SOS Rentrée : une boussole pour les jeunes

SOS rentrée, le service municipal de la Jeunesse vous aide.SOS rentrée, le service municipal de la Jeunesse vous aide.

Education

Publiée le 12 juin 2018

Destiné à aider les jeunes sans affectation pour la rentrée scolaire, SOS Rentrée existe dans une vingtaine de villes. Mis en place par le conseil départemental, il épaule aussi cette année les déçus du système Parcoursup.

Chaque année, une trentaine de collégiens ou lycéens s’adressent en
urgence à Sidali Zouak, responsable du dispositif SOS Rentrée au sein du service municipal de la Jeunesse.

“Certains ont loupé le coche pour s’inscrire au collège pour cause de déménagement. D’autres sont affectés dans une filière qui ne leur plait pas. Ou n’ont pas trouvé de place pour poursuivre leurs études après le bac. Je les reçois avec leurs parents pour constituer un dossier, les orienter, les aider dans les courriers, les renseigner au maximum sans tout faire à leur place”, explique-t-il.

Cette année, c’est surtout cette 3e catégorie de jeunes qui occupe le
SMJ à cause du système Parcoursup. Sa plateforme internet vise à construire un projet de poursuite d’études, recevoir les vœux, émettre dès fin mai les premières acceptations puis recueillir les inscriptions une fois le bac en poche en juillet.

Il est cependant décrié en raison du manque de places dans les universités, ce qui engendre un taux de mises en attente et de refus important et des points d’injustice.

“Depuis le 22 mai, date des premiers résultats de Parcoursup, j’ai dû rassurer les jeunes qui n’avaient que des refus ou étaient sur listes d’attente. Avec le babyboom de l’année 2000, il va forcément manquer des places”, précise Sidali.

L’attente, qui dure pendant les examens du bac, stresse les élèves.

“Le 6 juillet, jour des résultats, la situation va se débloquer pour beaucoup. En attendant, les jeunes doivent surveiller l’avancement de leurs attributions. Je leur explique, je les motive à le faire, à ne pas trop s’angoisser”, reprend-il.

Dès lors, Sidali pourra accompagner ceux qui n’ont pas trouvé de voie pour la rentrée et activer son réseau dans les universités et les lycées pour appuyer les dossiers.

“Je ferai un point sur leurs aspirations et leur conseillerai d’élargir géographiquement leurs demandes ou tenter une autre filière proche de leurs vœux initiaux, conclut-il. Quitte à faire une année à part dans un autre domaine, du moment qu’ils restent dans le mouvement des études et qu’ils avancent.”

Katrin Acou-Bouaziz

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 6
  • 7
  • H
  • 7
  • H
  • F
  • 8
  • U

*Champs obligatoires

plus d'infos

Service municipal de la Jeunesse (SMJ)

2, place Saint-Just

01 55 53 21 40

Email

sur rendez-vous
jusqu’au 13 juillet
puis à partir du 20 août.

Le dispositif
SOS Rentrée

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer