Zone à faibles émissions, à quel prix ?

La ZFE, encourager la circulation des véhicules les plus propres afin d’améliorer la qualité de l’air. Mais à quel prix pour les Vitriots ?La ZFE, encourager la circulation des véhicules les plus propres afin d’améliorer la qualité de l’air. Mais à quel prix pour les Vitriots ?© Sylvain Lefeuvre

Cadre de vie

Publiée le 03 juin 2019

En novembre 2018, le conseil de la métropole du Grand Paris a voté la mise en place d’une zone à faibles émissions (ZFE) qui concernera 79 communes situées à l’intérieur de l’A86, dont Vitry.

Objectif : encourager la circulation des véhicules les plus propres afin d’améliorer la qualité de l’air. Mais à quel prix pour les Vitriots ? Le débat est ouvert. Questions-réponses :

  • Qu’est-ce qu’une zone à faibles émissions (ZFE) ?

C’est un dispositif destiné à limiter la circulation des véhicules les plus polluants pour faire baisser les émissions de polluants, améliorer la qualité de l’air et permettre aux habitants de respirer un air plus sain. Cette mesure ne vise pas à faire d'un territoire une zone sans voiture, mais à accélérer le renouvellement du parc automobile. Il existe déjà des ZFE dans 227 villes ou aires métropolitaines en Europe.

  • En quoi la qualité de l’air est-elle un enjeu sanitaire majeur ?

Selon l’Agence de santé publique, 6 600 décès prématurés par an sont dus à la pollution dans la métropole parisienne. L’Unicef rappelle que trois enfants sur quatre respirent un air toxique dans l’Hexagone.

  • Qu’est-ce que les émissions ?

Il s’agit de rejets de polluants dans l’atmosphère liés à différentes sources telles que les transports (routier, aérien, fluvial, ferré), les secteurs résidentiel et tertiaire (chauffage, eau chaude), l’industrie…

Les Polluants

  • Pourquoi une ZFE métropolitaine ?

La métropole du Grand Paris a d’abord répondu à une urgence sanitaire et climatique. Selon le rapport d’Airparif de mars 2018, les seuils réglementaires et les recommandations de l’OMS en matière de qualité de l’air sont régulièrement dépassés. Face à cette situation, la Commission européenne a mis en demeure la France pour dépassement des valeurs limites de dioxyde d'azote et de particules fines. En réponse, l'État et la métropole du Grand Paris ont signé un engagement pour développer, d'ici fin 2020, des ZFE. Ce dispositif, dont l’efficacité a été évaluée dans le cadre du Plan de protection de l’atmosphère Île-de-France, a montré des effets rapides sur l’amélioration de la qualité de l’air.

  • Concrètement, la ZFE à Vitry ?

La métropole se propose comme coordinateur et accompagnateur pour les communes volontaires pour mettre en place la ZFE sur leur territoire. Car il revient à chaque maire de prendre un arrêté pour la mise en application du dispositif. Si, dès le 1er juillet, la ville de Paris exclura les voitures Crit’Air 4 et 5 (et véhicules non classés), le conseil municipal d’Ivry-sur-Seine a lui reporté la mise en place d’une ZFE sur sa commune à 2021. D’autres villes, comme Villejuif, ont commencé les démarches pour réglementer leur ZFE. À Vitry, la décision n’est pas encore tranchée, elle sera prise lors du conseil municipal du 26 juin.

  • Mon véhicule est-il concerné ?

Les certificats de l’air (de 1 à 5) indiquent le niveau de pollution de mon véhicule. Plus le numéro de certificat est élevé, plus le véhicule émet de polluants. Les “non classés” sont les véhicules les plus anciens (première immatriculation avant 1997) qui ne disposent pas d’une vignette Crit’Air et n’entrent donc pas dans la classification. La vignette Crit’Air, valable toute la durée de vie du véhicule, est délivrée à partir des informations figurant sur la carte grise (motorisation, âge du véhicule…).

  • Le parc automobile de Vitry ?

Le nombre de véhicules concernés par la première échéance (Crit’Air 5 et non classées) est compris entre 3 300 et 4 600 parmi les quelque 40 000 véhicules vitriots. Avec 10 % de son parc automobile classé Crit’Air 5, Vitry est la 3e ville du Val-de-Marne la plus touchée par le dispositif. Se saisir de la question urgente du climat et de la pollution sans pénaliser les familles modestes est l’objectif de la municipalité de Vitry.

  • Quelles aides sont disponibles ?

La mise en place de la ZFE s’accompagnera d’aides jusqu’à 16 000 euros par ménage pour l’achat d’un véhicule propre. Elles proviennent de l’État, de la métropole et de la région. Un guichet unique devrait être créé afin de faciliter les démarches. Un prêt à taux 0 pourrait voir le jour, puisque les aides ne couvriront pas la totalité des dépenses. Il resterait à charge des conducteurs entre 7 500 et plus de 18 000€ selon le type de véhicules. Bien trop lourd pour des ménages modestes…
> Plus d'infos sur les aides

  • La ZFE renforce-t-elle les inégalités sociales ?

Si l’on s’en tient au niveau des aides financières, la réponse est oui ! Les foyers les plus défavorisés ne pourront pas assumer les dépenses restant à leur charge. Quant au calendrier d’application de la ZFE, il est jugé précipité voire intenable.

Marie Stévenot

Avis d'expert

Gilles Foret | Enseignant chercheur en physique-chimie-atmosphère à l’Université de Créteil.

Quel est l’état de l’air en Île-de-France ?

La pollution atmosphérique est d’abord composée d'oxydes d'azote (NOx), c'est à dire de monoxyde d'azote (NO) et de dioxyde d’azote (NO2), un gaz très dangereux pour la santé, émis par le trafic routier. Les émissions de NO2 ont fortement diminué ces dix dernières années, mais restent trop élevés. Idem pour l’ozone et les particules fines.

Qu’est ce qui pollue le plus ?

En Île-de-France, la première source de pollution de l’air demeure le trafic routier, suivie des combustions par chauffage à bois et enfin des industries. À l’intérieur de la métropole du Grand Paris, le trafic routier représente 54 % des émissions de dioxyde d’azote et 30 % des émissions de particules fines.
La ZFE est-elle une bonne mesure pour améliorer
la qualité de l’air ?


La ZFE cible la bonne source de pollution : le trafic routier. La mesure va dans le bon sens pour répondre à cette urgence sanitaire avérée, mais elle accentue forcément les inégalités sociales. Même avec des aides, changer de voiture reste coûteux. L’objectif visé pour la ZFE métropolitaine est-il atteignable ? Ce sera difficile, mais on peut y parvenir en diminuant le nombre de voitures polluantes, en développant le réseau de transports en commun et les autres moyens de locomotion.
La voiture électrique
est-elle une alternative ?


Oui et non ! Elle est moins polluante pour l’atmosphère, plus propre là où elle est utilisée, mais elle génère d’autres types de pollution lors de sa fabrication, de son recyclage (notamment les batteries) et jusqu’aux modes de production de l’électricité (nucléaire notamment).
 
  • manenc serge le 11/06/2019 à 09:12

    Bonjour, bel article clair qui montre l'absolue nécessité de lutter contre la polution de l'air et d'instaurer la ZFE sans attendre. C'est notre santé et celle des plus fragiles qui est en jeux. Les aides sont conséquentes et il est toujours possible de racheter un véhicule critère 3 ...Lire la suite

  • Cool le 08/06/2019 à 20:59

    Bravo. Il était temps de faire quelque chose. Il faut accélérer maintenant. Quand j ouvre mes fenêtres. Je voudrais pouvoir respirer de la bonne air.je suis une victime de lcette pollution.Lire la suite

  • bidoin le 06/06/2019 à 15:21

    c'est une aberration et c'est toujours les pauvres qui sont touches ceux pour qui leur vieille voiture qui soit disant pollue moins que les camions des administations et des travaux public. Les jeunes qui debutent dans la vie actives ont besoin d'un véhicule d'occasion. arreter de taxer les gens ...Lire la suite

  • EME le 06/06/2019 à 06:11

    sur le fond c est indispensable la santé ok, après on fait comme si le porte monnaies était plein , on s'imagine que tous on les moyen physique, de se déplacer en vélo ou acheter, qui va trinquer , les personnes qui ne peuvent prendre le bus, mobilité réduite, les pauvres , ils ne donnent ...Lire la suite

  • L.Dugautier le 05/06/2019 à 17:06

    A quand les transports en communs gratuits? Au moins en petite couronne comme cela existe déjà dans certaines villes françaises.Lire la suite

  • AUGUSTIN Dominique le 05/06/2019 à 12:31

    Trop facile de viser les véhicules particuliers. Que pensez-vous d'une presse-cisaille des société EMS - Lusofer qui tourne au moins 8h par jour. Outre le bruit hors norme qu'il émet, cet engin à moteur thermique au diésel consomme certainement plus qu'un camion poids-lourd. Imaginez un tel ...Lire la suite

  • Roger GOAREGUER le 05/06/2019 à 10:11

    Merci pour cet article très bien documenté. Si cela ne vous pose pas trop de problème, je vous suggère de prévoir une version PDF pour ce type d'article, afin de nous permettre de les enregistrer (une simple impression tronque les figures et les textes en colonnes). Je vous en remercie par ...Lire la suite

  • Qxotl le 05/06/2019 à 09:31

    Passer d'une voiture Crit'air 4 ou 5 à une Crit'air 3 est presque gratuit : il suffit de vendre sa voiture diesel et de racheter la même en essence. Il y a juste la carte grise à payer.Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • L
  • U
  • D
  • H
  • K
  • K
  • T
  • Z

*Champs obligatoires

plus d'infos

La métropole du Grand Paris

Commandez la vignette Crit'air

La question sera à l'ordre du jour
du prochain conseil municipal :
mercredi 26 juin à 19h30

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer