Hommage à Alain Audoubert

Alain Audoubert2

Elus, Action citoyenne

Publiée le 31 juillet 2019

Dans un communiqué du 30 juillet, Jean-Claude Kennedy rend hommage à Alain Audoubert, maire honoraire de Vitry et son prédécesseur, décédé dans des circonstances dramatiques.

"C’est avec une immense tristesse que j’ai appris le décès d’Alain Audoubert, maire honoraire de Vitry-sur-Seine et mon prédécesseur, dans des circonstances dramatiques. Vitry est en deuil depuis hier. L’émotion est grande, palpable, pour celles et ceux qui l’ont connu, rencontré ou travaillé avec lui. De nombreux témoignages nous parviennent, et tous disent l’humanité, la sincérité, l’engagement plein et entier d’Alain Audoubert pour sa ville.

Il a consacré la plus grande partie de sa vie à la ville de Vitry et aux vitriot.e.s. Élu conseiller municipal dès 1971, aux côtés de Marcel Rosette, il en devient maire en 1996 en succédant à Paul Mercieca. Militant communiste dès son plus jeune âge, il a été l’artisan et l’animateur pendant 19 ans d’une majorité qui a su perpétuer l’ancrage populaire, humaniste et de gauche de notre ville.

Il a été un grand maire ; et restera un grand homme. Militant de la paix et de la solidarité internationale, il fut très actif et membre fondateur du réseau Mayors for peace en France, relayant l’initiative mondiale des maires de Nagasaki et Hiroshima, pour promouvoir le désarmement nucléaire et la culture de paix.

Militant de la solidarité, de la justice sociale, de la République, Alain n’a eu de cesse de se battre pour sa ville, dans l’intérêt premier de ses habitants. Présent aux côtés de celles et ceux qui se battaient pour leurs droits, ce travailleur infatigable ne jurait que par la proximité et son amour des habitants de sa ville ; raison pour laquelle il ne s’est jamais consacré qu’à son mandat municipal, sans aucun cumul avec d’autres mandats.

Il a été de tous les combats pour notre territoire, et a fait entendre à de nombreuses reprises la voix des Vitriot.e.s auprès des plus hautes institutions, en particulier pour la défense de l'emploi et de l'industrie. Ardent défenseur du logement social, Il fût d’ailleurs président de l’OPH de Vitry de 1993 à 1997. Il a obtenu, notamment de l’État, la rénovation du quartier Balzac, en portant l’exigence des habitants de construire plus de logements que l’on en démolissait. Au final, sa détermination a permis de voir deux logements construits pour un démoli pour ce quartier Balzac, situation unique en France. Et déjà, Alain Audoubert se battait pour que l’on inclut 40% de logements sociaux dans les projets d’aménagement de la ville.

Il fût également un des artisans de la création de la Communauté d’agglomération Seine-Amont avec les villes d’Ivry et de Choisy, en particulier avec leurs maires de l’époque Pierre Gosnat à Ivry et Daniel Davisse à Choisy. Alain Audoubert était un fervent militant de l’intercommunalité de projets, persuadé que l’action publique de proximité devait aussi se travailler avec ses voisins, avec un rôle central de la commune fondement de la démocratie et de la proximité.

Plus tard, c’est avec la même détermination qu’il s’est battu pour développer en banlieue des transports en commun à la hauteur des besoins. « Vitry, c’est Paris ! » avait-il coutume de dire, en exigeant le développement du métro et du tramway pour Vitry. Quelques années plus tard, si Alain Audoubert acceptait de signer avec l’Etat l’Opération d’Intérêt National, englobant Seine-Amont, et incluant le principe de l’implantation de nouvelles mobilités (bus, tramway, métro), c’était pour continuer de faire évoluer la ville avec ses habitants. Nous aurons le grand regret de ne pouvoir profiter de sa présence à nos côtés lors de leurs prochaines inaugurations.

Nous nous attelons à continuer son travail, avec la vigilance et l’exigence qui le caractérisaient, toujours dans l’intérêt général et celui des vitriot.e.s. Il savait aussi qu’une ville n’avait d’utilité que par les services publics rendus à la population, au plus près des besoins. Il a été particulièrement attentif à l’offre éducative, sportive, culturelle et citoyenne mise à disposition des vitriot.e.s, et a mené à bien de nombreuses opérations de créations, rénovations et agrandissements d'équipements publics qui constituent notre patrimoine commun. Alain Audoubert était par exemple fier d'implanter à Vitry l’Exploradôme, au service de la culture scientifique pour les jeunes de la ville.

Je pense également au théâtre Jean-Vilar, aux Ecoles municipales artistiques, à la rénovation du Centre de santé, au futur Centre aquatique, qu’il a porté. Je pense aussi à deux équipements culturels et départementaux emblématiques de notre ville, accompagnés par Alain Audoubert avec les élus départementaux dans le sillage de Michel Germa, ancien président du Conseil départemental et vitriot, et aujourd’hui Christian Favier, son président : l’implantation du Mac-val et de la Briquetterie de Gournay.

Dans un tout autre domaine, son attention à la tranquillité et la sécurité publique le conduit à proposer la création de la police municipale, au Conseil municipal, d’ailleurs contre l’avis de beaucoup de ses amis ! Décision prise à la suite d'un référendum local. Son attachement à la démocratie locale comptait plus que des considérations politiciennes, et fort de son rapport constant avec les habitants, en particulier dans des Assemblées de quartiers annuelles, il tenait beaucoup à tenir compte de leur avis.

Visionnaire, il savait tracer des perspectives et les partager avec ceux dont il s’entourait. Visionnaire également, car il a su susciter des engagements, former des hommes et des femmes de grande qualité et de volonté pour, le moment venu, transmettre le témoin dans les meilleures conditions. Animé par son envie de servir avant tout, il concevait son mandat comme une mission et non comme un dû ou une position à conserver à tout prix.

Vitry est aujourd’hui une grande et belle ville. Elle compte dans le Val-de-Marne et la Métropole du Grand Paris, et Alain Audoubert y est pour beaucoup. Je resterai toujours fier et heureux d’avoir participé à la destinée de notre ville sous sa responsabilité. Alain restera pour nous un homme passionné, engagé, déterminé dans ses convictions, appréciant toujours le débat.

J’ai beaucoup appris à ses côtés. Beaucoup appris du militant, de l’élu, de l’homme. Je suis bouleversé par ce drame, et mes premières pensées vont à ses enfants, Sabine et Laurent. Je leur exprime, ainsi qu’à tous les proches d’Alain et ceux qui l’ont connu, mes condoléances et celles de la municipalité.

Je pense aussi à Monique, son épouse, décédée il y a quelques années, avec qui ils ont partagé tant de convictions, de combats humanistes, comme leur passion de transmettre qui a fait d’eux des enseignants aimés, reconnus et respectés.

Alain laisse un grand vide à Vitry, mais aussi un héritage : celui d’une ville à la fois moderne, humaine, et solidaire. Cette ville et ses habitants étaient sa passion. Après les obsèques prochaines, nous rendrons un hommage populaire et républicain à Alain Audoubert le vendredi 6 septembre en soirée au théâtre Jean-Vilar."

Jean-Claude Kennedy
Maire de Vitry-Sur-Seine

 
  • Kachou le 01/08/2019 à 11:15

    Un monsieur un visionnaire un grand maire et bienveillant avec toute la population de Vitry grâce à toi Alain. Ont aime Vitry est vivre dans cette ville ou tu tant fait et donné de ton temps merci mon Ami repose en paix.Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • K
  • V
  • U
  • 5
  • N
  • 9
  • B
  • 1

*Champs obligatoires

plus d'infos

Hommage populaire
et républicain
à Alain Audoubert

vendredi 6 septembre
en soirée au théâtre Jean-Vilar

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer