Le centre de loisirs Diderot élargit son horizon

Diderot à MontesquieuLe 24/10, les enfants du centre de loisirs Diderot ont été faire la fête chez leurs camarades du centre Montesquieu.© Nicolas Wietrich

Publiée le 30 octobre 2017 - Mise à jour le 31 octobre 2017

Au centre de loisirs primaire Diderot, à peine créé, on sort du cadre pour s’amuser et faire connaissance avec d’autres enfants de quartiers voisins.

À peine sorti de l’œuf, le centre de loisirs primaire Diderot s’ouvre vers l’extérieur.

En fonctionnement depuis la rentrée de septembre dans des locaux neufs construits par la ville, le centre de loisirs permet aujourd’hui à plus d’enfants de profiter du service : à présent, 45 sont inscrits, contre 15 de l’école Diderot lorsque l’accueil avait lieu au centre de loisirs primaire Cachin, à l’étroit pour recevoir d’avantage d’enfants.

Tenté par la nouveauté, le directeur du centre Diderot, Tarek Bedoui, a décidé de mener une expérience : se rendre de temps en temps, pendant les vacances, une journée ou une demi-journée dans un autre centre pour partager les jeux avec d’autres enfants dans un nouveau cadre.

« Ils se voient régulièrement lors d’activités intercentres ou à la piscine, mais quand on ne connaît pas les gens, on ne va pas vers eux, dit-il. Alors, de se voir comme ça leur permettra de mieux s’amuser ensemble. »

Ce mardi 24 octobre, pendant les vacances d’automne, une douzaine d’enfants de Diderot découvrait le centre Montesquieu. Au programme : atelier pâtisserie, grande chasse aux trésors déguisés et maquillés puis goûter… Léonie et Lamine, 7 et 8 ans, de Diderot, se trouvent dans l’équipe gagnante qui a su rapidement trouver chaque objet caché « aussi noir qu’un chapeau de sorcière, aussi rond que la lune, aussi vert qu’un gobelin… »

« Au début, j’étais timide, mais j’aime bien : certains nous ont posé des questions, ils sont gentils », explique Léonie, qui se lance dans un jeu de société avec son petit camarade de Diderot dont elle ne se sépare pas. « Je devrais prendre le temps de connaître plus les autres… », s’enquiert-elle, inquiète de bien faire.

« Mais on n’est pas obligé de connaître tout le monde », réplique Mariam, du centre Montesquieu, qui les écoute, relaxe, depuis un fauteuil.

Raphaël, 7 ans et demi, de Diderot, est lui aussi content.

« Tout me plaît. On a joué à chat perché, glacé, j’ai bien aimé le jeu des perles chauffantes. »

Ses nouveaux copains Adam et Christian racontent : « ils sont venus nous visiter de Diderot et on a décidé qu’ils restent ».

À la fin des vacances, c’est le centre de loisirs Cachin qui invitait le centre Diderot à une veillée parentale d’Halloween…

Gwénaël le Morzellec

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • Z
  • N
  • X
  • C
  • M
  • S
  • Z
  • 6

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer