La jeunesse rend hommage à Arsène Tchakarian

Le 14 décembre 2016, le maire Jean-Claude Kennedy, conviait Arsène Tchakarian, à l'hôtel de ville, pour son centième anniversaire.Le 14 décembre 2016, le maire Jean-Claude Kennedy, conviait Arsène Tchakarian, à l'hôtel de ville, pour son centième anniversaire.© Sylvain Lefeuvre

Publiée le 19 février 2019

Le 21 février 2019, un mail au nom d'Arsène Tchakarian sera inauguré par Jean-Claude Kennedy, le maire, en présence de la famille Tchakarian. Les jeunes des centres de quartier s'associent à cet hommage.

Pour marquer le souvenir du Vitriot Arsène Tchakarian, résistant, membre du groupe Manouchian, figure de la Résistance issue de l’immigration, la ville a proposé à 30 jeunes “ambassadeurs” venus de 6 centres de quartier de travailler sur sa vie.

Cela permet d’intéresser les jeunes à l’histoire locale et devient la porte d’entrée à la "grande histoire".

C’est le pari de la 1re étape, une visite au mont Valérien qui a eu lieu en décembre. 5 jeunes Vitriots seront également présents à la cérémonie nationale au mont Valérien jeudi 21 février. Un jeune Vitriot lira la dernière lettre de Missak Manouchian avant son exécution.

C’est ici, le 21 février 1944, qu’après leur arrestation en novembre 1943, 22 membres du groupe Manouchian ont été exécutés par les nazis. Ayant échappé de peu à la rafle, Arsène Tchakarian passera sa vie à témoigner avant de s’éteindre le 4 août 2018.

Pour Mohamed, du centre Blaise- Pascal, “Lui, c’était un « bonhomme » comme on dit dans les quartiers, un vrai !” Ces 30 jeunes ont effectué des recherches sur sa vie avant d’imaginer différents projets présentés lors de l’hommage du 21 février.

Au centre Robespierre, Nordine est fier de nous montrer la fresque imaginée par ses camarades et lui. Bleue, blanche et rouge, y figure au centre le portrait d’Arsène. Au Clos-Langlois, on répète un slam coécrit par les jeunes et les animateurs. À Rabelais, les enfants ont créé un bouquet de fleurs surprise, et du côté des Combattants, les ados ont réalisé un micro-trottoir audio en interrogeant les gens sur la vie d’Arsène Tchakarian. Ils montent les réponses et incrustent des photos du résistant. Photomontage encore du côté d’Auber et confection d’un éventail incrusté de photos d’Arsène à Blaise-Pascal.

Le 21 février, avenue du Groupe-Manouchian, le mail et la plaque seront inaugurés par Jean-Claude Kennedy, le maire, en présence de la famille Tchakarian. Les adolescents slameront, offriront leurs travaux. C’est avec émotion que Mohamed, qui habite à deux pas, attend ce moment :

“Je voudrais remercier la famille, car c’est ce genre de personne qui nous permet d’être libre aujourd’hui. C’est un étranger qui s’est battu pour la France, ce n’est pas rien !”

Un hommage joyeux et plein de vie, à ne pas manquer !

Dans le cadre d'un partenariat, l’institution du Mont-Valérien a mis à disposition de la Ville une exposition intitulée "Les Graffitis" et portant sur les ultimes témoignages de fusillés au Mont-Valérien, visible au centre de quartier Manouchian.

Willy Richert

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 3
  • R
  • 6
  • H
  • A
  • K
  • 7
  • F

*Champs obligatoires

plus d'infos

Hommage à
Arsène Tchakarian

jeudi 21 février
18h30

angle de la rue
J.-Jaurès et de l’avenue
du Groupe-Manouchian

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer