Vivre, habiter à Vitry : créer un sens commun

Imagine Vitry, rencontre Vivre, habiter à Vitry (15NOV2018).Imagine Vitry, rencontre Vivre, habiter à Vitry (15NOV2018).

Elus, Action citoyenne

Publiée le 20 novembre 2018 - Mise à jour le 30 novembre 2018

Salle comble jeudi dernier pour la rencontre Vivre, habiter à Vitry, qui réunissait à l’hôtel de ville de nombreux habitants et acteurs locaux du logement et de l’urbanisme.

Après l’initiative Je réussis ma vie avec ma ville qui avait mobilisé plus de 300 personnes au théâtre Jean-Vilar pour la réussite des jeunes, c’est sur la question Vivre, habiter à Vitry que la démarche Imagine Vitry a rassemblé près de 300 personnes à l’hôtel de ville jeudi 15 novembre.

  • Comment Vitry va-t-elle prendre sa place dans la métropole du Grand Paris ?
  • Comment ne pas subir ce que d’autres pourraient décider à notre place ?

“Essayons, ensemble, de définir ce que pourrait être Vivre, habiter à Vitry à partir des ressentis, de ce qu’expriment les Vitriots : leurs joies, leurs craintes, leurs espoirs, leurs rêves, annonçait le maire, Jean-Claude Kennedy. Les réponses, nous les construirons aussi avec les architectes, les urbanistes… mais je veux réussir à mettre les habitants dans la boucle : distiller le pouvoir, ça me plait, car les élus ont d’autant plus de pouvoir qu’ils en donnent aux citoyens.”

Dans les salons de l’hôtel de ville, Vitriots, élus et acteurs locaux de l’économie, du logement et de l’urbanisme ont découvert ensemble l’enquête audiovisuelle menée auprès des Vitriots dans leur diversité pour préparer cette rencontre, avant de prendre la parole.

“Y’a de tout à Vitry, des gens de tous les milieux, c’est un avantage, ça nous oblige à nous confronter à l’autre, à réfléchir, témoignait un jeune Vitriot. Il faut espérer que les gens continuent à se parler et la mairie aide à ça avec ces rencontres.”

Trop de logements pour les uns, pas assez pour d’autres, en demande, exigence de transparence quant aux attributions, exigence en termes de sécurité et de propreté également, débats autour de l’éducation, de l’arrivée du métro, des commerces…

Les sujets étaient nombreux et l’envie des Vitriots forte de s’exprimer et de participer à la définition du vivre, habiter à Vitry demain.

“Grâce à Vitry, je possède un logement et, maintenant, je souhaite m’engager, déclarait un participant. Il faut travailler ensemble : qu’est-ce que je peux faire ?”

“Il ne suffit plus aujourd’hui de faire un bon projet, il faut que le projet soit à la fois approprié et appropriable par les habitants", soulignait Makan Rafatdjou, président du conseil de l’Institut français d’urbanisme, invité à la soirée.

"Faire la ville, c’est avant tout créer un sens commun. Tout ce que vous dites aujourd’hui avec votre diversité, vos points d’accord, vos points de désaccord… c’est de ça que nait le sens d’une ville.”

Marjorie Andrès

 
  • conclois le 23/11/2018 à 22:12

    arrivé en 1973 à vitry a l'époque de m. merciecca maire de cette ville de gauche j'ai demandé en 1979 un logement social et 1 place en crèche pour mon fils idem enc1981 pour mon 2• fils que nenni pas la bonne identité pas la bonne couleur politique ma t on répondu : va comprendre ...Lire la suite

 
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 4 premiers caractères et les 1 derniers caractères de la série, sans espace en respectant les majuscules et les minuscules.

  • B
  • M
  • V
  • Q
  • H
  • I
  • I
  • 9

*Champs obligatoires

plus d'infos

Logo Imagine

sur Facebook

sur Twitter
#imaginevitry

Le blog

CONTACTS :
06 77 06 66 48
E-mail

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer