Horaires scolaires : consultation

Horaires scolaires : la consultation de la ville aura lieu à partir des vacances, auprès des parents, qui pourront transmettre leur avis jusqu’au 13 janvier prochain à l’aide d’une lettre T.Horaires scolaires : la consultation de la ville aura lieu à partir des vacances, auprès des parents, qui pourront transmettre leur avis jusqu’au 13 janvier prochain à l’aide d’une lettre T. © Alex Bonnemaison

Education

Publiée le 12 décembre 2017 - Mise à jour le 09 janvier 2018

La ville, tenue d’étudier une nouvelle fois l’organisation des horaires scolaires, a présenté à la communauté éducative, le 5 décembre, trois scenarios. Une consultation est prévue début janvier.

Bien au-delà des membres de la communauté éducative (élèves, parents, enseignants, personnel communal), ce sont de nombreux acteurs du monde associatif qui seront également affectés par une éventuelle modification des horaires scolaires à la rentrée 2018.

Dans cette perspective, 3 hypothèses d’organisation sont proposées par la ville, amenée à étudier une nouvelle fois l’organisation du temps scolaire de plus de 10 000 élèves de maternelle et d’élémentaire.

Scenario 1 

Conserver l’école sur 4 jours et demi (avec le mercredi matin) de 9h à 12h et de 14h à 16h15 permettant les ateliers du temps méridien.

Scenario 2 

Revenir à l’école sur 4 jours, soit de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 (sans ateliers du temps méridien).

Scenario 3

Revenir à l’école sur 4 jours, soit de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 avec ateliers du temps méridien.

300 personnes de la communauté éducative en ont pris connaissance le 5 décembre, dans la salle municipale Makarenko, lors de la réunion qui poursuivait la réflexion entamée cet automne avec les équipes enseignantes, les agents communaux et les parents.

La ville a souhaité en effet recueillir l’avis des premiers intéressés qu’elle consultera début janvier. D’ores et déjà, de nombreux conseils d’écoles se réunissent de manière exceptionnelle afin de se prononcer sur les scénarios proposés.

Dominique Étave, adjointe en charge de l’Éducation, accompagnée d’Isabelle Ougier, conseillère municipale déléguée aux Centres de loisirs, ont regretté une nouvelle fois que :

“l’État fasse peser sur les villes la responsabilité de définir les horaires scolaires, défendant ainsi la vision que l’école doit être la même partout et pour tous”.

Elles ont ajouté “qu’aucune solution n’est idéale et que la préoccupation principale de la réforme n’est pas le confort de l’enfant”.

La consultation de la ville aura lieu à partir des vacances, auprès des parents, qui pourront transmettre leur avis jusqu’au 13 janvier prochain à l’aide d’une lettre T.

Quant à eux, les agents communaux concernés et les équipes enseignantes seront amenés à se prononcer entre les 8 et 13 janvier, sur leur lieu de travail.

Gwénaël le Morzellec

 
  • Robert le 13/12/2017 à 14:59

    Nous sommes beaucoup de parents a constater la fatigue grandissante de nos enfants, à cause de 2 heures de pause trop longues, pas assez d'ateliers,les enfants jouent dans la cour beaucoup, plus le mercredi matin, résultat plus que 2 heures de travail l'aprés midi trop court pour travailler. les ...Lire la suite

  • Anna le 13/12/2017 à 12:59

    Bonjour, Pourquoi un scénario sur 5 jours de scolarité : - une pause déjeuner raccourcie - un mercredi après-midi avec de véritables ateliers proposés aux enfants, en lien avec les EMA / l'exploradôme / l'ESV ?Lire la suite

  • BAISSAS le 13/12/2017 à 08:29

    je pense qu'il vaudrait mieux laisser comme tel les enfants vont être déstabilises et puis après tout ce gouvernement Jupiter doit prendre ses responsabilités déjà il supprime des budgetsLire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 2 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • A
  • 8
  • L
  • I
  • A
  • 6
  • U
  • N

*Champs obligatoires

plus d'infos

La consultation de la ville aura lieu à partir des vacances, auprès des parents, qui pourront transmettre leur avis jusqu’au 13 janvier prochain à l’aide d’une lettre T.

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer