Noël solidaire 2018 à Vitry : le sens de l’hospitalité, façon Crapo

Le Crapo VitryBienvenue au Crapo, temple insolite de la débrouille et de la fête.© Sylvain Lefeuvre

Solidarité

Publiée le 27 décembre 2018 - Mise à jour le 02 janvier 2019

Samedi 22 décembre, le Crapo ouvrait grand ses portes au public pour un nouveau Réveillon solidaire – l’occasion de marquer la fin de l’année avec un grand banquet, des chants fraternels et une bonne dose d’humanité.

C’est désormais une tradition dans le paysage culturel de décembre à Vitry : tout comme l’année dernière, le Crapo a organisé à l’approche de Noël son fameux Réveillon solidaire, véritable démonstration de force dans l’art subtil de faire la fête en transmettant tout un tas de valeurs.

Soutenu par la Fondation de France pour l'occasion, le Crapo a ouvert ses portes gratuitement et sa table à prix libre. Un geste qui a du sens : en cette fin d'année, l'objectif était de donner une fête généreuse et à la fois accessible à toutes et tous, même aux plus démunis.

Aux manettes de l’événement, la Ressourcerie du spectacle, qui administre le lieu, a rassemblé le 22 décembre une belle foule de techniciens, cuistots et artistes en tous genres pour faire de la journée une belle réussite.

Le Crapo Vitry 2018 
Marcela & los Murchales sur la scène principale du Crapo.

Les quelques centaines de personnes qui sont passées entre 16h et 2h du matin ont notamment pu apprécier le sens de la scénographie bien frappé du Crapo, entre débrouille, récup’ et fibre artistique : chapiteaux bariolés, braseros à l’ancienne, fouillis esthétique où le plus modeste ustensile de cuisine devient l’élément de déco ultime, instruments électro-industriels perdus dans le jardin et, au milieu de tout ça, un sapin de Noël, et parfois, au sommet du sapin de Noël, un chat, confortablement installé.

"On dirait une scène post-apocalyptique, mais dans le genre fin heureuse, suggère une participante. Post-capitaliste, quoi."

Le Crapo Vitry 2018
La scénographie du Crapo, entre bidouillage et création artistique.

Placé sous les signes de l’entraide et de la circulation de savoir-faire, le Réveillon solidaire a mobilisé de nombreux partenaires pour cette journée, comme les Tabliers volants, experts de la popote collective, les Dépavés et leur four à pain au levain, le maroquinier de l’atelier Q-Tanné ou les forgerons des Clefs du feu, sans oublier les bénévoles de l’Asso de quartier du Port-à-l’Anglais.

L’occasion pour beaucoup de visiteurs d’apprendre quelques trucs bien utiles… Concevoir des guirlandes de Noël, par exemple, mais aussi pétrir du pain, cuisiner des empanadas, coudre un portefeuille en cuir, ou encore forger un tire-bouchon, comme l’ont expérimenté deux jeunes Vitriots :

"Ça faisait un moment qu’on avait repéré les Clefs du feu et comme on a vu dans la programmation qu’ils sortaient leur forge mobile, on est venu se faire la main. Camille nous aide pas mal, heureusement !"

Le Crapo Vitry 2018
Camille, des Clefs du feu, en pleine démonstration.

Quelques demandeurs d’asile hébergés à l’ex-collège Monod depuis plusieurs mois sont venus se mêler à la foule des visiteurs. Depuis quelque temps, tout comme les mineurs isolés étrangers recueillis par l’association Gaïa 94, ils suivent avec enthousiasme de courtes formations forge et maroquinerie organisées par le Crapo.

Le lieu se revendique ainsi d’une conception simple et concrète du voisinage et de l’hospitalité.

"Le Réveillon solidaire, il est là pour épaissir le tissu social local, explique un organisateur de l’événement. Ça n’aurait pas de sens de le faire sans les migrants et les migrantes qui vivent aujourd’hui à côté de chez nous."

Quant à la programmation scénique, on peut dire qu’elle était à la hauteur de cet engagement. Entre les "Partout c’est chez nous" de Sonnie et le Village Mongania, l’ensemble afro-vitriot qui monte, et les "Ouvrez les frontières" de la Fanfare invisible, les mots d’ordre musicaux n’ont pas manqué de clarté ce soir-là.

Et le public vitriot, aussi émoustillé que déterminé, s’y est trouvé très à l’aise.

Timothée Froelich

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères et les 1 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • I
  • Y
  • X
  • P
  • F
  • H
  • G
  • Y

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer