Théâtre Jean-Vilar, nouvelle saison

Spectateurs TJV© Michel Aumercier

Culture

Publiée le 18 septembre 2018

L’équipe du théâtre Jean-Vilar lance une nouvelle saison détonante, animée par la volonté de décloisonner les milieux artistiques et culturels et de pousser les publics à l’action…

Un fabuleux écosystème artistique se réveille à Vitry cette semaine. Dimanche, avec le spectacle "Mâäk Kojo", on fête tout l’après-midi le retour au théâtre municipal Jean-Vilar de dizaines de compagnies de danse, de théâtre et de musique, qui évolueront tout au long de l’année en symbiose avec des publics hétérogènes, d’ici et d’ailleurs, au cœur d’un espace mouvant et bariolé.

En attendant que vous en consultiez la nouvelle programmation – si ce n’est déjà fait – tâchons d’illustrer ici en quelques mots l’essence de la saison 2018-2019 de Jean-Vilar... Teaser.

De grands jazzistes amateurs de transe vaudou (ça, c’est dimanche !) ; un cheval imaginaire qui arpente les rêves et les questionnements d’une petite fille en marionnette ; une boule de mousse qui voyage ; des exilés inversant les rôles aux interrogatoires de l’OFPRA ; des chaises musicales et poétiques ; cinq break-danseuses aériennes et survoltées ; des Belges impayables en quête de beauté et de clarté…

Et ce ne sont là que quelques-unes des figures peuplant les 47 spectacles qui seront présentés au théâtre du 23 septembre 2018 au 29 juin 2019. Intense fourmillement artistique à venir cette année à Jean-Vilar, on vous aura prévenu !

“Nous sommes ici pour partager la diversité de ce monde avec ses fantastiques acteurs”, expliquait Nathalie Huerta, directrice du théâtre, au cours des apéros de présentation de saison du théâtre en juin dernier.

Cette diversité, c’est celle des différentes formes artistiques qui s’entrechoqueront et se mélangeront pendant toute la saison, mais aussi celle des sujets traités et des publics mis en lumière : thématique existentielle de la mort, questionnements liés à l’enfance, rôle et place de l’individu – et particulièrement de la femme – au coeur de la société, critique acerbe du néolibéralisme, des politiques migratoires, de la haine raciale, refus de la normalité esthétique et des structures mentales dominantes... Vaste programme !

Timothée Froelich

Nouveau le Pass 3 billets

Le théâtre vous propose une nouvelle formule d'abonnement à 3 billets pour la somme de 45 €. Il s’utilise seul ou à plusieurs. Valable tout au long de la saison, il permet de bénéficier de tarifs avantageux sans engagement. Une alternative à l’abonnement, souple et sympa !

À offrir ou à s’offrir.

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • B
  • D
  • 5
  • 7
  • E
  • X
  • 2
  • R

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer