Vitry intime, une année en résidence avec Fabien Arca

Fabien Arca, auteur, présentait jeudi 14 décembre, un extrait du travail réalisé avec les habitants, une cartographie intime de Vitry.Fabien Arca, auteur, présentait jeudi 14 décembre, un extrait du travail réalisé avec les habitants, une cartographie intime de Vitry.© Nicolas Wietrich

Culture

Publiée le 02 janvier 2018

Fabien Arca, auteur, conclut son année de résidence à Gare au théâtre. Il présentait, jeudi 14 décembre, un extrait du travail réalisé avec les habitants : des textes, des photos, des voix où chacun évoque la ville telle qu’il la ressent.

Fabien Arca achève sa résidence à Gare au théâtre. Depuis novembre 2016, l’auteur est allé à la rencontre des habitants, de tout âge, à la rencontre de gens de passage aussi.

Des lycéens de Jean-Macé aux jeunes de La Ferté-Gaucher (petite commune rurale du 77), des élèves de 6e SEGPA aux migrants du centre d’accueil, des fidèles des ateliers de théâtre aux CM1 de l’école Montesquieu…

Ensemble, ils ont fait des balades à travers Vitry. Les participants ont emmené Fabien dans des endroits qu’ils aiment, ou bien c’est l'auteur qui les a conduits.

"Chacun a raconté une anecdote, écrit un souvenir, une émotion en lien avec Vitry", explique-t-il.

Avec certains, il a suivi les traces du street-artiste C215, avec d’autres il est allé au Mac Val, avec d’autres encore à la cité Robespierre, sur un banc du cimetière, au bord de la Seine…

"On veut parler
Du bord de Seine
On adore y aller
C’est un endroit où l’on se sent comme à la mer
On oublie tous nos doutes, toute notre tristesse
On y va parfois en famille avant de manger
On oublie notre faim
Il y a du sable, des coquillages et des cailloux
On voulait vous dire que ça nous rappelle la mer
Parce qu’il y a des gens qui pêchent […]
On voulait vous parler de la Seine
Parce que c’est notre lieu préféré
À Vitry-sur-Seine !"
Élèves de CM1 de l’école Montesquieu

Arka2

"J’ai vu le quartier à travers les yeux des élèves, raconte Anne Sophie, institutrice. Ils ont présenté des endroits comme de petits paradis. Là où moi je ne voyais qu’un scooter pourri et une pauvre pizzeria, eux écrivaient un poème. La rencontre avec l’auteur fut une expérience intéressante. Ça a montré aux enfants que quelqu'un s’intéresse à eux. Qu’une oreille, un regard extérieur les écoutent et leur donnent la parole."

C’est le Vitry "intime" que Fabien a souhaité faire vivre en allant à la rencontre des habitants sur le territoire : "Parce que la ville laisse des traces et nous y laissons les nôtres. On y vit, on y fait des rencontres. Une ville, c’est une histoire sensible, du vécu, du partage".

Ce jeudi 14 décembre, à Gare au théâtre, Fabien Arca présentait un peu du travail réalisé durant son année de résidence. On pouvait lire des textes, regarder des photos, entendre des sons, écouter des voix. On trouvait aussi sa Cartographie intime et sensible de Vitry-sur-Seine.

Une carte interactive où l’on clique sur un lieu et l’on découvre… une approche toute personnelle de la ville. Un autre monde.

Maricygne Di Matteo

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 2 premiers caractères et les 4 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 9
  • V
  • N
  • 5
  • 6
  • Z
  • V
  • Q

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer