Signature du contrat local de santé

Signature du Contrat local de santé (CLS).© Sylvain Lefeuvre

Santé

Publiée le 03 décembre 2018 - Mise à jour le 04 décembre 2018

Mardi 27 novembre, la ville a signé son premier contrat local de santé (CLS) avec l’Agence régionale de santé (ARS) pour soutenir ses actions en faveur de la santé des Vitriots.

Le contrat local de santé aide les communes qui en ont le plus besoin, et le maire, Jean-Claude Kennedy, a regretté que l’évolution de la population n’ait pas été mieux prise en compte, ce qui aurait justifié un classement en zone d’intervention prioritaire.

Quatre axes sont affirmés :

  • La démographie médicale pour assurer un accès aux soins à tous, notamment avec la création d’une maison de santé et le recrutement de deux médecins supplémentaires au CMS (proposition soumise au conseil municipal de décembre).
  • La santé mentale, avec le recrutement d’un coordinateur chargé d’établir un diagnostic sur le territoire.
  • La prévention des addictions, avec une attention particulière portée aux jeunes consommateurs.
  • L’environnement pour un cadre de vie plus sain.

L’occasion aussi d’appeler les pouvoirs publics au soutien de deux structures de soins de proximité, la clinique Pasteur et la maternité des Noriets, en difficulté.

Claire Prieur

Qu'est ce qu'un contrat local de santé ?

Le contrat local de santé (CLS) a pour objectifs de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé et de proposer des parcours de santé plus cohérents et adaptés à l’échelon local. Il est signé par :

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • U
  • 7
  • D
  • F
  • W
  • Q
  • N
  • 6

*Champs obligatoires

plus d'infos

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer