Hommage à Nelson Mandela

Le 20 décembre 1989, le conseil municipal, présidé par Paul Mercieca, décide de dénommer la nouvelle bibliothèque municipale Nelson-Mandela.Le 20 décembre 1989, le conseil municipal, présidé par Paul Mercieca, décide de dénommer la nouvelle bibliothèque municipale Nelson-Mandela.© Sylvain Lefeuvre

Elus, Action citoyenne

Publiée le 06 décembre 2013 - Mise à jour le 10 décembre 2013

"Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaines, c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres". Hommage par Alain Audoubert, maire de Vitry-sur-Seine

Hommage par Alain Audoubert, maire de Vitry-sur-Seine

Nelson Mandela, premier président sud-africain issu de décennies de lutte contre l’apartheid, est mort hier à l’âge de 95 ans. Les drapeaux de nos édifices publics sont aujourd’hui en berne pour rendre hommage à cet homme qui voulait "une nation arc-en-ciel, en paix avec elle-même et le monde".

Cet homme exceptionnel aura vécu 27 ans en prison, connu la clandestinité, milité toute sa vie durant pour qu’il soit mis un terme aux discriminations raciales dans son pays et engagé celui-ci sur la voie du progrès, des libertés et de la réconciliation. Mandela demeurera l’une des grandes figures de notre époque pour l’émancipation humaine.

De la lutte au sein du Congrès national africain (ANC) dès 1944 à sa libération de prison sans condition en 1990, il n’aura de cesse d’obtenir l’égalité des droits en Afrique du Sud. Il recevra le prix Nobel de la Paix en 1993 et sera élu président de son pays en 1994. Dès lors, dans son pays, tout citoyen, blanc ou noir, dispose du droit de vote.

Mandela ne fera qu’un mandat et se retirera de la vie publique. Son parcours, son combat incessant pour les droits de l’homme, contre la ségrégation raciale, resteront exemplaires de dignité pour les nouvelles générations. Nous sommes fiers à Vitry d’avoir inscrit la mémoire du combat de Nelson Mandela sur le fronton de la bibliothèque municipale.

Mandela a écrit : "Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaines, c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres". Pour chacune et chacun d’entre nous, pour des citoyens du monde entier, Mandela est entré de plein pied dans l’histoire de l’Humanité.

Alain Audoubert

Emotion : au revoir Madiba

Symbole de la dignité humaine, de l’intégrité, de la lutte contre le racisme, Nelson Mandela est en prison depuis le mois de juin 1964. Condamné à la détention à vie pour son combat contre l’apartheid, il est le plus ancien prisonnier politique du monde.

Le 20 décembre 1989, à l’issue d’un long débat, le conseil municipal de Vitry, présidé par Paul Mercieca, décide de dénommer la nouvelle bibliothèque municipale Nelson-Mandela (32 voix pour, 3 contre et 18 abstentions), attribuant pour la première fois le nom d’une personnalité vivante à un équipement.

Un choix à la fois courageux et naturel, car la lecture est une arme, un formidable moyen d’émancipation”, estime Sophie Germa, adjointe au maire à la Culture.

Son parcours, son combat incessant pour les droits de l’homme, contre la ségrégation raciale resteront exemplaires de dignité pour les nouvelles générations, écrit aujourd’hui Alain Audoubert, maire de la ville, en hommage. Nous sommes fiers à Vitry d’avoir inscrit la mémoire du combat de Nelson Mandela sur le fronton de la bibliothèque municipale.

Marjorie Andrès

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • N
  • S
  • 5
  • T
  • X
  • U
  • A
  • X

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer