Mission nettoyage avec l'ASCV

ramassage

Cadre de vie

Publiée le 02 juillet 2018 - Mise à jour le 04 juillet 2018

Samedi 30, l'Association sportive et culturelle de Vitry jouait un match capital contre les détritus jonchant le quartier Commune-de-Paris/Capra, avec les habitants, pour l'initiative "mon quartier propre".

"Le ramassage, c’est plus important que le foot !" Comme sa vingtaine de copains et copines, Owen, 12 ans, a laissé les Bleus à leur destin mondial en ce samedi après-midi pour rejoindre l’action Quartier propre lancé par l’Association sportive et culturelle de Vitry (ASCV) du quartier Capra.

La mission de ces jeunes de 4 à 13 ans : ramasser tous les détritus autour de leur bloc d’immeuble, afin de sensibiliser les habitants du quartier à la propreté et au respect du cadre de vie.

"Les gens jettent plein de saletés dehors, expliquent les enfants. Des fois, il y a des bouteilles, des œufs ou des yaourts qui tombent des balcons juste à côté de nous !"

De son côté, Thimothée, 10 ans, considère que le problème est d’abord éducatif : "Les grands, ils ne respectent rien, même pas eux ! Alors nous, on a décidé de faire quelque chose pour leur montrer !"

Pour Faïza Messidi, la coordinatrice de projet de l’ASVC, apprendre les bons gestes aux enfants est primordial :

"On espère que cette action va éveiller les consciences. Leur geste peut avoir une influence sur le comportement des grands frères, dit-elle. Et puis, il ne faut pas oublier qu’ils sont l’avenir du quartier."

À 16 h, avec le matériel prêté par la mairie (gilets orange, gants, sacs poubelle et pinces de ramassage), la collecte commence. Les enfants trouvent de tout : emballages de McDo, paquets de cigarettes, bouteilles en verre, plastique, cartons et même une paire de chaussures !

"Regarde, s’insurge une enfant, la poubelle est à moitié vide et il y a plein de papiers autour… C’est abuser !"

D’un coup, depuis les fenêtres des immeubles, ce ne sont pas des papiers gras qui tombent, mais des cris d’allégresse : la France mène au score. Les enfants s’y intéressent un temps, puis reprennent leur labeur, "On dépollue la terre !" se félicite Cassandra. Tandis qu’ils progressent sur le terre-plein gazonné qui longe l’avenue de la Commune-de-Paris, un résident les regarde faire.

"C’est une très bonne initiative, lâche-t-il. J’espère que ça servira d’exemple aux adultes. Ici, il y a un gros manque de savoir-vivre.

Il est 17h. La mission s’achève. En un peu plus d’une heure, les jeunes ont remplis 12 sacs poubelle de 100 litres.

Contrat rempli. Il est temps d’aller voir la fin du match, en attendant le pique-nique prévu à 18h au city stade, pour sensibiliser les résidents sur le problème.

Mais à la fin, vous pouvez y compter : les enfants auront fait place nette.

Philippe Lefebvre

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • W
  • 6
  • 1
  • V
  • 2
  • 8
  • H
  • 9

*Champs obligatoires

plus d'infos

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer