Imaginer l'école demain

Première rencontre des assises de l’éducation à Vitry, samedi 22 juin à l’hôtel de villePremière rencontre des assises de l’éducation à Vitry, samedi 22 juin à l’hôtel de ville© Sylvain Lefeuvre

Education

Publiée le 25 juin 2019

Pour cette première rencontre des assises de l’éducation, la ville a choisi de réunir les acteurs de l’école, élèves, parents et habitants compris, pour débattre sur le thème de l’architecture au service de la pédagogie. Une façon partagée de construire, ensemble, l’école de demain.

"Une école ouverte, avec plus d’espace, plus de vert et moins de bruit, une école pour apprendre et s’amuser, une école où l’on se sent bien." Ainsi le conseil des enfants à clôturer les assises de l’éducation à Vitry qui se sont déroulées le samedi 22 juin à l’hôtel de ville.

Pour cette première rencontre "Imagine l’école", la question de l’architecture tenait lieu de fil conducteur.

Quelle architecture au service d’une pédagogie ?

Comment imaginer ensemble, avec les enseignants, les élèves, les personnels des écoles, les parents et l’Éducation nationale, l’école de demain ? Un vaste thème débattu et questionné par une centaine de participants autour des tables rondes animées par Laurent Jeannin, chercheur à l’université de Cergy-Pontoise, spécialiste des questions éducatives.

Un débat riche, introduit par le maire, Jean-Claude Kennedy, qui a rappelé que Vitry, forte de 42 écoles maternelles et élémentaires accueillant plus de 10 000 élèves, consacre 30 % de son budget municipal (200 millions d’euros) à l’enfance et à la jeunesse.

"L’éducation, au sens large, est la première mission de la collectivité. L’école est un des marqueurs forts de l’espace public", indique le maire, Jean-Claude Kennedy.

Car l’école n’est pas un sanctuaire, une forteresse close, elle est ouverte sur le monde, la ville, son quartier. Elle est un lieu multi-usages, un lieu de coconstruction où l’enfant n’est pas seulement un élève.

"L’école est le reflet de notre projet partagé, a expliqué Isabelle Ougier, conseillère municipale, elle accueille les centres de loisirs, les activités extrascolaires, des intervenants multiples. Elle est aussi une passerelle qui tend à faire le lien entre l’enfant et l’adulte, entre l’intérieur et l’extérieur."

Un lieu central, de lien social où, comme le souligne Dominique Étave, adjointe à l’Éducation, "se construit le citoyen de demain".

Et Valérian Florentin, directeur de l’école Blaise-Pascal, d’enchérir : "En améliorant le climat scolaire, en apprenant aux enfants à appréhender l’espace et les différents usages, nous permettons aussi à l’école de former des citoyens épanouis, responsables, intégrés dans le monde dans lequel ils vivent".

Comment concevoir et adapter les locaux pour relever cette ambition ?

Comment l’architecture peut-elle favoriser l’innovation pédagogique, l’apprentissage diversifié, la flexibilité de l’espace ? Comment, malgré les contraintes financières et foncières, la ville peut contribuer à améliorer l’école et relever son "pari de l’intelligence" ?

Autant de questions auxquelles les intervenants ont tenté d’apporter des réponses. Une évidence est apparue : l’architecture interagit sur les pratiques enseignantes et l’apprentissage des enfants. "Travailler dans du beau, du confortable, en sécurité affective, est un facteur de réussite", a souligné la directrice de l’école Jean-Moulin, et de conclure : "l’école de la réussite est celle de la cohésion".

Nul doute que cette première rencontre n'est qu'un début pour continuer de penser ensemble l’école autrement.

Marie Stévenot

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • Y
  • 2
  • Q
  • 9
  • T
  • F
  • L
  • C

*Champs obligatoires

plus d'infos

À Vitry :

42 écoles
maternelles
et élémentaires

Plus de 10 000 élèves

30 % du budget
municipal
consacré à
l’enfance
et à la jeunesse.

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer