Projet NPRU "Cœur de ville", les habitants au cœur de la construction

Participatif2© Alexandre Bonnemaison

Coeur de ville

Publiée le 14 novembre 2017

Secteur nord

Le projet Cœur de ville, porté par la ville et les habitants, est ambitieux et de longue haleine. Son objectif : modifier la physionomie des secteurs Centre-ville, Lucien-Français, Mario-Capra, Commune-de-Paris, 8-Mai-1945, square de l'Horloge, Germain-Defresne et Robespierre, pour répondre aux besoins exprimés par les habitants et travailler ensemble sur l'élaboration d'un projet humain. Retour sur l'atelier participatif du 13 novembre.

Avant même que ne commence l'atelier participatif, le ton de la soirée est donné par Dominique Étave, élue référente du conseil du quartier du Centre-ville, en charge du projet Cœur de ville, s'adressant à une habitante doutant de l'utilité de sa présence :

"On veut que ce soit un projet pour les habitants du quartier, que vous soyez acteurs du changement".

À l'automne 2016, la concertation dédiée au projet Cœur de ville commençait avec une phase de diagnostic, ponctuée d'animations, d'ateliers d'échange dans le cadre des conseils de quartier, de balades urbaines... Ce projet concerne 1/3 des Vitriots.

En mars 2017, le dossier d'intentions était validé par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU)

Depuis mars 2017, et la restitution du diagnostic, est venu le temps de travail sur les premiers scénarios de projet.

Lundi 13 novembre, les habitants des quartiers Centre-ville et Clos-Langlois étaient appelés à réfléchir sur ces propositions de scénarios, cette fois-ci, en partant de maquettes élaborées d'après leurs propositions sur les thèmes :

  • favoriser le développement économique et l'accès à l'emploi,
  • améliorer la qualité de l'habitat,
  • conforter les liens de vie dans les quartiers,
  • favoriser les déplacements et les cheminements interquartiers.

En présence d'Isabelle Lorand, maire-ajoint référente du conseil de quartier Clos-Langlois, Guy Labertit, référent des conseils de quartier centre-ville et Clos-Langlois, Hocine Tmimi, maire-adjoint, président de l'OPH, ce sont près de 50 habitants qui se sont mis au travail.

Sur les 4 tables de l'atelier, 4 maquettes en volume et modulables du secteur nord du NPRU.

Les équipes de l'agence CapaCités (qui conçoit et accompagne ainsi les étapes des processus de construction collective) et du cabinet d'architecture CoBe Urbanisme, Architecture, Paysage sont présents, autour des tables, pour expliquer ce qui n'est pas compris et discuter des idées de chacun.

Participatif1

"Là, nous sommes dans le concret et on prend de la hauteur", indique une habitante du Clos-Langlois, cherchant à localiser la mairie pour s'orienter.

"Pourquoi créer un cheminement piéton si tortueux", s'inquiète un habitant de Villemorin, avant de découvrir, en suivant le parcours du doigt, qu'aller tout droit impliquerait de raser 2 pavillons. "Là, on n'a pas le choix, il faut contourner, c'est vrai".

 "J'imagine déjà l'avenue Barbusse avec ses commerces, on a vraiment besoin de commerces", affirme cette habitante du square de l'Horloge, en tapotant les petits blocs de polyester bleus symbolisant ces futurs commerces possibles. "Aujourd'hui, c'est franchement moche et comme à l'abandon".

"Il faut ouvrir la dalle ! Des espaces verts, une démolition, des bureaux dans la tour, un cinéma plus joli, c'est une idée, à creuser", soupire une habitante de la dalle, "je voudrais juste être fière de mon quartier".

Pour chaque thème, chaque piste proposée par le cabinet d'architecture CoBe Urbanisme, Architecture, Paysage, les avantages, inconvénients et possibles améliorations imaginées sont consignés, par écrit, par les habitants. Ces notes, appréciations et nouvelles idées seront prises en compte pour l'évolution du projet.

Dominique Étave a tenu à rappeler qu'il faudra être :

"vigilant, car ce projet se dessine à un moment où le désengagement de l'État concernant le financement du logement social s'accentue et qu'il sera nécessaire de négocier et d'engager la bataille, afin que le projet soit celui qui a été décidé avec vous."

Les ateliers participatifs se poursuivent les 21 et 23 novembre.

Une nouvelle étape sera franchie de janvier à mars 2018 avec, notamment : des "rendez-vous en bas de chez-vous", une réunion publique de restitution du projet...

Objectif : dépôt du projet à l'ANRU fin 2018.

 
  • Akim-Ben-R le 20/11/2017 à 09:34

    C'est comme pour le plan de réaménagement du quartier Mario Capra et Arsen Gravier exp: L'intersection des deux bâtiment devais accueillir un terrain fermé pour les différent sport de balle et a ma grande surprise c'est un canette géante qui est apparu ,Donc dire que nous somme décisionnaire ...Lire la suite

  • Robert Pélissolo le 15/11/2017 à 10:34

    J'habite sur la dalle Robespieere depuis 1974 J'ai vu cet emplacement se dégrader d"année en année Miserabilisme délinquance manque d'entretien Laxisme de la Semise Alors ne nous faites pas croire que vous tiendrez compte de quelques élucubrations de résidents en mal d'opinions et de ...Lire la suite

  • Michele Bonhomme le 15/11/2017 à 09:36

    C'est exactement cela, Damien. Une méthode rodée depuis des lustres.Lire la suite

  • Damien Maillard le 14/11/2017 à 17:07

    Ouf, j'ai cru qu'on n'allait pas nous ressortir la même rengaine mais si, madame Étave précise bien qu'il faut être "vigilant" et "engager la bataille". La démarche de co-construction semble se faire sans tenir compte des contraintes et bien entendu, on prend à partie les habitants en leur ...Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 6
  • 1
  • 2
  • J
  • W
  • M
  • B
  • 7

*Champs obligatoires

plus d'infos

Prochains ateliers :

> mardi 21 novembre
à 19h, école Makarenko (secteur est : Paul-Froment – 8-Mai-1945)

> jeudi 23 novembre
à 19h, école Jules-Verne (secteur ouest : Commune-de-Paris – Clos-Langlois sud)

Le projet
Cœur de ville

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer