison des projets (place du Marché).

 
  • pelissolo le 06/02/2019 à 09:55

    enfin un article qui n'occulte pas le fait que les vitriots en ont assez de ces migrants clandestins qui trainent partoutLire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • A
  • H
  • 9
  • F
  • 7
  • G
  • 5
  • E

*Champs obligatoires

plus d'infos

Imagine la France :
contribution vitriote
au grand débat national

mercredi 20 février
à 19h30, gymnase Joliot‐Curie,
6, passage Irène-et-Frédéric-Joliot-Curie

Communiqué de presse Imagine la France

Autres rendez-vous

Grand débat
avec les habitants
organisé par le
Parti socialiste
de Vitry-sur-Seine
> lundi 11 février
à 20h30
salle du Château
6 rue Montebello.

Soirée débat organisée
par le collectif
"Gilets Jaunes de Vitry-sur-Seine"
> vendredi 15 février
à partir de 19h
école Jean-Moulin
3-13, rue Germain-Defresne

Débat et ateliers
Organisé par Alain Afflatet, conseiller municipal de Vitry
> samedi 23 février
de 14h30 à 18h
Gymnase Paul-Langevin
103-105, rue Paul-Armangot

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer