De Rhone-Poulenc à SANOFI

En 1908, les frères Poulenc implantent une usine de pharmachimie à Vitry. Cent six ans plus tard, Sanofi annonce un investissement de 250 millions d’euros sur le site. Il est une passerelle entre le passé industriel de la ville et son avenir économique ?

1908 : Les établissements Poulenc frères décident de déplacer leur usine d’Ivry-port à Vitry, un site plus propice à son approvisionnement.

1908 : Les établissements Poulenc frères décident de déplacer leur usine d’Ivry-port à Vitry, un site plus propice à son approvisionnement.

Le site vitriot poumon du leader pharmaceutique

Fleuron industriel de Vitry, Sanofi semble cultiver l’adage “pour vivre heureux, vivons caché”.

L’enseigne a beau trôner en front de Seine depuis 1908, date d’implantation dans la ville de l’entreprise alors connue sous le nom de Rhône-Poulenc, elle n’aime guère faire parler d’elle.

Et pour cause, le site vitriot abrite un des poumons du leader français de la pharmachimie : un centre de biotechnologie et une unité de recherche et développement, travaillant entre autres sur la production de molécules à haute activité (HAP) pour le traitement du cancer depuis 2010.

Une usine située au coeur de l'OIN des Ardoines

Le 19 février 2014, Olivier Brandicourt est nommé directeur général du groupe Sanofi. Alors que l’usine est située au coeur de l’opération d’intérêt national des Ardoines, qui va reconfigurer près d’un quart du territoire, Sanofi fait le lien entre le passé industriel de la ville et son avenir économique.

L’histoire du site commence en 1864 à Ivry. Étienne Poulenc fonde alors une usine de produits chimiques destinés notamment à la photographie. Après son décès, ses fils prennent leur place dans l’entreprise familiale.

Le benjamin, Camille, après des études de pharmacie, accentue l’orientation des établissements Poulenc frères dans ce domaine. Il a l’idée d’introduire la chimie organique et synthétique dans la fabrication des médicaments. Il crée à cet effet un laboratoire d’expérimentation sur l’animal et, pour répondre aux besoins nouveaux, décide de créer une nouvelle usine à Vitry.

  • La première partie de l’usine est construite entre 1908 et 1911.
  • En 1916, elle est pratiquement terminée.
  • En 1928, les établissements Poulenc frères fusionnent avec la Société chimique des usines du Rhône. C’est le début de Rhône-Poulenc.
  • En 1939, 560 salariés sont employés sur le site de Vitry.

Péniciline "made in" Vitry

Durant la Seconde Guerre mondiale, les anciens établissements Poulenc mettent au point la production industrielle de la pénicilline, précurseur des antibiotiques, découverte par les Américains Fleming, Chain et Florey.

En septembre 1943, la souche utilisée par Fleming est retrouvée dans la mycothèque de l’institut Pasteur.

La culture en est lancée au laboratoire de Vitry dans la foulée et les premiers milligrammes sont produits en octobre de la même année. Ces premières recherches confirment le potentiel thérapeutique de la pénicilline. C’est le premier des médicaments majeurs dont le site Vitriot a participé soit à la découverte soit au développement.

C’est ainsi que Rhône-Poulenc va devenir le leader français de la pharmachimie.

poulenc2014

Sanofi : 4e exportateur français en 2004

Depuis, entre acquisitions et fusions, le groupe est devenu Sanofi en 2004. Quatrième exportateur français, il est aussi le premier investisseur en matière de recherche et de développement : il a injecté 1,9 milliard d’euros dans ces activités en 2013.

Pour autant, ces résultats ne doivent pas masquer le coût social de cette position. Les restructurations ont détruit plusieurs dizaines d’emplois et le site de Vitry n’accueille plus désormais que 361 salariés contre 640 en 2010. En 2012, les salariés protestent contre un plan de restructuration qui, au final, débouche sur la suppression de 900 emplois, contre 1 371 initialement prévus.

Mais, en 2014, Sanofi a annoncé un investissement de 250 millions d’euros dans le centre de production attenant au laboratoire de recherche pour créer une unité de biotechnologie. Un secteur d’activité présenté comme le moteur du développement de Sanofi pour l’avenir.

Aujourd'hui (2015), 80 % des traitements et vaccins en développement dans le groupe sont des produits de biotechnologies, et les biotechnologies génèrent 45 % du chiffre d'affaires du groupe?

Marco Martins et Nathanaël Uhl

Page publiée le 26 février 2015 - Mise à jour le 23 février 2017

Partager sur :

Facebook Twitter

Envoyer:

Envoyer