Protocole d'accord pour la construction d'une mosquée

Le 10 avril, le conseil municipal a adopté un protocole d’accord avec l’Association des musulmans de Vitry pour la construction d’une mosquée.Le 10 avril, le conseil municipal a adopté un protocole d’accord avec l’Association des musulmans de Vitry pour la construction d’une mosquée.© DR

Elus, Action citoyenne

Publiée le 07 mai 2019

Le 10 avril, le conseil municipal présidé par le maire, Jean-Claude Kennedy, a adopté un protocole d’accord avec l’Association des musulmans de Vitry pour la construction d’une mosquée.

"C’est un jour heureux. Prendre cette décision, c’est un bon signe que nous adressons à tous les Vitriots. Il y avait une inégalité à combler, et c’est ce que nous allons faire ce soir”, a déclaré au conseil municipal du 10 avril le maire, Jean-Claude Kennedy, ému par cette décision historique adoptée à une large majorité.

La décision s’accomplira dans un cadre réglementaire sur la base du protocole d’accord adopté. Dans l’attente de la passation de baux emphytéotiques cultuel et culturel et de la délivrance d’un permis de construire, ce protocole décline les grandes lignes du projet de mosquée, en accord avec les principes laïcs de la République guidés par la liberté de pratique religieuse.

“Joie immense”, “fierté”, “prise en considération”. C’est ce qu’ont ressenti des Vitriots musulmans qui attendaient ce dénouement depuis plus de 15 ans.

“Je n’étais pas au conseil, mais je l’ai suivi par SMS”, raconte Yasin, 47 ans.

“Nous étions cent au conseil mais, derrière, il y avait un millier de personnes qui suivaient sur leur écran de téléphone !” ajoute à ses côtés Mohamed Djebbouri, président de l’Association des musulmans de Vitry, attachée au lieu de culte Nour Es-Salam (situé en pied d’immeuble à l’angle des rues Rondenay et Triolet à Balzac).

L’association vise, selon ses statuts, “un lieu digne pour assurer l’exercice du culte dans de bonnes conditions et dans le cadre de la loi républicaine, l’amitié entre les peuples”. “C’est un lieu ouvert qui rassemble de multiples nationalités d’origine”, précise Niarale, 31 ans.

Le président de l’association ajoute :

“On y transmet un message de paix et de tolérance, sans communautarisme ni extrémisme. On veut que cela se fasse dans une vraie mosquée et non dans un immeuble”.

Le permis de construire devrait être déposé en 2020. Il concerne un terrain entre les rues Timbaud et Geffroy dont une parcelle appartient à la ville et l’autre à la Fédération nationale des jardins familiaux et collectifs.

Un échange foncier avec la Fédération permettra à la ville d’acquérir cette parcelle, et l’ensemble du terrain sera concédé à l’Association cultuelle des musulmans de Vitry contre une redevance annuelle.

Le bâtiment, d’environ 2 800 mètres carrés sur deux étages, pourra accueillir près de 2 500 personnes (contre 1 450 aujourd’hui) et près de 60 places de parking sont prévues en sous-sol, la majorité des fidèles venant à pied ou en transports en commun.

L’association met à profit le ramadan, commencé le 6 mai, pour ouvrir une cagnotte en ligne en vue d’édifier la mosquée.

Gwénaël le Morzellec

 
  • MAGNIN Michèle le 09/05/2019 à 17:27

    La construction de cette mosquée signifie-t--elle la fermeture de la mosquée située dans un pavillon de la rue Broussais ? Merci de me renseigner. Michèle MAGNINLire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • Q
  • 4
  • U
  • J
  • 9
  • F
  • D
  • T

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer