Vitry optimise son énergie

Le panneau installé sur la façade de l'école élémentaire Paul-Langevin donne des indications sur l'énergie produite par le générateur photovoltaïque dont elle est pourvue.Le panneau installé sur la façade de l'école élémentaire Paul-Langevin donne des indications sur l'énergie produite par le générateur photovoltaïque dont elle est pourvue.

Climat

Publiée le 30 septembre 2015 - Mise à jour le 02 octobre 2015

Depuis plusieurs années, la municipalité s’engage à optimiser sa consommation en énergie à travers la rénovation de bâtiments publics et d’autres innovations.

Lors que la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) organisée à Paris approche à grand pas, la baisse des dépenses énergétiques est plus que jamais au centre des préoccupations collectives. Depuis 2009, Vitry s’attelle à réduire son empreinte énergétique en rénovant les bâtiments communaux.

Cette année, c’est la crèche du 8-Mai-1945 qui connaît d’importants travaux.

“Nous sommes en train d’installer des équipements performants sur le site, tels que des éclairages LED, une ventilation double flux avec récupération de chaleur, des fenêtres double vitrage et une isolation des murs par l’extérieur”, énumère Christophe Prou, chargé d’étude énergie au service Architecture.

Le budget alloué chaque année à ce processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre est d’environ un million d’euros.

Une somme également destinée à la mise en place d’une gestion technique des bâtiments permettant la supervision sur un poste informatique des chaufferies d’une centaine d’infrastructures de la ville.

“Cela permet d’optimiser les températures la nuit et de pouvoir couper le chauffage ou la ventilation quand cela est nécessaire, précise Christophe Prou. C’est une avancée précieuse qui concerne déjà une trentaine de bâtiments et qui devrait être finalisée l’année prochaine.”

D’autres solutions pour optimiser la consommation énergétique sont mises en place. Une phase de test a débuté à l’hôtel de ville pour diminuer l’impact des postes informatiques.

Une cinquantaine d’ordinateurs sont ainsi programmés pour se couper automatiquement le soir et se mettre en veille plus rapidement.

Autre mesure entrée en vigueur : certains compteurs électriques des bâtiments municipaux sont désormais équipés pour afficher les courbes de consommation. L’occasion d’avoir un suivi et de faire des économies.

“Le but est de réduire de 17 % la consommation des infrastructures d’ici 2020 afin de réduire notre facture et notre empreinte énergétiques”, détaille Christophe Prou.

Un enjeu environnemental d’autant plus important que la diminution de la production de CO2 rentre dans le cadre d’un plan climat obligatoire pour les villes de plus de cinquante mille habitants comme Vitry.

Hugo Dennierick

 

Soyez le premier à réagir à cet article

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • 8
  • J
  • 2
  • C
  • Z
  • W
  • R
  • V

*Champs obligatoires

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer