Les Transversales du théâtre Jean-Vilar

Rencontre avec Nathalie Huerta, directrice du théâtre municipal Jean-Vilar, pour les Transversales.Rencontre avec Nathalie Huerta, directrice du théâtre municipal Jean-Vilar, pour les Transversales.© Sylvain Lefeuvre

Culture

Publiée le 16 avril 2017 - Mise à jour le 18 avril 2017

Durant deux semaines, le théâtre municipal Jean-Vilar accueille différentes formes d’expression artistique des deux côtés de la Méditerranée. Rencontre avec Nathalie Huerta, directrice du théâtre.

  • C’est la deuxième édition des Transversales. Quel est ce projet singulier que vous avez créé ?

La première édition a certes eu lieu en 2016, de manière aussi formalisée. Mais il s’agit de la poursuite d’un travail entamé par Gérard Astor dès 2011- 2012 avec la Tunisie, après la révolution de Jasmin qui a lancé ce qui est devenu le printemps arabe. Chacun a alors pris conscience de la vitalité de la création artistique sur la rive sud de la Méditerranée. Nous avons voulu amplifier le travail d’échange mené avec nos amis tunisiens pour l’étendre à d’autres pays. Par exemple, l’Algérie est représentée avec Kheireddinne Lardjam, que nous accueillons en résidence cette année. Nous souhaitons rendre à la Méditerranée sa place de pont, de trait d’union entre les peuples ; un rôle qu’elle a joué pendant des millénaires.

  • Basées sur le théâtre, les Transversales ont, depuis, élargi leur champ d’expression.

Outre le théâtre, nous avons voulu partager de la danse, mais aussi de la musique, avec cette année la présence de Natasha Atlas. Le théâtre accueillera aussi une exposition de photos. C’est la globalité des expressions qui fait la beauté de ce festival, il a pour but de partager un nouveau regard sur la Méditerranée.

  • Est-ce que le premier spectacle, "les Optimistes", constitue un symbole ?

Cette pièce correspond bien à notre ambition. "Les Optimistes", c’est une pièce de Laurent Houda Hussein et Ido Shaked du théâtre Majâz. C’est un spectacle en français, en hébreu et en arabe surtitré. À vous de voir s’il constitue un symbole…

Propos recueillis par Nathanaël Uhl

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • J
  • D
  • V
  • T
  • Y
  • R
  • T
  • L

*Champs obligatoires

plus d'infos

Les Transversales du théâtre Jean-Vilar :

du 25 avril au 6 mai

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer