Fibre optique à Vitry : un habitant dans la place

Fin novembre, élus et agents de la ville, accompagnés d’un représentant de l’ARCEP et d'un Vitriot, ont rencontré les représentants des opérateurs Orange et SFR.Fin novembre, élus et agents de la ville, accompagnés d’un représentant de l’ARCEP et d'un Vitriot, ont rencontré les représentants des opérateurs Orange et SFR.

Numérique

Publiée le 07 décembre 2018 - Mise à jour le 10 décembre 2018

Fin novembre, élus et agents de la ville ont rencontré les représentants des opérateurs Orange et SFR. L'objectif de la réunion : faire un point d'étape sur le déploiement de la fibre optique à Vitry. Dans un souci de transparence avec les habitants, la municipalité avait invité un Vitriot à participer à la rencontre. Il nous en fait l’exposé détaillé ici.

Mardi 28 novembre, une petite dizaine de personnes se sont rencontrées à l’hôtel de ville de Vitry pour discuter de l’avancée des travaux d’installation de la fibre optique dans la ville. 

Parmi elles, on comptait élus et agents de la ville, représentants d’Orange et SFR Altice – les deux opérateurs FTTH sur le marché vitriot – et puis enfin Jacques Foucry, Vitriot intéressé par les questions du numérique, invité comme d’autres habitants à participer à la réunion :

"Dans un Mensuel récent, Christophe Provot, directeur des systèmes d"'information et du numérique, exprimait son désir de constituer un groupe d'habitants intéressés par la question de la fibre. C’est en le contactant que j’ai pu participer, poser des questions, clarifier certaines choses."

Au cœur de ces choses à clarifier : le retard du déploiement de la fibre optique sur le territoire vitriot, constaté maintes fois par les élus et la population au cours des rencontres Imagine Vitry.

"J’ai constaté que les opérateurs rechignaient, explique M. Foucry. Déjà, il semble qu’il y ait une pénurie de fibre sur le marché. En plus, la situation de Vitry semble assez complexe : on était en zone dense mais on est passé en zone moyenne dense avec la proportion d’espaces verts dans la ville. Ce changement de modes de calcul nous a rendus moins prioritaire. Du coup, chaque opérateur attend un peu de voir ce que va faire l’autre avant d’agir et ça n’avance pas.

Sauf que là, l’Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, a tapé du poing sur la table, en menaçant Orange et SFR de lourdes amendes incitatives si les choses n’avançaient pas rapidement. Le régulateur a par ailleurs appuyé la demande de la ville sur le choix du mode d’accès. Les habitants pourront choisir leur opérateur où qu’ils soient."

A l’issue de la réunion, une échéance a finalement été dégagée.

"Fin 2020, l’Arcep a exigé que 100% des logements vitriots soient fibrés, annonce Jacques Foucry. Ça promet de nouvelles réunions, auxquelles je participerai. Ça me fait plaisir de pouvoir jouer ce rôle de rouage entre la ville et les habitants."

Rappelons que cette initiative de concertation citoyenne sur la question du numérique est toujours d’actualité et que davantage de Vitriots et Vitriotes, comme M. Foucry, peuvent y participer. Pour ce faire, il suffit de contacter la Direction des Systèmes d’Information et du Numérique de la mairie.

Timothée Froelich

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • E
  • Q
  • V
  • B
  • S
  • B
  • G
  • G

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer