Le paquebot de la paix des "hibakusha"

Les Hibakusha, survivants des attaques nucléaires de Hiroshima et Nagasaki propagent leur message de paix depuis Les Hibakusha, survivants des attaques nucléaires de Hiroshima et Nagasaki propagent leur message de paix depuis "l'Ocean Dream", le paquebot de la paix.© Michel Aguilera

Elus, Action citoyenne

Publiée le 30 mai 2017 - Mise à jour le 31 mai 2017

L’Ocean dream, paquebot que l’on appelle aussi Peace boat, appartient à l'association pacifique japonaise du même nom et fait régulièrement des tours du monde pour délivrer des messages de paix. 5 jeunes vitriots sont allés à sa rencontre à Rouen.

Le paquebot de paix fait le tour du monde. À son bord, quelques-uns des derniers survivants des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, qu'on nomme hibakusha. Des croisiéristes y militent aussi pour la paix. C’est pour les rencontrer que 5 jeunes de Vitry, accompagnés d’Albertino Ramaël, conseiller municipal, et Michel Aguilera, du club photo du service municipal de la Jeunesse, ont fait le déplacement à Rouen.

Mais déjà, les mots de Yukiko Sunahara, hibakusha de 2e génération, font mal :

“Quand la bombe est tombée, la température de la surface de la terre est montée à 4 000 degrés. La surface du soleil, c’est 6 000, alors imaginez…”

Ayumi Endo, 22 ans, est une "legacy successor", c’est-à-dire qu’elle est garante de l’héritage : elle collecte la parole des survivants pour plus tard, la transmettre elle-même. Et elle nous dit :

"Réfléchissez après avoir entendu ces témoignages à qui vous voulez les transmettre. Notre but est de réaliser une société durable. C’est important, quand on fait un choix, de savoir ce que ça va donner dans 50 ans. C’est important aussi de réfléchir ensemble et au-delà de nos frontières" .

Sarah réagit à ce témoignage : “Quand on n’a qu’une vision scolaire, on ne voit pas tout ce qu’il y a derrière. Il faut parler plus du désarmement nucléaire.”

Et Albertino Ramaël conclut :

“Un tel témoignage vivant représente un moment historique. Les jeunes s’en souviendront toute leur vie”.

Les 5 jeunes Vitriots se rendront au Japon du 1er au 15 août pour construire un projet à caractère culturel, en lien avec le SMJ. Ils y seront en même temps que le maire de Vitry, qui participera à la 9e Conférence internationale de Mayors for Peace, du 7 au 10 août à Nagasaki.

Cette conférence a lieu tous les quatre ans et la ville y participe depuis de nombreuses années.

AO

Le paquebot de la paix des "hibakusha"

  • IMG 9181
    A bord du paquebot, 1 100 passagers et 350 personnes pour l’équipage.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9197
    La Ville de Vitry a aussi emmené des jeunes de Villetaneuse (ville Maire pour la Paix) et des jeunes militants d’ICAN France.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9202
    Les jeunes ont eu droit à une visite du paquebot, ici des salons.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9210
    Prendre son temps peut être un bon rythme à bord.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9221
    Déjeuner magique sur l’un des ponts-terrasses du Peace Boat.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9236
    Les 4 hibakusha ou survivants de la bombe présents sur le bateau.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9264
    Le témoignage de cette hibakusha de la seconde génération a beaucoup touché les jeunes.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9270
    : Keina, 23 ans et 'legacy successor' : garante de l’héritage. Elle transmettra la parole des survivants.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9302
    Seiichiro Mise avait 10 ans quand il a connu le bombardement à Nagasaki. Il était à 3 km de l’hypocentre.
    © Michel Aguilera
  • IMG 9318
    La sagesse des hibakushas est faite d’enthousiasme et de détermination.
    © Michel Aguilera
 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères et les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • W
  • E
  • F
  • H
  • 4
  • 9
  • V
  • M

*Champs obligatoires

plus d'infos

L'ONG Peace boat (anglais)

Depuis 2000, Vitry est "ville messagère de la paix". Elle est aussi co-fondatrice de l'Association française des communes, départements et régions pour la paix, branche française de Mayors for Peace

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer